CAF: cette aide de 454,59 euros à choper d’urgence avant qu’il ne soit trop tard les français concernés

La CAF verse un soutien financier aux ménages aux revenus modestes. Découvrez qui peut bénéficier de cette aide de 459,59 euros.

© CAF: cette aide de 454,59 euros à choper d’urgence avant qu’il ne soit trop tard les français concernés

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En fonction de votre situation familiale et financière, la CAF peut vous attribuer différentes aides. Parmi les coups de pouce financiers destinés aux familles en difficulté, il y a l’Allocation de Rentrée Scolaire.

Comme son nom l’indique, elle permet de financer une partie des dépenses liées à la scolarité de vos enfants. Focus sur les conditions d’éligibilité et les démarches à faire pour toucher cette aide de la CAF.

Une aide spécialement dédiée aux frais d’éducation de vos enfants

Lorsque vous avez des enfants et peu de ressources, les frais de scolarité peuvent s’avérer difficiles à assumer.

À lire Chèque énergie 2024: toutes les conditions pour profiter du guichet de réclamation en juillet

Pour soutenir les ménages dans le besoin, la CAF accorde une aide spéciale à 3 millions de Français. Il s’agit de l’allocation de rentrée scolaire ou ARS.

Ce coup de pouce financier vise à alléger les coûts liés à la scolarité de vos enfants.

Pour le plus grand bonheur des bénéficiaires, la CAF revalorise le montant de l’ARS de 4,5 %. Une décision que l’organisme des aides sociales a prise pour limiter l’impact de l’inflation sur les finances des allocataires. Si vous avez un enfant qui a 6 à 10 ans, l’ARS s’élève à 416,40 euros.

Si votre enfant a entre 11 et 14 ans, le montant de l’aide atteint les 439,38 euros. Les familles avec des enfants de 15 à 18 ans bénéficieront d’une aide 454,59 euros.

À lire Compteur Linky: c’est officiel il permet 20 % de baisse sur la facture d’électricité

Le montant cette aide de la CAF augmente au fur et à mesure que l’enfant grandit. Et ce, afin que le montant de l’allocation puisse combler les besoins spécifiques de chacune des tranches d’âge.

Il faut aussi noter que la CAF revalorise le montant de l’aide régulièrement pour répondre à l’évolution des besoins des allocataires.

Les critères et les conditions pour profiter de cette allocation versée par la CAF

Comme toutes les autres aides de la CAF, l’attribution de l’ARS requiert des conditions de ressources. Par exemple, si vous avez un enfant, vous ne pouvez toucher l’allocation que si vous avez des revenus inférieurs à 27 141 euros.

Ce plafond augmente en fonction du nombre d’enfants à charge. Ainsi, une famille qui a 4 enfants ne doit pas dépasser le seuil de 45 930 euros.

À lire CAF: qui va toucher cette aide jusqu’à 2000€ dans ces départements ?

Notez toutefois que la CAF souhaite offrir les mêmes chances à tout le monde. Ainsi, même si vos revenus dépassent le plafond maximum, l’organisme peut quand même vous proposer l’aide. Son montant sera alors calculé en se basant sur vos revenus.

Cette initiative vos à élargir les critères d’éligibilité à l’aide.

Les démarches pour bénéficier de l’ARS se révèlent très simples. Cependant, vous devez vous préparer en amont pour mieux gérer votre demande. Premièrement, réunissez tous les documents requis avant de réclamer l’aide.

Vous devez déclarer la scolarisation de vos enfants, sinon, vous perdrez l’éligibilité à l’aide. Rappelez-vous aussi : la CAF verse l’ARS jusqu’en fin août. Si vous manquez la date limite, il faudra attendre l’année suivante.

À lire Cette caissière arnaque son supermarché de 100 000 euros avec cette technique bien rodée

Vous pouvez débloquer l’ARS dès que votre enfant entre en milieu scolaire.

Cependant, s’il entre en CP avant l’âge de 6 ans, vous devez en informer la CAF. De la même manière, un justificatif l’inscription scolaire est nécessaire pour les 16 à 18 ans.

Il est recommandé d’anticiper votre demande autant que possible.

En effet, pendant le mois d’août, beaucoup de familles éligibles réclameront l’aide. Et vous pourriez la recevoir avec du retard si vous vous y prenez à la dernière minute.

À lire France Travail: les terribles sanctions pour les chômeurs qui partent en vacances