L’APL de la CAF c’est bientôt fini, cette nouvelle aide va la remplacer ?

Des millions de Français comptent sur l’APL pour pouvoir payer leurs loyers. Pourtant, la CAF prévoit de supprimer cette aide précieuse.

© L’APL de la CAF c’est bientôt fini, cette nouvelle aide va la remplacer ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les APL constituent un complément de revenu essentiel pour les ménages aux ressources modestes, en France. La CAF propose cette aide pour que les Français en difficulté puissent continuer à avoir un toit sur la tête.

En effet, les loyers ne cessent d’augmenter et beaucoup de familles ne parviennent plus à payer, risquant ainsi l’expulsion. Malheureusement pour les bénéficiaires de cette aide, la CAF planifie la suppression de l’APL prochainement.

Une aide essentielle pour les Français en difficultés financières

La CAF verse l’APL à des millions de Français éligibles tous les mois. Ce coup de pouce financier se révèle essentiel pour la majorité des bénéficiaires.

À lire Livret A: cette hausse inattendue qui va faire plaisir aux 56 millions d’épargnants

Pour cause, sans cette aide de la CAF, beaucoup de familles ne pourraient pas payer leurs loyers.

D’ailleurs, pour soutenir au mieux les ménages qui touchent l’aide, la CAF a décidé d’augmenter le montant de l’APL récemment.

Pour toucher l’APL chaque mois, vous devez avoir moins de 30 ans. Il faut également être locataire de la maison dans laquelle vous vivez et informer le propriétaire que vous touchez l’APL.

Comme la CAF attribue l’APL aux résidents de l’Hexagone uniquement, vous devez vivre en France de manière stable. Cela signifie que le logement pour lequel vous demandez l’APL doit être votre résidence principale.

À lire Facture d’électricité: elle va encore augmenter à cause de ces frais hallucinants

La CAF exige aussi aux bénéficiaires de l’APL de respecter des conditions de ressources.

Pour cause, l’APL se destine aux ménages les plus démunis. Fixer un plafond de revenus permet alors à la CAF d’attribuer l’aide aux familles qui en ont réellement besoin.

Pour demander à toucher l’APL, les bénéficiaires potentiels doivent en faire la demande.

Pour cela, il leur suffit de se rendre sur le site de la CAF et de suivre les étapes renseignées. Le montant que la CAF vous verse dépend de vos revenus et de la composition de votre famille.

À lire CAF: ces français qui vont toucher une aide de 635 euros sans faire aucune demande

Les raisons pour lesquelles la CAF prévoit de supprimer l’APL

Depuis quelque temps, des rumeurs selon lesquelles la CAF supprimera bientôt l’APL circulent.

Malheureusement pour les bénéficiaires de cette aide, la CAF pense réellement mettre fin à l’APL. Mais rien n’a encore été décidé jusqu’à maintenant.

Vous continuerez alors à toucher votre soutien financier jusqu’à ce que l’organisme des aides sociales fasse un communiqué officiel.

La suppression de l’APL a pour objectif d’adapter le système au contexte économique actuel.

À lire Ce virement versé par l’État à des millions de Français et sa date sur votre compte en banque

En effet, il s’avère que l’aide actuelle ne répond plus vraiment aux besoins des Français. Un changement s’impose alors pour soutenir les citoyens comme il se doit.

Grâce à la réforme que la CAF prévoit, plus personne ne se retrouvera désavantagé.

Avant même de supprimer l’APL, la CAF a déjà mis en place une aide similaire qui s’appelle Mobili-jeune. Comme l’APL, ce soutien financier se destine aux personnes de moins de 30 ans.

Toutefois, elle s’adresse exclusivement aux jeunes actifs et sert à payer partiellement leurs loyers pendant leur formation.

À lire Le permis de conduire à vie c’est fini pour les seniors ?

Il faut bien comprendre que le Mobili-jeune ne vient pas remplacer l’APL. Il s’agit d’une aide alternative dédiée à une catégorie précise de bénéficiaires.

L’APL continuera à exister et ses conditions d’attribution restent les mêmes jusqu’à ce que la CAF annonce le contraire. De plus, avant de supprimer totalement cette aide, il faudra que le gouvernement mette en place une période de transition.

Cela signifie que le changement ne surviendra pas soudainement et que l’Etat vous donnera le temps de vous préparer.