Les allocations familiales annulées pour les parents d’enfant coupable de harcèlement scolaire ?

Les parents d'enfants coupables de harcèlement scolaire seront-ils privés de leurs allocations familiales ? Voici ce qu'il faut savoir !

© Les allocations familiales annulées pour les parents d'enfant coupable de harcèlement scolaire

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Que risquent les parents d’enfant coupable de harcèlement scolaire ? Peuvent-ils être sanctionnés à cause du comportement de leur enfant ? Verront-ils leurs allocations familiales suspendues ? Voici ce qu’il faut retenir !

La lutte contre le harcèlement scolaire : la priorité de l’année scolaire 2023-2024

Cette année, le ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse a fait de la lutte contre le harcèlement scolaire sa priorité. Dans ce but, la Première ministre et le ministère ont annoncé leur plan ministériel le 27 septembre dernier.

De nombreuses mesures ont vu le jour dans le but de limiter le harcèlement scolaire comme la suppression des allocations familiales. Et les parents d’élèves coupables risquent de ne pas être épargnés. En effet, ils pourraient faire face à des sanctions pour les faits de harcèlement les plus graves.

À lire CAF: la mauvaise nouvelle est tombée pour les versements du RSA, APL et allocations

Dans les lycées et les collèges, il y aura désormais 1 à 3 coordonnateurs harcèlement. Ces derniers auront pour objectif de piloter et de suivre la lutte contre le harcèlement dans le milieu scolaire.

D’ailleurs, le ministère prévoit aussi l’augmentation du nombre de personnels dédiés à cette lutte. Ainsi, de nouvelles équipes académiques seront constituées à cet effet.

Le gouvernement compte aussi étendre son programme de lutte contre le harcèlement aux lycées. Pour rappel, ce programme a pour but de sensibiliser les élèves et leurs parents. Tous les ans, au cours de l’année, un temps de parole dédié a lieu.

D’ailleurs, les parents risquent-ils des sanctions à cause du comportement de leur enfant ? Comme la suppression de leurs allocations familiales ? Voici ce qu’il faut retenir !

À lire Compteur Linky: l’astuce pour vérifier que vous ne payez pas pour votre voisin

Les allocations familiales suspendues ?

Parmi les mesures mises en place par le gouvernement pour lutter contre le harcèlement, il y a aussi la passation d’un questionnaire. Il s’agit d’une auto-évaluation pour les élèves du CE2 à la terminale. Celui-ci a eu lieu lors de la journée nationale de mobilisation contre le harcèlement, le 9 novembre.

Il permet de détecter d’éventuelles situations de harcèlement. Chaque établissement et école organisent ensuite un temps d’échange avec les élèves et les parents sur le sujet.

Cela permet à faire comprendre aux parents leur rôle dans la lutte contre le harcèlement dans le milieu scolaire. Ils doivent en effet évoquer le sujet avec leurs enfants. Qu’il soit susceptible d’être victime, témoin ou auteur de harcèlement scolaire.

Cela permet aussi de faire une mise au point concernant les politiques de l’établissement sur le sujet. Enfin, le gouvernement prévoit aussi une meilleure prise en compte des situations les plus graves. Cela va aussi jouer sur les allocations familiales. Notamment la mise en place d’un traitement systématique des situations et un durcissement des sanctions.

À lire Ces modèles de voitures ne pourront bientôt plus rouler dans Paris

Pour rappel, selon la gravité des faits, le coupable risque d’être écarté des services de l’éducation nationale pour protéger l’élève harcelé. L’élève risque aussi une exclusion définitive suite à un conseil de discipline.

Depuis la rentrée 2023, les chefs d’établissements doivent engager une procédure disciplinaire à l’encontre d’élèves coupables de harcèlement scolaire. Même quand il est dans un autre lycée ou collège.

Enfin, certains parents s’inquiètent de voir leurs allocations familiales suspendues à cause du comportement de leur enfant. Sachez que pour le moment, cette sanction n’est pas au programme.

Cependant, les parents ont tout de même une part de responsabilité. De nombreux dispositifs voient le jour pour les rendre plus conscients des enjeux du harcèlement. Et pour les rendre plus sensibles aux signaux qui peuvent être d’une grande aide. Ils risquent aussi des sanctions comme des stages de citoyenneté par exemple.

À lire Ce célèbre animateur de TF1 veut voler la place de Denis Brogniart dans Koh-Lanta

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :