Livret A, LEP, LDDS: les français agacés par cette nouvelle mesure sur les comptes épargne

Il est strictement interdit d'ouvrir plus d'un compte réglementé comme le Livret A, LDDS ou le LEP. Alors l'Etat renforce les contrôles.

© Livret A, LEP, LDDS les français agacés par cette nouvelle mesure sur les comptes épargne

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, l’Etat a tenu à mettre en place plus de contrôles pour l’ouverture de tous les livrets d’épargne réglementés. Comme le livret A, LEP ou encore le LDDS.

Livret A, LEP, LDDS : interdiction d’en ouvrir plus d’un !

Pour compenser l’inflation actuelle, l’Etat a proposé des taux de rendements très intéressants pour les livrets bancaires. Une aubaine pour les titulaires de livret d’épargne qui peuvent donc sécuriser leur argent en cette période bien difficile.

Eh oui ! Les livrets d’épargne continuent de rencontrer un franc succès en France. Les ménages remplissent principalement le livret A qui est doté d’un taux intéressant. En effet, il a donc rapporté 3 % en 2023. Et cela va durer jusqu’en 2025.

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

C’est en tout cas ce qu’a annoncé Bruno Le Maire. « Cela donnera de la sécurité, de la stabilité, de la visibilité » aux 55 millions bénéficiaires. Le magazine économique Capital en a dit plus !

Sachez qu’il y a plus de 8 personnes sur 10 qui ont un livret A en 2023. « Tout au long de l’année 2024, et ce, jusqu’au 31 janvier 2025, ce taux d’intérêt ne bougera pas. » L’encours a donc grimpé de près de 20 milliards d’euros.

La Banque de France précise qu’en 2022, « avec 29 milliards, la collecte nette sur le seul compte est à un plus haut depuis dix ans ». Résultat, le Livret A plait aux Français. Il vole même la vedette à l’Assurance-vie.

Le Livret d’épargne populaire (LEP) est encore plus intéressant, car il rapporte 6 % d’intérêts. Le LDDS, lui, est le petit frère du Livret A. Il rapporte tout autant en 2024.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

Pour ouvrir ces comptes, votre banque enquête. Parce que vous n’avez droit qu’à un seul livret de chaque Il en est de même pour le Plan épargne logement (PEL).

L’Etat renforce les contrôles

Ce n’est pas une grande surprise, il n’est possible d’avoir qu’un seul exemplaire de chaque contrat. Depuis 2013, les banques vérifiaient que vous n’aviez qu’un seul livret A, LEP, LDDS et autres…

Mais il n’y a jamais eu de dispositif de contrôle automatique. Cela va justement voir le jour ! Car l’Etat souhaite renforcer les contrôles. Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, le contrôle a été systématisé pour tous les produits d’épargne réglementés.

Cela résulte du décret datant du 12 mars 2021. Le but est donc d’éviter que les épargnants ne profitent de façon illimitée des avantages du Livret A, LEP, etc.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

Attention ! Car cela n’est pas autorisé ! Vous ne pouvez détenir deux ou plusieurs contrats d’épargne identiques. Que ce soit dans une, ou dans plusieurs banques. Jusqu’à présent, le contrôle n’était présent que pour les Livrets A. 

Mais cela change ! Parce que les banques enquêtent aussi sur la détention de plusieurs LDDS ou PEL. Même chose pour le LEP, et tous les autres. Attention ! Car vous risquez de recevoir une sanction.

Et ce n’est pas tout ! Puisque vous pouvez aussi avoir une déchéance des intérêts et une amende égale à 2 % de l’encours du compte illégal.  En 2024, votre banque va donc interroger l’administration fiscale sur vos comptes.

Elle dispose de deux jours pour délivrer sa réponse.  Sachez que vous pouvez vous opposer à ce que les infos relatives à vos comptes (numéro de compte, banque, etc.) soient transmises à votre banque.

À lire Aides et allocations CAF: gros changement sur les versements

En cas de multi détention, le client doit donc renoncer à l’ouverture de son nouveau placement. Et ce n’est pas tout ! Car il devra aussi clôturer son ancien compte épargne sous 2 semaines. Autrement, il s’expose à des amendes bien plus strictes.