Aides de la CAF: ces aides indispensables que peuvent toucher certaines familles

Les familles monoparentales sont loin d'être laissées pour compte. Voici toutes les aides de la CAF auxquelles elles peuvent avoir le droit.

© Aides de la CAF: ces aides indispensables que peuvent toucher certaines familles

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Depuis de nombreuses années, la Caf s’est engagée à soutenir les Français les plus démunis à travers des aides. Et parmi eux, les familles monoparentales, qui peuvent bénéficier de nombreuses aides chaque mois.

Des aides de la Caf pour tous

Un éventail d’aides de la Caf a été développé au fil des années pour aider les Français. Les différents présidents qui se sont succédé ont toujours un mis point d’honneur pour aider la population.

Ainsi, pour répondre aux besoins en matière de logement, d’éducation et de transport des familles nombreuses ou monoparentales, la Caf a décidé d’aider les Français. En France, plusieurs typologies de foyers peuvent bénéficier d’allocations.

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

Les familles déjà allocataires de la Caf peuvent avoir recours aux allocations familiales dès la naissance du deuxième enfant. Tandis que les non-allocataires doivent soumettre une demande.

D’ailleurs, depuis juillet 2015, le montant des allocations familiales se voit calculé en fonction de la composition. Mais aussi et surtout des ressources du foyer.

Ces dernières varient selon la tranche de revenus. L’arrivée d’un bébé entraîne souvent une augmentation des dépenses pour les familles.

Mais, fort heureusement, la Caf offre diverses aides financières pour aider les parents à faire face à ces nouvelles dépenses. C’est le cas de la prime de naissance, par exemple.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

Des coups de pouce pour les familles

Versée dans le cadre de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (Paje), cette aide se veut destinée aux familles à revenus modestes. Elle se voit versée une seule fois au septième mois de grossesse.

D’un montant de 1019,40 €, elle vise à aider les parents à couvrir les frais liés à l’arrivée du bébé. Une autre aide populaire est l’Allocation de Base, également attribuée dans le cadre de la Paje.

Cette dernière se veut versée mensuellement jusqu’au troisième anniversaire de l’enfant. Son montant varie en fonction des ressources du foyer.

D’autres aides financières se disent aussi disponibles, telles que la prime à l’adoption pour les parents adoptifs ou accueillant un enfant en vue d’une adoption. Mais aussi la Prestation Partagée d’Éducation de l’Enfant (PreParE).

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

On peut aussi citer le Complément de Libre Choix du Mode de Garde (Cmg). Ce coup de pouce aide par exemple à financer une partie des frais de garde des enfants de moins de six ans, en fonction du mode de garde choisi et des revenus des parents.

En France, près d’une famille sur quatre est monoparentale, avec une femme à sa tête dans 82 % des cas. Une information donnée par l’Insee.

Les aides de la Caf pour les familles monoparentales

La plupart de ces familles vivent dans des situations de grande précarité. Avec environ une mère sur trois vivants sous le seuil de pauvreté, d’après les estimations de l’Institut.

Pour les soutenir, il existe l’Allocation de Soutien Familial (ASF). Cette aide de 195,85 euros se veut accordée aux parents isolés n’ayant pas. Ou peu de soutien financier de la part de l’autre parent pour élever leur enfant.

À lire EuroMillions: ils remportent 166 millions d’euros totalement par hasard

Le Complément Familial se veut versé sous conditions de revenus aux personnes ayant au moins trois enfants à charge, âgés de 3 à 21 ans. Un parent isolé avec trois enfants à charge et des revenus inférieurs à 25 653 euros peut percevoir 289,98 euros par mois.

D’ailleurs, sachez que les parents isolés peuvent bénéficier d’une demi-part fiscale supplémentaire. Ce qui permet un calcul plus favorable de l’impôt sur le revenu. Il suffit de cocher la case T parent isolé sur la déclaration d’impôts suivant l’année du changement de situation.

L’Agepi pour Aider à la Garde d’Enfants est une aide dont le montant varie en fonction du nombre d’heures travaillées. Mais aussi du nombre d’enfants à charge.