Chèque énergie: vous risquez de perdre votre aide à cause de ce bug peu connu

Attention à ce bug annoncé par les pouvoirs publics ! Y aura-t-il 1 million de lésés sur les 5,6 millions de bénéficiaires du chèque énergie ?

© Chèque énergie: vous risquez de perdre votre aide à cause de ce bug peu connu

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le chèque énergie est une aide non négligeable que l’État accorde une fois par an. En 2024, selon votre département, vous le recevrez entre avril et mai. Aucune démarche n’est nécessaire pour en bénéficier.

Si vous êtes éligible, l’envoi est, en effet, automatique. Toutefois, en 2024, le gouvernement a annoncé un bug important dans les envois du Chèque énergie. De quoi s’agit-il ?

Les oubliés du chèque énergie ? La faute à un bug informatique !

La campagne d’envois du chèque énergie pour l’année 2024 a débuté le 2 avril jusqu’au 25 avril 2024.

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Ainsi, ce sont près de 5,6 millions de foyers modestes en France qui devraient recevoir ou avoir reçu le chèque énergie sans aucune démarche préalable.

Son montant oscille entre 48 € et 277 € euros selon les revenus et la composition du ménage. Il s’agit d’un chèque est nominatif que vous pourrez utiliser jusqu’au 31 mars 2025.

Mais cette année, un bug informatique a perturbé la campagne d’envois du chèque énergie. En cause ? La suppression de la taxe d’habitation en 2022.

En effet, c’est sur la taxe d’habitation que s’appuyait l’administration fiscale pour identifier les bénéficiaires de cette aide.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Par conséquent, près d’un million de nouveaux bénéficiaires ne recevront pas leur chèque. Tandis qu’un million de personnes qui n’y sont plus éligibles le recevront par erreur.

La faute à la disparition de la taxe d’habitation

Les associations de consommateurs s’insurgent ! « La disparition progressive de la taxe d’habitation […] est la cause de l’impasse dans laquelle se trouvent les services fiscaux pour identifier les occupants d’un même foyer et calculer le nombre d’unités de consommation « , ont alors accusé certaines associations.

« On peut déterminer la condition de revenu sans problème », grâce aux déclarations d’impôts annuelles des ménages, a alors souligné auprès de l’AFP, Olivier Brunelle, le secrétaire général du syndicat FO-DGFiP.

Donc, depuis la suppression définitive de la taxe d’habitation sur les résidences principales le 1ᵉʳ janvier 2023, l’administration fiscale a bien du mal à identifier le nombre d’occupants d’un logement… Une condition pourtant importante pour attribuer le chèque énergie.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

Ainsi, entre 2022 et 2023, environ un million de foyers ont pu remplir les conditions pour bénéficier du chèque énergie pour la première fois. Tandis qu’un autre million en a peut-être perdu l’éligibilité.

Cela concerne, par exemple, de nouveaux foyers, comme des étudiants, ainsi que ceux dont le revenu a diminué. Ces derniers risquent alors de ne pas recevoir le chèque énergie comme prévu.

Toutefois, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie a assuré qu’aucun bénéficiaire ne serait lésé. En effet, le gouvernement a pris des mesures pour résoudre ce problème. Et notamment grâce à la mise en place d’un guichet de réclamation en ligne.

Ce guichet offrira alors l’occasion aux foyers qui estiment avoir été exclus à tort de faire valoir leur droit au chèque énergie.

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

Donc, pas de panique ! « Cet imbroglio va être corrigé avec l’ouverture d’une plateforme de réclamation du Chèque énergie prévue pour la mi-mai. Quant aux “faux” bénéficiaires, bonne nouvelle pour eux, ils pourront tout de même utiliser leur chèque énergie normalement« , peut-on lire dans les colonnes du site https://www.aide-sociale.fr.

Vous vous attendiez à recevoir un chèque énergie, mais vous n’avez toujours rien reçu ? Voici la démarche à effectuer :

Tout d’abord, assurez-vous que vous êtes bien éligible.

Pour savoir si vous êtes éligible au chèque énergie, vous pouvez utiliser le simulateur disponible sur le site internet du chèque énergie sur le site du gouvernement. https://chequeenergie.gouv.fr/

Il vous suffira alors de renseigner votre numéro fiscal et votre revenu fiscal de référence. Le RFR, ou revenu fiscal de référence, est un montant que l’administration fiscale calcule à partir de l’ensemble des revenus d’un foyer fiscal.

À lire Ne faites plus cette erreur avec votre chargeur ça fait exploser votre facture d’électricité

Tout contribuable, qu’il soit imposable ou non, dispose alors d’un RFR.

Pour les oubliés du chèque énergie, il faudra donc d’abord patienter jusqu’à la mi-mai et la fin de la campagne d’envois du chèque énergie. Puis, si vous n’avez toujours rien reçu, il faudra alors réclamer votre aide via le « guichet en ligne simplifié »