Chèque énergie: très mauvaise nouvelle le nouveau montant ne va pas vous plaire

Il sera versé en avril 2024. Le chèque énergie sera envoyé à des millions de Français. Mais, son montant sera loin de vous réjouir !

© Chèque énergie très mauvaise nouvelle le nouveau montant ne va pas vous plaire

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Tous les ans, l’État français verse un chèque énergie à 5,6 millions de ménages modestes. Ce chèque a pour but de les aider à payer leurs factures d’électricité et de gaz. Mais aussi l’achat de combustible et certains travaux énergétiques.

Un nouveau chèque énergie 2024 sera envoyé aux ménages éligibles afin de les aider à payer leurs factures et le gouvernement vient de dévoiler la date d’envoi. Cependant, le montant du chèque énergie 2024 réserve une mauvaise surprise.

Le chèque énergie version 2024 et sa mauvaise surprise

Energie, logement, alimentation, diverses factures…  Le moins que l’on puisse dire est que le budget des Français, en particulier des plus modestes, souffre face à l’augmentation générale des prix.

À lire Ces 3 signes du zodiaque sont les plus audacieux ils osent tout

Pour compenser le plus possible les effets dévastateurs de l’inflation sur le portefeuille des foyers français, le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs, dont le chèque énergie.

Ainsi, dans le but d’aider les Français de faire face à leurs factures d’électricité, de gaz, de fioul ou de bois, le chèque énergie est distribué une fois par an aux ménages les plus modestes. Son montant dépend alors des revenus du foyer en question, et peut aller de 48 à 277 euros.

Un ménage peut donc l’utiliser pour payer une facture d’énergie. Mais aussi pour compléter MaPrimeRenov’, et ainsi financer une partie de la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

Qui peut prétendre à cette aide ?

Le chèque énergie vise donc les personnes ayant des ressources modestes.

À lire CAF: mauvaise nouvelle ces aides et allocations vont baisser

L’administration fiscale établit chaque année la liste des bénéficiaires en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) du ménage et de la composition du foyer déterminé en unité de consommation (UC).

La valeur des unités de consommation composant le ménage fait l’objet du calcul suivant pour le chèque énergie :

– la première personne du ménage compte pour 1 unité de consommation
– la deuxième personne du ménage pour 0,5 unité de consommation
– la troisième personne et les suivantes pour 0,3 pour unité de consommation.

Par exemple, en 2023, pour un revenu annuel inférieur à 5. 600 €, le montant du chèque peut varier de 48 € à 194 €. Pour un revenu compris entre 5. 600 € et 6. 999 €, le montant peut aller de 63 € à 240 €. Et, entre 6. 700 € et 7. 700 €, de 76 € à 277 €.

À lire Facture d’énergie: ces offres à ne pas rater pour faire de grosses économies

Une mauvaise nouvelle pour le chèque énergie !

Mais selon les colonnes de MoneyVox, une mauvaise nouvelle attend les bénéficiaires du chèque énergie 2024.

En effet, on connaît déjà son montant, qui sera le même que l’an dernier. En effet, il variera entre 48 et 277 euros selon la composition du foyer et ses revenus.

Le montant du chèque énergie n’a donc pas bougé depuis sa création, en 2018. Et si le montant du chèque n’a pas augmenté depuis sa création, ce n’est un secret pour personne que les prix à la consommation, eux, ont augmenté durant ces cinq dernières années.

« Or depuis 5 ans, l’inflation a fortement progressé. Résultat, la valeur en termes de pouvoir d’achat de cette aide a fortement baissé », expliquent, en effet, les colonnes de MoneyVox.

À lire CAF: ce changement très attendu pour toutes les familles qui veulent toucher les allocations familiales

De ce fait, nombreuses sont les associations qui réclament une revalorisation du chèque énergie.

La CLCV par exemple, a proposé fin 2022 de tripler le chèque énergie, avec un montant maximal de 600 euros.

« Non, 48 euros par an de chèque énergie ne permettent pas de payer sa facture de chauffage pour un célibataire ayant un revenu de 900 euros par mois. Non, 276 euros par an ne permettent pas de payer sa facture de chauffage pour une famille monoparentale avec 2 enfants et un revenu de 840 euros par mois », estimait alors la CLCV que MoneyVox a relayée.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :