RSA: toutes les conditions à respecter et le nouveau montant de l’aide CAF

Le RSA constitue une aide précieuse pour les foyers en situation précaire en France. Découvrez les conditions pour la toucher.

© RSA: toutes les conditions à respecter et le nouveau montant de l’aide CAF

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La CAF attribue différentes aides aux millions de Français confrontés à des difficultés financières. Parmi ces coups de pouce financiers, le RSA figure parmi ceux destinés aux ménages les plus modestes.

Mais comme pour toutes les aides de la CAF, vous devez remplir des critères stricts pour toucher le RSA. Voici les conditions que vous devez obligatoirement respecter pour recevoir le RSA tous les mois.

Un coup de pouce financier essentiel pour les Français en situation de précarité

La vie coûte cher en France et l’inflation qui a explosé en 2023 et en début d’année n’a rien arrangé. Même si l’inflation a déjà beaucoup baissé depuis le mois de février, de nombreuses familles n’ont pas encore remonté la pente.

À lire Livret A: cette hausse inattendue qui va faire plaisir aux 56 millions d’épargnants

Et les aides sociales versées par la CAF se révèlent toujours essentielles pour leur subsistance.

Les Français qui ont très peu, ou pas du tout de ressources, peuvent compter sur le RSA pour toucher un revenu minimum.

Cette aide financière vous permet de recevoir une somme considérable pour subvenir à vos besoins.

A l’origine, le RSA se déclinait en deux catégories : le RSA socle et le RSA activité. Toutefois, cette dernière a été fusionnée avec la prime pour l’emploi. Et la combinaison des deux aides constitue actuellement la prime d’activité.

À lire Facture d’électricité: elle va encore augmenter à cause de ces frais hallucinants

Si votre situation vous offre l’éligibilité pour le RSA, vous pouvez toucher 635,71 euros tous les mois.

Il s’agit du montant attribué aux personnes seules, sans enfant, après la revalorisation de 4,6 % sur les aides depuis le mois d’avril. Pour les couples qui n’ont pas d’enfants, le RSA, avant la déduction du forfait logement, s’élève à 953,57 euros.

Il faut noter que le montant du RSA dépend de votre situation familiale et de vos revenus, si vous en avez.

Pour toucher le RSA, il faut remplir certaines conditions obligatoires. La CAF a mis en place ces critères pour s’assurer que les aides reviennent bien à ceux qui en ont le plus besoin.

À lire CAF: ces français qui vont toucher une aide de 635 euros sans faire aucune demande

Les conditions à respecter pour bénéficier du RSA

L’attribution du RSA exige des conditions d’âge minimum. Les bénéficiaires de l’aide doivent avoir au moins 25 ans.

Toutefois, des exceptions peuvent être accordées, si les demandeurs remplissent certains critères. Aussi, les personnes qui touchent le RSA ne doivent pas avoir atteint l’âge légal pour la retraite.

Comme il s’agit d’une aide versée par le gouvernent français, les bénéficiaires du RSA doivent habiter en France. Et ce, de manière permanente, soit au moins 6 mois par an.

Les ressortissants d’un autre pays qui résident en France, depuis 5 ans, ont aussi le droit de demander le RSA. Notez bien qu’il faut pouvoir justifier d’un titre de séjour en règle pour prétendre à l’aide.

À lire Ce virement versé par l’État à des millions de Français et sa date sur votre compte en banque

Les demandeurs doivent également avoir des ressources inférieures au plafond fixé, en fonction de leur situation familiale.

En effet, les conditions de revenus pour toucher le RSA dépendent de la situation maritale et de la composition familiale.

Enfin, une nouvelle condition vient encadrer l’attribution du RSA. Il s’agit de l’obligation d’effectuer au moins 15 heures d’activité par semaine. Ces heures concernent celles que vous passez en formation ou encore en entretien d’embauche.

Cette condition a été mise en place pour inciter les bénéficiaires de l’aide de faire tous les efforts nécessaires pour trouver un emploi. Cette mesure, en expérimentation dans certains départements, se généralisera dans toute la France en 2025.

À lire Le permis de conduire à vie c’est fini pour les seniors ?