Allocation de rentrée scolaire 2024: les changements à connaitre pour éviter les mauvaises surprises

À compter de la rentrée septembre 2024, un élément de taille entre en compte pour l'allocation de rentrée scolaire attribuée par la CAF.

© Allocation de rentrée scolaire 2024 les changements à connaitre pour éviter les mauvaises surprises

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’allocation de rentrée scolaire fait, chaque année, peau neuve. Et pour cette nouvelle année 2024, un changement de taille pour tous les allocataires entre en ligne de compte.

Une allocation de rentrée scolaire qui tombe à pic

La CAF propose chaque mois, pléthore d’aides pour vous aider à joindre l’utile à l’agréable. Concernant les familles, de nombreuses aides ont ainsi fait l’objet d’une attribution pour les familles.

Ainsi, l’allocation de rentrée de la CAF profite au plus grand nombre. Depuis plusieurs années, la mission principale de la CAF est d’aider les ménages aux revenus les plus faibles à couvrir leur dépense et les aider à mieux vivre.

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

C’est donc dans cet état d’esprit qu’a été créé l’allocation de rentrée scolaire. Avec l’inflation, le gouvernement a décidé d’augmenter ses offres.

Parmi elles, l’allocation de rentrée scolaire. Tout comme le RSA, l’APL, l’ARS est une offre proposée aux foyers avec des enfants. L’allocation de la rentrée scolaire est d’ailleurs très attendue chaque année avant le mois de septembre.

Versée par la CAF, elle permet donc d’aider à financer les dépenses pour la rentrée. Il faut dire que le coût des fournitures scolaires peut parfois représenter un budget non négligeable.

À qui s’adresse cette aide de la CAF

En France, la CAF s’occupe de verser l’allocation de rentrée scolaire aux enfants scolarisés âgés de 6 à 18 ans. Il faut toutefois remplir les conditions requises.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

D’ailleurs, le montant de l’aide a augmenté pour la rentrée 2023. En effet, la revalorisation est de 1,6 %, suite à l’inflation qui gagne du terrain.

En 2023, la CAF a donc versé une somme beaucoup plus élevée que celle de l’année précédente. Les chiffres ont d’ailleurs fait l’objet d’une publication officielle sur le site internet officiel de l’organisme.

Ainsi, l’année passée, les ménages ont perçu entre 358 euros et 434 euros d’ARS. Une somme qui servira à couvrir les frais des fournitures scolaires de vos enfants.

Les montants dépendent donc de la composition du foyer. Pour toucher l’allocation de rentrée scolaire, il faut avoir au moins un enfant scolarisé ayant entre 6 et 18 ans.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

Un changement majeur concernant l’allocation de rentrée scolaire

Cette année, les plafonds des revenus permettant de bénéficier de l’Allocation de Rentrée Scolaire ont été revus à la hausse. En effet, un arrêté, paru au Journal officiel le jeudi 28 décembre 2023, a donc établi un plafond de 20 878 euros par famille.

A cela s’ajoutent 6 263 euros par enfant pour la rentrée 2024. Ainsi, une famille avec un enfant unique a un plafond de 27 141 euros, tandis qu’une famille avec deux enfants atteint un plafond de 33 404 euros.

Ces limites ont donc fait l’objet d’une augmentation de plus de 5 % par rapport à la rentrée 2023. Avant, le plafond était de 19 827 euros par famille, avec 5 948 euros supplémentaires par enfant.

Il est donc important de noter que ces plafonds progressent avec le nombre d’enfants. Cela permet aux familles nombreuses de rester éligibles malgré des revenus plus élevés.

À lire Aides et allocations CAF: gros changement sur les versements

Le montant exact de l’ARS, qui se voudra versé plus tard dans l’année, pourra donc dépendre de l’indexation sur les prix à la consommation. Comme son nom l’indique, l’allocation de rentrée scolaire octroyée par la CAF ou la MSA, vise à soutenir financièrement les familles aux revenus modestes pour faire face aux dépenses liées à la rentrée scolaire.

Cela peut donc servir à payer des fournitures, les livres et les vêtements. Cette allocation concerne les enfants scolarisés de 6 à 18 ans et varie en fonction de leur âge, avec une revalorisation annuelle en fonction de l’inflation.