LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Au regard du taux d'inflation, le taux du livret d’épargne populaire (LEP), actuellement de 5%, devrait chuter durant l'été 2024.

© LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

À l’instar du Livret A, c’est l’État qui règlemente le Livret d’Épargne Populaire (LEP). Il s’adresse aux personnes aux revenus modestes, et est soumis à un plafond de revenus.

Le LEP permet alors à ses détenteurs de placer leurs économies tout en leur assurant un maintien de leur pouvoir d’achat. Mais le ralentissement de l’inflation devrait générer une chute brutale du LEP qui est, à l’heure actuelle, de 5 %.

Chute du taux de rémunération du LEP

En 2023, nous le savons tous, les taux rémunération des livrets d’épargne, que l’État règlemente, ont atteint des niveaux historiques.

À lire Livret A: cette hausse inattendue qui va faire plaisir aux 56 millions d’épargnants

Au 1ᵉʳ février 2024, le taux du Livret A reste à 3 %. Le Livret de développement Durable et Solidaire (LDDS) et le Livret Jeunes affichent aussi un taux à 3 %.
Et le taux de rendement du Livret d’Epargne populaire (LEP) passe à 5 %. Et son plafond de versement a grimpé à 10 000 € à compter d’octobre 2023.

Pour autant, malgré un taux d’inflation historique aussi, nombre de Français ont tout de même pu épargner en 2023. De ce fait, la France est aujourd’hui un pays « champion de l’épargne ».

En effet, selon les chiffres que la Fédération bancaire française (FBF) a dévoilés en novembre 2023, dans un document de synthèse, le taux d’épargne se situait à « 14,9 % en moyenne. En deçà de celui de l’Allemagne (17,8 %). Mais nettement au-dessus des autres principaux pays de la zone euro, du Royaume-Uni et des États-Unis ».

Mauvaise nouvelle pour les 11 millions de Français qui ont choisi de placer leurs économies dans un LEP ! En effet, ce dernier devrait voir son taux baisser dès le 1ᵉʳ août 2024. Il pourrait perdre un point lors de son actualisation du premier semestre.

À lire Facture d’électricité: elle va encore augmenter à cause de ces frais hallucinants

Pour mémoire, la révision du LEP intervient deux fois par an. Le 1ᵉʳ février et le 1ᵉʳ août de chaque année. Et l’état fixe alors son taux en fonction de celui de l’inflation annuelle.

Un taux à 4 % selon le taux d’inflation

Il semblerait, en effet, que ça se précise ! En effet, Sarah Le Gouez, la secrétaire générale du Cercle de l’épargne, que actu.fr a relayée, a déclaré :

« Si on prend la manière de calculer le Livret d’épargne populaire (LEP), une baisse est attendue. De ce que l’on peut comprendre, cela va baisser doucement. Le taux est attendu autour de 4 % » .

D’autre part, la secrétaire générale du Cercle de l’épargne a souligné que l’argent que les Français placeront avant le 1ᵉʳ août 2024 dans les LEP fera l’objet de l’éventuelle baisse de son taux de rémunération.

À lire CAF: ces français qui vont toucher une aide de 635 euros sans faire aucune demande

À noter aussi que le taux du LEP doit se situer au-dessus du niveau de celui de l’inflation. Le taux du LEP doit aussi être supérieur d’un demi-point par rapport au Livret A.

Pour mémoire, les autorités bancaires ont gelé son taux de 3 % jusqu’au début de l’année 2025. Par conséquent, le LEP afficherait donc un taux de rémunération de 3,5 % minimum.

Le taux de rémunération du LEP a déjà baissé lors de la dernière actualisation du février 2024.

En dépit de cette baisse, ce dernier attire de plus en plus de monde. Le gouverneur de la banque de France, François Villeroy de Galhau a d’ailleurs déclaré au micro de RTL le 15 mai : « Il y a un produit qui est aujourd’hui un grand succès et qui est plus intéressant (que le Livret A)… C’est le Livret d’épargne populaire (LEP) qui est rémunéré à 5 % ».

À lire Ce virement versé par l’État à des millions de Français et sa date sur votre compte en banque