Cette célèbre marque de beauté et cosmétique ferme plus de 100 magasins

Les magasins de beauté subissent-ils la concurrence ? Une grande enseigne connue dans le monde entier va fermer plusieurs boutiques.

© Cette célèbre marque de beauté et cosmétique ferme plus de 100 magasins

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

C’est la dure loi de l’offre et de la demande. Les magasins The Body Shop vont devoir fermer plusieurs de leurs magasins

Les magasins de beauté ont le vent en poupe

Sephora, Marionnaud… Les magasins de beauté ont pignon sur rue et ces derniers sont présents sur tout le territoire mondial, avec des chiffres d’affaires qui ne désemplissent pas.

Récemment, le Sephora des Champs-Élysées à Paris s’est refait une beauté. Propriétaire de la marque depuis 1997, le groupe LVMH a vu les choses en grand pour la boutique située au 66 de la plus belle avenue du monde.

À lire CAF: les démarches à suivre en cas de gros soucis sur vos aides ou allocations

Après de nombreux mois de travaux, les clients ont désormais accès à un espace de 1 300 m². Auparavant, un an et demi avait été nécessaires aux deux architectes mis sur le projet pour aboutir au résultat, selon Le Figaro.

Selon Guillaume Motte, PDG de Sephora, « c’est le plus gros investissement jamais consenti sur un de nos magasins en Europe », a-t-il confié aux médias.

Et d’ajouter : « une telle rénovation doit nous permettre de continuer à faire croître de façon importante notre activité en France. Où, même si le marché est plus mature, le potentiel reste important ». Vous l’aurez compris, le magasin de beauté a le vent en poupe.

L’objectif principal de Sephora est donc d’augmenter son chiffre d’affaires. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la marque de parfums ne manque pas d’ambition.

À lire La meilleure technique pour exterminer toutes les punaises de lit présentes chez vous

La concurrence de la beauté mise à rude épreuve

Cela fait désormais plusieurs années que plusieurs enseignes de beauté s’arrachent le marché. C’est la raison pour laquelle Sephora par exemple, rénove de fond en comble deux à trois de ses points de vente les plus en vue.

Il faut dire qu’une centaine de nouvelles boutiques fleurissent chaque année. Dernièrement, un Sephora a ainsi a ouvert ses portes à Londres.

« L’objectif des 20 milliards d’euros pourrait être atteint plus vite que prévu », a fait savoir l’un des directeurs des magasins au Parisien. En 2022, le chiffre d’affaires de Sephora s’établissait à 12 milliards d’euros.

Guillaume Motte souhaite à présent exploser tous les records. « Avec avec une croissance 2 à 4 fois supérieure à celle de nos concurrents, l’objectif des 20 milliards d’euros pourrait se voir atteint plus vite que prévu », a-t-il ajouté au Figaro.

À lire CAF: ces 4 aides peu peuvent vous rapporter gros et beaucoup y ont droit

Depuis plusieurs années, les magasins de beauté misent sur le luxe. « Nous ne sommes pas favorables au discount. Et promotions à tout-va, et préférons nous différencier par le prix juste, l’offre, l’expérience et l’image », a-t-il affirmé.

De quoi mettre à mal certaines enseignes de beauté, qui subissent la concurrence de plein fouet. C’est le cas de la marque de The Body Shop, dont l’engouement semble s’amoindrir.

Les magasins The Body Shop ferment leurs boutiques

Début février, la société mère britannique de The Body Shop a fait faillite. Cela a malheureusement entraîné la faillite de nombreuses filiales européennes, notamment en Allemagne.

Avec la fermeture de plusieurs boutiques au Royaume-Uni et au Canada, l’avenir des 66 magasins français semble incertain. Après avoir été placée en redressement judiciaire début février, The Body Shop UK a rapidement subi les conséquences de son nouveau statut.

À lire Banques: très bonne nouvelle ces frais bancaires supprimés

Résultat, 75 magasins devraient fermer leurs portes dans les semaines à venir. Cela entraîne donc la suppression de 489 emplois, selon les informations rapportées par le média La semaine de Castres.

Suite aux difficultés rencontrées par les marques britanniques, la filiale canadienne a suivi le mouvement. Elle a également fait faillite le vendredi 1ᵉʳ mars 2024, annonçant la liquidation d’un tiers de ses 105 points de vente sur le territoire.

Aujourd’hui, la marque semble dépassée, confrontée à une concurrence de plus en plus féroce sur le marché des cosmétiques durables. La vente de l’entreprise au Groupe L’Oréal en 2006 a déjà suscité des critiques.

Dernièrement, Aurelius a annoncé son intention de se retirer de plusieurs marchés européens et asiatiques afin de revitaliser la marque. Bien que la France ne soit pas concernée par ce plan de désinvestissement, toutes les boutiques françaises sont confrontées à un climat d’incertitude…

À lire CAF: cette aide de 200 euros pour vous aider à trouver un job cet été

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :