RSA: tout savoir pour obtenir cette aide CAF en 2024

Découvrez le revenu de solidarité active (RSA) et toutes les conditions que vous devez remplir pour obtenir cette aide.

© RSA: tout savoir pour obtenir cette aide CAF en 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Formulaires trop difficiles à remplir… Dossiers volumineux à monter… Sites Internet dont les mots de passe ont été oubliés depuis longtemps… Ce sont autant de raisons qui font que le taux de non-recours aux aides sociales est si important en France. À titre d’exemple, selon la DREES, plus de 30 % des Français éligibles au Revenu de Solidarité Active (RSA), ne le réclament pas.

Voici tout ce que vous devez savoir pour obtenir cette aide financière en 2024.

Qu’est-ce que le RSA ?

Le revenu de solidarité active (RSA) garantit aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu. Celui-ci varie alors selon la composition du ménage.

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

Pourtant, le nombre de Français qui ne perçoivent pas le RSA, alors qu’ils y ont droit, reste encore non négligeable. Il est donc important de tout savoir sur cette aide et comment la percevoir.

Le RSA s’adresse, sous certaines conditions, aux personnes d’au moins 25 ans et aux jeunes actifs de 18 à 24 ans s’ils sont parents isolés ou justifient d’une certaine durée d’activité professionnelle.

Quelles sont les conditions d’attribution du Revenu de Solidarité Active ?

Pour prétendre au RSA, vous devez remplir les conditions suivantes :

Les conditions d’âge pour prétendre au RSA :

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

– avoir plus de 25 ans
– ou avoir moins de 25 ans et assumer la charge d’un ou plusieurs enfant(s) né(s) ou à naître
– avoir entre 18 et 24 ans, sous réserve de justifier d’une période d’activité professionnelle minimale durant les trois ans précédant la demande.

Les conditions de nationalité pour prétendre au RSA :

– être français
– pour les ressortissants de l’Espace Économique Européen : disposer, à défaut d’un titre de séjour, d’un droit au séjour
– pour les ressortissants étrangers hors Espace Économique Européen : justifier de 5 ans ininterrompus de présence sur le territoire, avec un titre de séjour.

Cette durée n’est pas applicable aux titulaires d’une carte de résident, aux réfugiés et apatrides, aux personnes isolées avec enfants à charge.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

Les conditions de statut pour prétendre au RSA :

– ne pas être élève, étudiant ou stagiaire sauf dérogation de la Présidente du Conseil départemental
– ne pas être en congé parental, sabbatique, sans solde, en disponibilité.
Ces deux conditions ne sont pas opposables à la personne bénéficiaire de la majoration pour isolement pour laquelle (RSA figé majoré).

Les conditions de résidence pour prétendre au RSA :

– résider en France de manière stable, effective et permanente

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF

Pour faire le test d’éligibilité ou obtenir des informations complémentaires, vous pouvez alors vous rendre sur les sites suivant :

– CAF : https://caf.fr
– MSA : https://www.msa.fr
– Service public : https://www.service-public.fr

Aussi, vous pouvez déposer une demande sur le site de la CAF ou de la MSA.

Les montants du RSA en 2024

Le montant du RSA dépend de votre situation. Si vous êtes une personne seule, et que vous n’avez aucune personne à charge, le montant forfaitaire de RSA s’élèvera alors à 635,71 euros par mois.

À lire Il part faire une randonnée à vélo et finit avec une énorme cloque à la main

Le montant du RSA pour une famille monoparentale évolue selon le nombre d’enfants à charge. En effet, avec un enfant à charge, une personne seule percevra 953,57 €. Et, pour deux enfants à charge, elle percevra alors 1144,28 €. Puis, pour chaque enfant ou personne supplémentaire, elle percevra alors 254,28 €.

Les montants mensuels du RSA pour un parent isolé sont les suivants :

Sans enfant à charge un parent isolé percevra 816,33 €. Avec un enfant à charge, il percevra 1088,44 €. Tandis qu’avec deux enfants à charge, il percevra 1360,55 €.

Puis, pour chaque enfant supplémentaire il percevra 272,11 €.