Le chèque énergie passerait à 759 euros à cause de la fin du bouclier tarifaire ?

Le chèque énergie va bel et bien faire son grand retour cette année. Avec la fin du bouclier tarifaire, le montant pourrait être de 759 euros.

© Le chèque énergie passerait à 759 euros à cause de la fin du bouclier tarifaire

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le chèque énergie va faire son grand retour cette année. Mesure phare du gouvernement l’année dernière, ce dispositif sera accessible à des millions de Français, avec un montant réévalué.

Le chèque énergie a fait un tabac en 2022

Souvenez-vous. À la fin du mois de mars 2022, les chèques énergie ont donc commencé à être expédiés aux bénéficiaires sur tout le territoire français.

Et cette distribution s’était poursuivi jusqu’à fin avril. Cette aide de 100 €, destinée à atténuer l’impact de la hausse des coûts énergétiques, concernait ainsi tous les modes de chauffage.

À lire Alerte info: les chômeurs très énervés par cette mesure qui fait chuter leurs allocations chômage

Si vous étiez détenteur du chèque en format papier, la date d’envoi dépendait ainsi de votre département. Pour connaître précisément la date de réception dans votre boîte aux lettres, un site internet dédié avait été crée.

En se rendant sur Chequeenergie.gouv.fr, les Français avaient ainsi accès à des informations concernant cette aide. D’ailleurs, ce coup de pouce a aidé des millions de foyers.

De plus, les personnes qui bénéficiaient déjà de cette aide et avaient choisi d’attribuer leur chèque automatiquement à un fournisseur ont eu la chance de la recevoir, en format dématérialisé. Et ce, entre le 11 et le 22 avril 2022.

Pour vérifier son éligibilité, il faut donc s’assurer d’avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 10 800 € pour une personne seule. Si la composition de votre foyer est différente, le simulateur du ministère de la Transition écologique vous permettait de vérifier votre éligibilité ou non.

À lire Facture de Gaz: cette hausse exceptionnelle en juillet 2024 pour tous les Français

Une aide qui fait son grand retour

Cela fait donc plusieurs années maintenant que le gouvernement distribue des chèques énergie pour aider les ménages modestes à payer leurs factures d’électricité et de gaz. En 2024, environ 5,6 millions de foyers seront éligibles à ce soutien.

En effet, les bénéficiaires du chèque énergie sont les foyers les plus modestes. Ces derniers se disent déterminés en fonction de leurs revenus et de la composition de leur foyer.

Par exemple, une personne seule peut bénéficier de cette aide si ses revenus ne dépassent pas 11 000 euros en 2023. De plus, le montant du chèque énergie varie en fonction du revenu fiscal de référence. Et du nombre de personnes dans le foyer.

Par exemple, une personne seule peut recevoir entre 48 et 194 euros. Tandis qu’un couple peut bénéficier de jusqu’à 240 euros, et pour 3 personnes, l’aide peut atteindre jusqu’à 277 euros.

À lire Retraite Agirc-Arrco: qui va toucher le bonus temporaire prévu en 2024 ?

Comme à l’accoutumée, les bénéficiaires n’ont aucune démarche à effectuer. Le versement se fait automatiquement dès la déclaration des revenus.

En cas de non-réception du chèque alors que l’éligibilité est confirmée, une réclamation est nécessaire. En cas de perte ou de vol, il est recommandé de signaler le problème au commissariat pour obtenir un nouveau chèque.

Un chèque énergie de 759 euros cette année ?

Depuis l’annonce de l’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité pour février 2024, une inquiétude se manifeste auprès des Français. Il faut dire que la hausse a oscillé entre 8,6 % et 9,8 %. Selon les types de contrats.

Cela aura donc un impact significatif sur les budgets des ménages français. Les conséquences de cette hausse tarifaire se font particulièrement ressentir chez les foyers les plus modestes, lesquels rencontrent des difficultés croissantes pour assurer leur chauffage.

À lire Une prime de pouvoir d’achat à 10 000 euros, les français concernés

Dans le contexte actuel, les foyers modestes subissent ainsi de plein fouet les répercussions de cette augmentation des tarifs. Pour une maison de quatre pièces, cette hausse mensuelle pourrait se traduire par une augmentation de 18 euros, soit un impact annuel de 216 euros.

Les appartements plus petits ne se voudront pas épargnés, avec une augmentation de 8,3 euros par mois, ce qui représente 100 euros sur l’année. Face à cette explosion des coûts, le collectif Rénovons propose une revalorisation du chèque énergie.

Ces derniers souhaitent que le chèque dépasse un montant annuel de 759 euros. Cette proposition vise à augmenter le montant alloué. Et élargir le nombre de bénéficiaires pour mieux répondre aux besoins des Français.

L’association tient donc à souligner l’urgence de rendre le chèque énergie plus accessible et adapté aux réalités économiques actuelles. A voir si le gouvernement acceptera de se plier à l’exercice.

À lire Cette aide que des millions de parents vont toucher augmente et son nouveau montant