CAF: très mauvaise nouvelle pour tous les allocataires ces aides sociales n’existent pas

Les allocataires de la CAF dans le viseur les arnaqueurs ? Attention à ces fausses informations qui circulent !

© CAF: très mauvaise nouvelle pour tous les allocataires ces aides sociales n'existent pas

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les allocataires de la Caf dans le viseur ? De nombreuses fausses informations circulent sur internet. Voici comment ne pas se faire avoir !

CAF : attention aux fausses informations

Ces derniers temps, de nombreuses fausses annonces circulent concernant les aides de la Caf. Certains parlent de primes et de prestations, qui n’existent pas en réalité.

L’organisme d’aides sociales a d’ailleurs tenu à avertir ses allocataires contre ces tentatives d’escroqueries. Sur internet, de nombreuses fausses informations circulent sur des primes.

À lire CAF: toutes les aides et allocations annulées à partir d’avril et la solution pour les débloquer

Les annonces prétendent offrir des primes et des aides exceptionnelles aux allocataires. La Caf tient donc à rappeler qu’il s’agit de fausses promesses !

« Beaucoup de fausses informations circulent sur internet au sujet « de primes optionnelles » ou « inédites » qui seraient versées par la Caf. » peut-on lire sur le site de l’organisme d’aides sociales.

D’ailleurs, ces informations sont diffusées sur des sites douteux. Qui ne cherchent en réalité qu’à générer du trafic sur leur plateforme. Et qui attirent donc les principaux intéressés à coup de grands titres sensationnalistes.

« Derrière ces titres spectaculaires se cache une volonté de ces sites internet de faire de l’audience au détriment d’une information claire et vérifiée. » précise la Caf. Avant de rappeler « Aucune prime inédite, nouvelle aide ou chèque, n’a été annoncé ces dernières semaines légitimant ces articles qui s’appuient sur des situations fausses ou très partielles. »

À lire Impôts: cette démarche à faire obligatoirement sous peine d’une amende de 150 euros

Il faut donc rester vigilant quant aux informations que vous lisez sur internet. D’ailleurs, il y a un moyen simple de se protéger des arnaques. Voici ce qu’il faut faire.

Comment se protéger des arnaques ?

De nombreuses fausses informations circulent donc concernant des aides de la Caf. L’organisme d’aides sociales appelle donc à la plus grande vigilance.

« Le moyen le plus sûr de savoir si vous bénéficiez bien de tous vos droits, c’est d’aller sur le site caf.fr > Espace Mon Compte. Vous pouvez vérifier et corriger toutes les informations de votre profil, faire des simulations de vos droits et demander des prestations familiales et sociales. » rappelle la Caf sur son site officiel.

De plus, l’organisme rappelle que seul son site officiel, caf.fr, vous informe des différentes aides et primes exceptionnelles versées aux bénéficiaires. Les allocataires doivent donc se tourner vers la Caf pour avoir plus d’information.

À lire CAF: les français concernés par cette aide de 635 euros versée prochainement

« Si vous rencontrez des difficultés avec le numérique, des agents de votre Caf sont disponibles pour vous accompagner en accueil. » précise aussi l’organisme. Cela permet donc aux allocataires d’éviter les pièges mis en place par les arnaqueurs.

Il faut aussi faire attention aux e-mails que vous recevez. En effet, il est important de toujours vérifier l’expéditeur et de ne jamais cliquer sur un lien qui vous semble douteux.

Pour rappel, la Caf ne vous demandera jamais vos informations personnelles, comme votre carte bancaire par exemple.

Le moyen le plus sur pour communiquer avec les agents de la Caf reste via son site internet. Notamment grâce à la messagerie sécurisée mise en place pour communiquer avec eux.

À lire Ne nettoyer plus votre téléphone portable comme ça vous allez le casser

D’un autre côté, il faut aussi faire attention aux SMS que vous recevez. Certains escrocs se font passer pour la Caf dans le seul but de vous voler vos données personnelles.

L’organisme d’aides sociales rappelle alors qu’il ne faut jamais divulguer ses informations confidentielles par e-mail ou par SMS. Si vous avez un doute, il vaut mieux se tourner vers un conseiller de la Caf pour éviter de tomber dans le piège.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :