Chèque énergie: cette aide de 277 euros perdue si vous n’avez pas fait attention

Le chèque énergie fait son grand retour au sein des foyers français. Mais, certains d'entre vous sont passés à côté de cette aide de 277 €.

© Chèque énergie: cette aide de 277 euros perdue si vous n'avez pas fait attention

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le chèque énergie a commencé à se voir distribué au sein des foyers. En revanche, de nombreuses personnes vont passer à côté de cette aide qui peut atteindre 277 euros.

Un chèque énergie qui tombe à pic

Cette année, la période d’émission du chèque énergie a commencé le mardi 2 avril. Sa distribution prendra ainsi fin le mercredi 15 mai. Il s’agit d’une aide que le gouvernement distribuera à 5,6 millions de foyers afin de les aider à payer leurs factures d’énergie.

Chaque année depuis 2018, le gouvernement envoie automatiquement le chèque énergie aux foyers éligibles entre avril et mai. En 2024, les envois se feront entre le 2 avril et le 15 mai, selon votre département.

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

D’ailleurs, en 2024, le montant du chèque énergie variera entre 48 € et 277 €. Avec un montant moyen de 150 € environ par personne éligible.

Ce montant est déterminé par l’article R124-3 du Code de l’énergie, en fonction du nombre de personnes dans le foyer. Et des revenus déclarés à l’administration fiscale. Ainsi, plus les revenus sont bas, plus l’aide est importante.

Vous l’aurez deviné, le montant dépend du revenu fiscal de référence (RFR) par unité de consommation (UC). Les UC sont calculées comme suit : une personne compte pour 1 UC, la deuxième personne compte pour 0,5 UC, et chaque personne supplémentaire compte pour 0,3 UC.

Les conditions d’attribution ont donc été ajustées à la hausse. Avec un plafond de RFR/UC désormais fixé à 11 000 €, contre 10 800 € en 2022.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

Comment savoir si vous en êtes éligible

Pour calculer le montant de votre chèque énergie, divisez votre revenu fiscal de référence par le nombre d’UC du foyer. Par exemple, une personne vivant seule ne doit pas avoir un revenu fiscal de référence dépassant 11 000 € en 2024 pour recevoir le chèque énergie.

En revanche, un couple avec deux enfants ne doit pas dépasser 23 100 € de RFR. Mais alors, comment utiliser le chèque énergie une fois reçu chez vous ?

En France, ce chèque peut se voir utilisé pour payer les factures d’énergie auprès d’un fournisseur (électricité, gaz). L’achat de combustibles pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire auprès d’un vendeur.

Vous pouvez aussi l’utiliser pour financer des travaux de rénovation énergétique qui réduisent la consommation d’énergie quotidienne. Tels que l’isolation du logement, effectués par un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement).

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

Cette année, les résidents en logement-foyer conventionné APL peuvent utiliser le chèque énergie pour payer leurs charges de chauffage auprès du gestionnaire du logement-foyer. Les résidents en établissement médico-social aussi.

Les Français qui passent à côté du chèque énergie

Si de nombreux Français peuvent bénéficier du chèque énergie, beaucoup passent à côté. L’année dernière, environ 5,6 millions de ménages ont bénéficié de cette allocation, avec un montant moyen de 150 euros.

Le ministère de l’Économie a récemment annoncé que le taux d’utilisation du chèque énergie pour 2023 était de 82,2 % jusqu’au 26 mars. Cependant, ces chiffres sont encore provisoires, car les bénéficiaires ont jusqu’au 31 mars pour utiliser leur chèque.

Les fournisseurs pouvaient donc demander le remboursement jusqu’au 31 mai via l’Agence de services et de paiement (ASP). Les données finales sur l’utilisation du chèque énergie en 2023 seront disponibles cet été, une fois que les fournisseurs auront demandé le remboursement à l’ASP.

À lire EuroMillions: ils remportent 166 millions d’euros totalement par hasard

Le ministère a aussi mentionné qu’une campagne de relance par courriel, SMS et courrier avait fait l’objet d’une relance, du 1ᵉʳ février au 20 mars. Et ce, auprès des personnes n’ayant pas utilisé leur chèque énergie 2023.

Bien que le taux d’utilisation ne puisse pas encore se dire définitif, il semble se voir plus élevé que celui de 2021, qui était de 81,07 %, avec 4,73 millions de chèques utilisés sur 5,8 millions émis.