Chèque énergie: comment l’obtenir facilement en 2024 ?

Tout savoir sur le chèque énergie en 2024 : quelles sont les démarches à effectuer pour en bénéficier et comment le recevoir cette année ?

© Chèque énergie comment l'obtenir facilement en 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Depuis ses débuts en 2018, le chèque énergie est un précieux allié. Il aide des millions de foyers français à face à l’inflation et à la flambée des tarifs en électricité. Chaque année, plus de 5.6 millions de ménages modestes ont cette aide, distribuée sous certaines conditions. Cependant, avec l’approche de 2024, des questions émergent quant à la nécessité de refaire une demande pour recevoir cette aide.

Chèque Énergie : un envoi automatique ?

Le chèque énergie, depuis sa mise en place en 2018, fait le buzz. Et pour cause… Il aide des millions de foyers français à joindre les deux bouts à la fin du mois.

Alors que l’inflation continue de se faire ressentir, cette aide est précieuse pour contrer la hausse des prix de l’énergie.

À lire Facture de Gaz: cette hausse exceptionnelle en juillet 2024 pour tous les Français

En effet, avec la flambée des tarifs en électricité, le chèque énergie s’impose comme un bouclier financier clé. Il permet ainsi d’alléger les charges que doivent payer les foyers modestes.

Cette aide ciblée permet d’aider les ménages à maintenir leur confort. Le tout en limitant l’impact de la hausse des coûts en énergie sur leur budget.

Toutefois, les Français se posent des questions pour cette nouvelle année qui arrive. Faut-il refaire une demande pour le chèque énergie en 2024 ?

La bonne nouvelle ? Aucune démarche n’est à faire. Cela que ce soit pour la première, la deuxième, ou la troisième réception du chèque énergie.

À lire Retraite Agirc-Arrco: qui va toucher le bonus temporaire prévu en 2024 ?

En effet, une fois éligible, le chèque énergie s’envoie de manière automatique par courrier au domicile de la famille éligible. Le top, non ?

Généralement, les Français le reçoivent autour du 21 avril. Les informations disponibles sur le site du service public confirment d’ailleurs cette simplicité administrative.

Il est ainsi écrit : « Lorsque vous avez droit au chèque énergie, vous n’avez aucune démarche à faire. Le chèque est envoyé automatiquement à votre domicile en général le mois d’avril. »

Cette facilité d’obtention ne s’applique pas seulement au chèque énergie. En effet, elle s’étend aussi au chèque exceptionnel énergie, d’une valeur de 100 à 200 euros. Elle s’applique aussi au chèque fioul de 100 ou 200 euros.

À lire Une prime de pouvoir d’achat à 10 000 euros, les français concernés

Dans ces cas aussi, aucune démarche ne doit avoir lieu. Les Français concernés les reçoivent sans avoir rien à faire. Bonne nouvelle donc.

Qui peut le recevoir ?

Le chèque énergie fait ainsi le bonheur de nombreux Français. Toutefois, tout le monde ne peut pas l’avoir. En effet, certaines conditions sont à réunir pour le percevoir.

L’éligibilité au chèque énergie se détermine ainsi en évaluant trois critères clés.  Pour commencer, le premier critère concerne la composition du foyer.

Exprimée en unité de consommation (UC), une personne vaut à une UC. Au-delà de la deuxième personne, chaque personne en plus compte pour 0.3 UC.

À lire Cette aide que des millions de parents vont toucher augmente et son nouveau montant

Un autre critère essentiel ? La déclaration d’impôt faite. Cette déclaration permet de calculer le revenu fiscal de référence (RFR).

Le RFR doit ensuite être divisé par l’UC. Si le résultat est inférieur à 11 000 € par UC, le foyer peut prétendre au chèque énergie. Cela comme le précise le site du service public.

Prenons un exemple concret. Un couple avec trois enfants, ayant un RFR de 20 000 euros et une UC de 2.3. Il peut recevoir le chèque. Et oui, car le résultat du calcul (RFR/UC) est de 9 532 euros. Il est donc inférieur à la limite de 11 000 euros.

Si vous êtes éligible, le chèque énergie demeure un allié essentiel pour les foyers concernés. En effet, il permet de réduire les dépenses liées à l’énergie pour des millions de Français. Ce n’est donc pas rien.

À lire CAF: le versement des aides change, ces Français qui ne sont pas concernés