CAF: le nouveau montant des aides et allocations que vous allez toucher en 2024

À la fin du mois d'avril 2024, les aides de la CAF augmentent. Ces dernières ont toutes été revalorisées par le gouvernement, sans exception.

© CAF: le nouveau montant des aides et allocations que vous allez toucher en 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Pour lutter contre la vie chère, le gouvernement a décidé de revaloriser certaines aides de la CAF sociales et familiales en avril 2024, dans le but de soutenir les foyers modestes face à l’inflation.

Les innombrables aides de la CAF

L’année 2024 sera propices aux aides de la CAF et de nombreux Français pourront en bénéficier. En cette période de fin d’année, la Caisse d’Allocations familiales maintient ainsi son engagement envers les personnes qui rencontrent des difficultés financières.

Parmi les différentes aides proposées, la prime de naissance et d’adoption demeure souvent méconnue. Et ce, bien qu’elle soit bénéfique pour de nombreuses familles.

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Cette prime, versée par la CAF dans le cadre du dispositif d’aides PAJE, a été augmentée au 1ᵉʳ avril 2023. Elle atteint désormais 1 019,43 euros par enfant à naître et 2 038,85 euros en cas d’adoption.

Les versements ont ainsi été effectués environ deux mois après l’arrivée de l’enfant. Sous réserve de respecter certaines conditions de ressources, qui varient en fonction de la situation familiale.

Pour déterminer l’éligibilité à cette aide, il est possible de faire une simulation sur le site de la CAF. Outre ces aides bien connues, la CAF offre également un soutien financier en cas de sinistre ou d’urgence, sous forme de prêts d’honneur remboursables à 100 %.

Ces prêts visent à aider les familles en difficulté à faire face à des dépenses imprévues. De plus, la CAF propose une aide à la mobilité, destinée aux personnes et aux familles confrontées à des difficultés liées aux déplacements.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Des coups de pouce revalorisés

En 2024, l’État ambitionne d’aider celles et ceux qui traversent la crise économique. C’est pourquoi elle s’active pour permettre à chacun de bénéficier des aides et des allocations dont ils peuvent avoir le droit.

À l’heure actuelle, la France fait face à une période marquée par une inflation croissante. Selon une étude de l’Insee, le taux d’inflation aurait atteint 4,9 % en 2023.

Une tendance qui risque malheureusement de se poursuivre en 2024. Pour prévenir une précarité accrue parmi les foyers modestes, les responsables de la Caisse d’Allocations familiales (CAF) ont pris la décision de revaloriser certaines prestations sociales.

À commencer par une revalorisation du RSA. À partir du 1ᵉʳ avril, certaines aides, notamment les minimas sociaux, seront ajustées annuellement en fonction de l’inflation des 12 derniers mois.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

Par exemple, le montant du RSA va augmenter de 4,6 %. Ainsi, pour une personne seule sans enfant, le RSA passera de 607,75 euros à 635,71 euros, et à 317,86 euros pour les allocataires célibataires sans enfant.

La Prime d’activité va aussi connaître une hausse, passant de 595,2 euros à 622,63 euros pour une personne seule. Et à 311,32 euros pour Mayotte.

Les incontournables aides de la CAF revues à la hausse

Outre les minimas sociaux, les aides destinées aux personnes vulnérables verront également leur montant augmenter de 4,6 %. Par exemple, l’aide universelle d’urgence pour les victimes de violences conjugales passera de 240 euros à 251,04 euros.

De même, l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) augmentera de 971,37 euros à 1 016,05 euros. Pour les personnes seules, sans enfants et sans ressources.

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

De plus, l’Allocation Journalière d’Accompagnement en Fin de Vie augmentera de 60,55 euros à 63,34 euros. Pour ce qui est de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS), elle passera de 545,10 euros à 570,30 euros pour une personne seule sans enfant.

La base mensuelle de calcul des allocations familiales sera donc aussi revalorisée à 466,44 euros. Ce qui impactera plusieurs allocations telles que le montant de base des allocations familiales pour les familles de deux enfants et plus.

Cette dernière passera de 141,99 euros à 149,26 euros. De plus, la prime à la naissance augmentera de 1 019,43 euros à 1 071,65 euros, et la prime à l’adoption de 2 038,85 euros à 2 143,29 euros.

L’Allocation de Soutien se verra aussi ajustée, passant de 187,24 euros à 196,84 euros. Les aides liées à l’enfance subiront également l’impact de cette revalorisation, notamment la prestation partagée d’éducation de l’enfant. Et le complément de libre choix du mode de garde.

À lire Ne faites plus cette erreur avec votre chargeur ça fait exploser votre facture d’électricité