CAF: les APL c’est bientôt fini ? Le gouvernement a tranché

Des bruits courent depuis quelques semaines sur la suppression des APL. Les bénéficiaires de ces aides s’inquiètent.

© CAF: les APL c’est bientôt fini ? Le gouvernement a tranché

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

De nombreuses familles françaises comptent sur les APL pour arrondir leurs fins de mois. Ces coups de pouce financiers aident les bénéficiaires à payer une partie de leurs loyers.

Malheureusement, le gouvernement prévoit de supprimer ces aides dans les prochains mois. Voici les principales raisons de cette décision qui frustre de nombreux citoyens.

Un soutien précieux pour les ménages aux revenus modestes

Les familles qui ont des revenus faibles peuvent compter sur le soutien du gouvernement grâce aux aides qu’il leur verse. Parmi ces coups de pouce financiers, il y a les APL ou aides personnalisées au logement.

À lire Alerte météo: des températures brulantes cet été dans ces régions

Comme leurs noms l’indiquent, il s’agit d’aides destinées à alléger les loyers des bénéficiaires. Un poste de dépense particulièrement difficile à assumer pour les familles en situation précaire.

Pour toucher les APL chaque mois, il vous faut remplir certaines conditions strictes.

Pour cause, l’Etat souhaite aider les personnes qui en ont le plus besoin. Le premier critère à remplir est d’être locataire du logement dans lequel vous habitez.

Pour ceux qui sous-louent, il faut avoir moins de 30 ans et informer le propriétaire. La maison dans laquelle vous vivez doit aussi être votre résidence principale.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 635 euros sans en faire la demande ?

Les APL se destinent aux personnes qui ont de vraies difficultés financières.

Des conditions de ressources s’imposent alors pour pouvoir les toucher. Cela signifie que vos revenus ne doivent pas dépasser les plafonds fixés.

Pour déterminer votre éligibilité, la CAF analyse vos revenus des 12 derniers mois.

Le montant des APL varie de famille en famille. En plus des ressources, la composition familiale entre aussi en compte pour le calcul du montant à verser.

À lire Compteur Linky: cette décision de Enedis qui va beaucoup vous énerver

Comme la plupart des aides de la CAF, les APL ont augmenté depuis le mois d’avril. Cependant, ces aides pourraient vivre leurs prochains jours, car le gouvernement prévoit de les supprimer.

Les vraies raisons de la suppression prochaine des APL

Le gouvernement travaille sans relâche des moyens pour soutenir au mieux ses citoyens. Et la suppression des APL constituerait une des mesures que l’Etat prendra prochainement pour atteindre ses objectifs.

Même si les bénéficiaires de ces aides craignent de se retrouver en difficulté, cette réforme irait à leur avantage.

En effet, une autre aide alternative viendrait remplacer les APL, afin de ne pas pénaliser les bénéficiaires. Ce nouveau coup de pouce financier se retrouve d’ailleurs déjà en place. Il s’agit du mobili-jeune.

À lire CAF: les aides et allocations versées automatiquement, les départements concernés

Cette nouvelle allocation se destine aux personnes de moins de 30 ans. Le gouvernement souhaite verser cette aide aux jeunes actifs pour couvrir une partie de leurs loyers. Et ce, pendant leur période de formation.

La suppression des APL contribuerait à ajuster le système de manière à ce qu’il s’adapte aux besoins actuels.

Notez bien que le gouvernement n’a pas encore pris sa décision. Et la suppression des APL reste encore, actuellement, une proposition à envisager.

L’Etat comprend parfaitement que de nombreuses familles se retrouveraient en grandes difficultés sans les APL. Ainsi, même si les membres du gouvernement se penchent actuellement sur la question, cela ne s’appliquera pas dans les prochains jours.

À lire Permis de conduire: une suspension courte prévue pour certains automobilistes ?

Si vous faites partie des bénéficiaires des APL, rassurez-vous ! Vous ne vous retrouverez pas privé de vos aides dans l’immédiat.

Si le gouvernement décide de supprimer les aides, une période de transition viendrait préparer les allocataires.