L’allocation spécifique de solidarité c’est terminé elle va disparaitre

Parmi les aides ponctuelles accordées par le gouvernement, on peut citer l'allocation spécifique de solidarité. Sachez qu'elle va disparaître.

© L'allocation spécifique de solidarité c'est terminé elle va disparaitre

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Chaque mois, le gouvernement attribue des aides sociales en fonction de votre situation. Cependant, il existe des aides ponctuelles, telles que l’allocation spécifique de solidarité. Pourtant, cette dernière va disparaître.

De nombreuses allocations disponibles pour aider les Français

En France, il existe plusieurs types d’aides financières et d’allocations pour aider ceux qui peinent à joindre les deux bouts. On peut par exemple parler des allocations familiales qui constituent une aide financière cruciale pour soutenir les familles.

Elles permettent de les aider dans la prise en charge des dépenses liées à l’entretien et à l’éducation de leurs enfants. Ces allocations sont spécifiquement réservées aux familles affiliées à la CAF ou à la MSA ayant au moins deux enfants de moins de 20 ans à leur charge.

À lire La pire marque de crème hydratante selon 60 Millions de consommateurs

Elles se veulent également octroyées aux familles adoptantes ou ayant la garde en vue d’une adoption. Le montant des allocations familiales varie en fonction du nombre d’enfants à charge, de leur âge, ainsi que des revenus du foyer.

D’ailleurs, sachez qu’une majoration intervient à partir du 14ᵉ anniversaire d’un des enfants. Dans les départements d’outre-mer, l’allocation se voit versée dès le premier enfant (26,09 euros), suivant les mêmes barèmes que ceux appliqués en métropole.

En 2015, les allocations familiales versées par la CAF ou la MSA ont subi une réforme importante. Elles sont dès lors devenues des allocations familiales modulées.

Cette modulation implique désormais une variation du montant en fonction du nombre d’enfants à charge et des revenus nets du foyer. Lorsque les revenus dépassent un certain seuil, le montant des allocations familiales peut se voir réduit de moitié.

À lire Chèque énergie: que faire si vous ne l’avez pas encore reçu en 2024 ?

Des aides ponctuelles

En plus des prestations mensuelles, la CAF peut être un précieux allié lors d’un déménagement. Ainsi, elle offrant une prime de déménagement.

Cette aide financière vise donc à soutenir la mobilité et est octroyée par la CAF et la Mutualité sociale agricole (MSA). Et ce, en fonction de la situation de chacun.

La condition principale pour bénéficier de cette prime se veut donc de déménager avec au moins trois enfants à charge. Le montant de la prime dépend des dépenses réellement engagées pour le déménagement et ne peut dépasser 1 070,23 euros pour trois enfants à charge.

Pour chaque enfant supplémentaire, un montant additionnel de 89,19 euros se veut accordé. Ces montants se veulent d’ailleurs applicables du 1ᵉʳ avril 2023 au 31 mars 2024.

À lire Des policiers découvrent l’impensable dans des légumes Leclerc

Pour en bénéficier, il se veut recommandé de consulter auprès de la CAF de sa région. Il existe une autre aide méconnue, qui s’appelle l’allocation spécifique de solidarité.

L’allocation spécifique de solidarité, une aide qui disparaît

L’un des objectifs énoncés par Gabriel Attal lors de son discours en date du mardi 30 janvier à l’Assemblée nationale est de lutter contre les périodes d’inactivité. Dans cette optique, le Premier ministre a annoncé la suppression de l’allocation spécifique de solidarité (ASS).

Ce dispositif, créé en 1984 et soutenu financièrement par l’État, profitait à plus de 300 000 personnes. A la fin de l’année 2021. Les bénéficiaires de cette allocation sont les personnes à la recherche d’emploi ayant épuisé leurs droits à l’allocation chômage.

Cette aide d’un montant de 545,10 euros par mois, possédait des critères bien spécifiques pour se voir accordées. Il fallait rechercher activement un emploi, justifier de cinq ans d’activité salariée au cours des dix dernières années avant la fin du dernier contrat de travail.

À lire Leclerc, Picard, Lidl: ces frites sont les pires de toutes selon 60 Millions de consommateurs

Le plafond de ressources mensuelles de 1271,90 euros pour une personne seule. 1998,70 euros pour un couple ne devait pas se voir franchi. Gabriel Attal a ainsi proposé que les bénéficiaires de l’ASS se veuillent transférés vers le revenu de solidarité active (RSA).

Bien que le montant mensuel du RSA soit légèrement supérieur, la principale différence réside dans le fait qu’un bénéficiaire du RSA ne cotise pas pour la retraite, contrairement à ceux de l’ASS. Cette allocation va donc disparaître pour de bon dans les prochains mois.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :