RSA: ces démarches à faire si vous ne voulez pas perdre l’aide de la CAF

Si vous ne souhaitez pas perdre votre RSA, sachez qu'il y a des démarches à effectuer auprès de la Caisse d'allocations familiales (CAF) !

© RSA ces démarches à faire si vous ne voulez pas perdre l'aide de la CAF

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Cela fait plusieurs années déjà que le Revenu de solidarité active a vu le jour. Plus connu sous le nom de RSA, il permet à de nombreuses personnes de compléter leurs revenus au quotidien. En revanche, il va falloir effectuer des démarches si vous avez l’intention de le conserver.

Le RSA : une aide indispensable pour beaucoup

Le gouvernement a mis en place de nombreuses aides en France afin de permettre aux Français dans le besoin de s’en sortir tous les mois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il existe plusieurs aides accessibles à de nombreux foyers.

C’est notamment le cas du RSA. Cette aide est versée par la Caisse d’allocations familiales ou encore par le MSA, tout dépend de votre situation. Le but du Revenu de solidarité active ? Permettre aux Français de bénéficier du minimum de ressource.

À lire CAF: la meilleure technique pour changer votre mot de passe et continuer à toucher vos allocations

En revanche, il y a plusieurs conditions qu’il faut respecter si vous souhaitez bénéficier de cette aide. Tout d’abord, sachez qu’il faut avoir au moins 25 ans. Il est aussi indispensable de résider en France neuf mois par an.

Les étudiants peuvent d’ailleurs bénéficier de cette aide pour compléter leurs revenus. Si vous souhaitez en profiter à la retraite, c’est également possible. En revanche, il y aura d’autres conditions à remplir dans ce cas-là.

Les étrangers peuvent aussi toucher le RSA. Et ce, tout comme les ressortissants européens. En revanche, il faut que ces derniers disposent d’un droit de séjour sur le territoire français d’une durée de trois ans.

Des règles plus strictes

Pour bénéficier du Revenu de solidarité active, les ressortissants européens ont pour obligation de travailler ou d’être inscrits au Pôle Emploi. Si vous travaillez et que vous suivez une formation, vous pourrez bénéficier du RSA.

À lire Ce papa d’un enfant autiste refuse l’aide de sa sœur qui vient de toucher 72 millions € à l’EuroMillions

C’est une aide accordée en fonction de vos revenus. Si ces derniers sont en dessous du minimum de ressources, alors le Revenu de solidarité active viendra compléter votre salaire, par exemple.

Le gouvernement a d’ailleurs décidé de durcir les règles au sujet du RSA. En effet, si les bénéficiaires veulent continuer à percevoir cette aide, ils vont devoir respecter certaines conditions bien précises.

Désormais, les bénéficiaires seront obligés d’effectuer un certain nombreux d’heures de travail toutes les semaines. Et pour cause, l’État souhaite accompagner les Français vers un retour au travail.

Le gouvernement souhaite que les individus qui touchent le RSA puissent tranquillement retrouver une vie professionnelle. À présent, toutes les personnes éligibles à cette aide auront pour obligation d’être inscrites à France Travail.

À lire Ces maillots de bain pas chers et trop stylés cartonnent chez Decathlon

Des conditions à respecter

Toutes les semaines, les bénéficiaires du RSA devront travailler au moins 15 heures par semaine. Sachez tout de même que cette obligation prend en compte certains critères. Tout dépend des conditions physiques et de la situation personnelle de l’allocataire.

Cette année, les bénéficiaires devront signer un contrat d’engagement afin de prouver la conformité. Si les bénéficiaires ne respectent pas toutes ces règles, des sanctions vont alors voir le jour.

En effet, la CAF ou la MSA pourront décider de suspendre l’aide si les concernés ne respectent pas les conditions. C’est également le cas si l’individu ne respecte pas ses heures de travail même s’il est en capacité de les réaliser.

Une chose est sûre, le RSA est une aide très utile pour de nombreuses personnes. Grâce au Revenu de solidarité active, ces dernières peuvent s’en sortir à la fin du mois. Mais désormais, le gouvernement a décidé de durcir les règles.

À lire Aides CAF: ces allocataires concernés par un nouveau bonus de l’AAH

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :