Permis de conduire: cette nouvelle formation obligatoire qui n’a rien à voir avec la conduite

Une formation aux gestes de premiers secours bientôt obligatoires pour le passage de l'examen du permis de conduire ?

© Permis de conduire: cette nouvelle formation obligatoire qui n’a rien à voir avec la conduite

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La législation relative au permis de conduire est en constante évolution… Avec de nouveaux cas et procédures qui ont changé au fil des années.

Dans le cadre d’une prévention des accidents cardiaques, la députée du Nord Béatrice Descamps (. Liot) a déposé une proposition de loi qui vise à « généraliser la maîtrise des gestes de premiers secours ». Un travail à effectuer avant le passage de l’examen du permis de conduire.

La réforme du permis de conduire et les changements du Code de la route

L’examen du permis de conduire a connu une évolution considérable au fil des années. Il s’est adapté à la nature changeante de la société, aux progrès technologiques et surtout aux préoccupations relatives à la sécurité de chacun.

À lire CAF: qui peut toucher cette prime de 200 euros pour se former à ce métier très demandé ?

D’ailleurs, le Code de la route a connu beaucoup de modifications en début d’année 2024. En effet, plus de 1000 changements y ont fait leur apparition. Et ce, dans le but de mieux préparer les candidats au permis de conduire.

Donc, plusieurs nouveautés relatives à l’assurance auto, le permis de conduire ou les excès de vitesse ont du forcément modifier le Code de la route

Par exemple, dans le cadre de cette nouvelle réforme, l’âge pour passer le permis de conduire est désormais de 17 ans. Il est donc possible pour tous les candidats de passer le permis de conduire à 17 ans…

Et surtout de commencer à conduire dès l’âge de 17 ans.

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Petits excès de vitesse (inférieurs à 5 km/h) qui ne font à présent plus l’objet du retrait d’un point sur le permis de conduireExcès de vitesse supérieurs à 50 km/h désormais considérés comme des délits… Disparition de la vignette d’assurance… Ce sont autant de changements que le Code de la route a connus.

Et aujourd’hui, ce sont les gestes de premiers secours qui sont au centre du débat.

En effet, la députée du Nord Béatrice Descamps (Liot) a déposé une proposition de loi afin de « généraliser la maîtrise des gestes de premiers secours ». Et, bien-sur, le passage de l’examen du permis de conduire y prendra une place importante.

Formation aux gestes de premiers secours

Venir en aide afin que « 100 % d’une génération soit capable de prodiguer les gestes de premiers secours »… Tel est le but d’une proposition de loi de la députée Béatrice Descamps (Liot). En effet, cette élue du Nord a déposé un texte de loi.

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

Celui-ci vise alors à « généraliser la connaissance et la maîtrise des gestes de premiers secours ».

Cette députée souhaite alors que « le maximum de personnes soient formées à l’application de ces gestes ». Cette dernière a alors eu l’idée de

– « conditionner le passage du permis de conduire à l’obtention du certificat prévention et secours civiques de niveau 1″.

Afin que l’examen du permis de conduire ne constitue pas une charge financière supplémentaire, pouvant pousser certains à ne pas se lancer, la députée Béatrice Descamps (Liot) vise à « rendre ce certificat éligible à un crédit d’impôt ».

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

L’objectif de cette dernière est de « soutenir les structures proposant ces formations« . Mais aussi les candidats, ou bien un foyer fiscal directement « s’il s’agit d’un jeune qui n’est pas imposable ».

« Dans mon département, nous avons été confrontés à plusieurs décès de jeunes. Que ce soit dans une pratique sportive ou lors d’un examen. A la suite au décès de l’un d’eux, son beau-père est venu me rencontrer pour me témoigner du drame que sa famille avait vécu. C’est de ce témoignage que j’ai décidé de prendre ce sujet, qui me tenait déjà à cœur, à bras-le-corps », a alors expliqué Béatrice Descamps, dans les colonnes de CNews.

Plusieurs décès de jeunes personnes

La députée du Nord a « rencontré des professionnels de santé ». Celle-ci a rencontré aussi « diverses parties prenantes »… Afin « d’aborder le sujet des accidents cardiaques chez les jeunes, ou moins jeunes, et du porter secours en général ». Cela fait réfléchir sur le Permis de conduire chez les jeunes.

Le texte de loi en question prévoit aussi de consolider ce qui avait été mis en place par une loi de juillet 2020. À savoir la création d’un statut du citoyen sauveteur, en « renforçant la sensibilisation aux gestes de premiers secours tout au long de la scolarité ».

À lire Vacances d’été 2024: la semaine à réserver d’urgence c’est la moins chère de toutes

Mais aussi « dans le monde du travail et du sport ».

La débuté à confié à nos confrères de Cnews la raison qui l’a poussé à proposer ce texte. « Dans mon département, nous avons été confrontés à plusieurs décès de jeunes », a-t-elle d’abord expliqué.

Et cette mère de famille d’ajouter « À la suite au décès de l’un d’eux, son beau-père est venu me rencontrer pour me témoigner du drame que sa famille avait vécu. C’est de ce témoignage que j’ai décidé de prendre ce sujet, qui me tenait déjà à cœur, à bras-le-corps ».