Aides de la CAF: très mauvaises nouvelles pour 2025

Les aides de la CAF seront-elles moins nombreuses et généreuses en 2025 ? C'est ce qu'a récemment laissé entendre le gouvernement.

© Aides de la CAF très mauvaises nouvelles pour 2025

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’année 2024 sera propice aux aides de la CAF, mais alors, qu’en est-il en 2025 ? Selon le gouvernement, les aides sociales seront moins fortes qu’à l’accoutumée.

Coup d’œil sur les aides de la CAF en 2024

En fin d’année dernière, la CAF a établi son calendrier de versement des aides sociales pour l’année 2024. Avec une augmentation significative du taux du Revenu de Solidarité Active (RSA).

En effet, le RSA, un dispositif institutionnalisé depuis de nombreuses années en France, vise à garantir un revenu minimum mensuel pour les Français dans le besoin. Ce dernier a donc progressé sur l’année.

À lire La meilleure technique pour exterminer toutes les punaises de lit présentes chez vous

Le barème d’attribution du RSA a été révisé à la hausse pour faire face à l’inflation. Et à l’augmentation du coût de la vie. Ce dernier vise à compléter les revenus des travailleurs à temps partiel et à assurer un revenu minimum en période d’inactivité.

La loi pour l’emploi, intégral du 10 octobre dernier, impose donc une obligation d’investir 15 à 20 heures par semaine. Dans une activité favorisant l’insertion professionnelle. Cela se veut obligatoire pour accéder au RSA.

Les bénéficiaires du RSA doivent régulièrement justifier leurs ressources. Ce qui peut entraîner des ajustements dans le montant versé. De plus, le RSA peut être cumulé avec d’autres allocations telles que les aides au logement.

Des aides revues à la hausse sur l’année

Chaque année, le gouvernement procède à une augmentation des tarifs de ses aides de la CAF. Cependant, avec l’inflation et la hausse des produits de consommation, les Français se retrouvent dans une situation délicate.

À lire CAF: ces 4 aides peu peuvent vous rapporter gros et beaucoup y ont droit

Au mois d’avril 2023, les allocations familiales, le RSA et la prime d’activité vont donc faire l’objet d’une augmentation de 5,6 % par rapport au 1ᵉʳ avril 2022. Une nouvelle qui a réjoui les Français.

Le RSA va donc passer à 607,75 €, tandis que pour un couple sans enfant, il se verra donc de 911,62 €. Les allocations familiales se verront aussi revues à la hausse en 2024.

Jusqu’au 31 mars 2023, les parents pouvaient donc recevoir 139,83 € par mois, mais ce montant va progresser l’année prochaine. Il en est de même pour la prime d’activité. Un complément de revenu accordé aux travailleurs à faible revenu de plus de 18 ans.

La prime d’activité versée par la CAF progresse aussi de 1,8 %. Il en va de même pour l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Ou encore l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).

À lire Banques: très bonne nouvelle ces frais bancaires supprimés

Des aides de la CAF en baisse en 2025

Il y a quelques mois, Bruno Le Maire avait anticipé une augmentation des prestations sociales en 2024 à hauteur de 4,6 %. Bien que le taux final n’ait pas encore été confirmé par le gouvernement, cette revalorisation est prévue pour le 1ᵉʳ avril 2024.

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2024 indique que « la forte inflation constatée en 2023 conduit à prévoir une revalorisation des prestations légales. Au 1ᵉʳ avril 2024 de 4,6 % ». Au mois de mai prochain, toutes les aides de la CAF vont augmenter.

Entre-temps, Bruno Le Maire a annoncé une révision à la baisse de la croissance économique en France et un plan d’économies de 10 milliards d’euros en 2024. Le ministre a rassuré en affirmant que les impôts des Français ne seraient pas touchés.

Ce dernier s’est aussi engagé à ne pas affecter « ni la Sécurité sociale ni les collectivités locales ». Pour réaliser des économies, Bruno Le Maire a annoncé des changements dans plusieurs secteurs, tels que l’emploi, le travail et l’écologie.

À lire CAF: cette aide de 200 euros pour vous aider à trouver un job cet été

Bien que le ministre délégué ait été rassurant quant à la revalorisation de 2024, il a laissé planer le doute sur l’indexation des aides de la CAF. Et familiales sur l’inflation en 2025. « On aura ce débat pour le budget 2025 », a-t-il précisé.

Même si l’indexation a lieu, l’Insee ne prévoit pas de rebond de l’inflation en 2024. Par conséquent, la revalorisation des pensions sociales et familiales en 2025 ne peut se voir supérieure aux 4,6 % prévus cette année.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :