CAF: mauvaise nouvelle cette allocation très demandée va aussi baisser

Les allocataires de la CAF vont être déçus. En effet, une aide précieuse touchée par de nombreux individus va être revue à la baisse...

© CAF mauvaise nouvelle cette allocation très demandée va aussi baisser

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’année 2024 sera riche en aide de la CAF. Pourtant, l’une d’elle va considérablement baisser en 2024 et de nombreux Français vont en pâtir.

Des aides de la CAF de plus en plus nombreuses

En raison de l’augmentation de l’inflation en France, un nombre croissant de foyers demande des aides sociales à la CAF. Pour répondre à cette demande croissante, l’organisme a décidé de revaloriser les allocations familiales pour l’année 2024.

En effet, ces allocations se veulent destinées aux familles ayant au moins deux enfants de moins de 20 ans et varient en fonction des ressources annuelles du foyer. Mais aussi en fonction du nombre et de l’âge des enfants à charge.

À lire CAF: toutes les aides et allocations annulées à partir d’avril et la solution pour les débloquer

La CAF a récemment publié le calendrier de versement des allocations familiales sur son site internet. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en 2024, une attention particulière a été portée à une augmentation significative de ces dernières.

En effet, le plafond des ressources prises en compte dans le calcul de ces allocations a donc fait l’objet d’une revalorisation de 5,3 %. Et ce, par rapport à l’année précédente, correspondant à l’évolution moyenne annuelle des prix à la consommation hors tabac.

Les allocations se verront donc distribuées cette année en fonction des revenus de 2022. Pour deux enfants à charge, le plafond se situe entre 74 966 euros et 99 922 euros.

De nombreuses allocations revues à la hausse

Les allocations familiales CAF ont donc fait l’objet d’une révision à la hausse, et elles se disent toujours basées sur le nombre d’enfants et les revenus de l’année N-2 (2022 pour les allocations de 2024). Par exemple, pour deux enfants à charge en 2024, le montant varie selon les revenus.

À lire Impôts: cette démarche à faire obligatoirement sous peine d’une amende de 150 euros

Il peut ainsi aller de 141,99 euros à 35,50 euros. Pour les foyers avec trois enfants, les montants partiront de 323,91 euros à 80,98 euros, et des compléments d’aide mensuels se verront versés aux familles bénéficiaires à partir du troisième enfant.

Les allocations familiales pour les foyers avec quatre enfants vont de 505,83 euros à 126,47 euros, en fonction des revenus. Malheureusement, si cette hausse devrait ravir le plus grand nombre, certaines allocations vont être revues à la baisse.

Depuis cet été, la mention du montant net social est apparue sur les fiches de paie. Jusqu’à présent, cette somme n’avait qu’un impact théorique, car les Français avaient toujours la possibilité d’opter pour l’ancienne méthode de déclaration.

Cependant, son utilisation devient désormais obligatoire pour les bénéficiaires du RSA et de la prime d’activité CAF. À partir de février 2024, la CAF exigera son inclusion dans les déclarations trimestrielles de ressources des bénéficiaires.

À lire CAF: les français concernés par cette aide de 635 euros versée prochainement

Il s’agit donc du seul montant à déclarer sans nécessité de calcul de votre part. Ce changement affecte donc directement le revenu de solidarité active (RSA) et la prime d’activité. Mais cela modifie aussi le revenu de référence à déclarer chaque mois.

Des allocations revues à la baisse

Il y a peu, les syndicats ont exprimé leurs inquiétudes quant à son impact sur la prime d’activité mensuelle. Ces derniers craignent que certains bénéficiaires ne perdent une partie de leur prime en raison de cette nouvelle méthode de calcul du revenu.

Le Ministère des Solidarités et de la Famille a affirmé que ce n’est pas un instrument destiné à faire des économies. Les organismes concernés ont souligné, quant à eux, que cette évolution vise principalement à simplifier les démarches administratives. Pour les bénéficiaires du RSA et de la prime d’activité CAF.

Malgré tout, les syndicats restent vigilants quant aux conséquences pratiques de cette mesure. Et ce, surtout pour les bénéficiaires aux revenus fluctuants ou multiples.

À lire Ne nettoyer plus votre téléphone portable comme ça vous allez le casser

Ils appellent donc à la vigilance et demandent des garanties supplémentaires de la part des autorités. Pour s’adapter à ce changement, il se veut recommandé de contacter sa CAF pour obtenir des informations sur la manière dont le montant net social se veut pris en compte.

Ces derniers recommandent aussi de vérifier ses fiches de paie et d’ajuster ses déclarations trimestrielles en conséquence. Le montant net social a donc redistribué les cartes.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :