Permis de conduire: le nouvel âge légal pour passer l’examen

Le permis de conduire change. En effet, dans quelques jours, une nouvelle réforme concernant l'âge pour passer l'examen entre en vigueur.

© Permis de conduire le nouvel âge légal pour passer l'examen

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le permis de conduire tel que l’on connaît est amené à changer. En effet, en 2024, l’examen va changer et l’âge pour passer la conduite et conduire en toute légalité évolue.

Les personnes âgées concernées par les réformes ?

Les personnes âgées sont-elles concernées par les réformes sur le permis de conduire ? D’après une enquête menée par Dekra en 2022, les trois quarts de la population se disent favorables à ce que les conducteurs de plus de 65 ans soient soumis à un examen médical.

Une autre enquête du comparateur d’assurance Les Furets affirmait le contraire. Mais alors, comment faire pour ne pas que les personnes âgées mettent leur vie et celle des autres en danger ?

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

Depuis peu, les personnes âgées ont la possibilité de poser un S à l’arrière de leur véhicule. Une mesure semblable aux jeunes conducteurs, dont le A est obligatoire pendant trois ans.

Pour autant, cela n’est pas une obligation. En effet, de nouvelles réformes en 2024 concernent les excès de vitesse. En effet, les infractions routières se veulent repensées.

Sachez que ces dernières vont connaître des changements, notamment en ce qui concerne les excès de vitesse. L’une des modifications phares du gouvernement concerne les excès de vitesse.

De nombreux changements au permis de conduire

Bientôt, ceux de moins de 5 km/h au-dessus de la limite autorisée ne feront plus l’objet de sanctions sévères. Cela signifie que vous pourrez rouler jusqu’à 96 km/h dans une zone limitée à 90 km/h, et 56 km/h au lieu de 50 en ville, sans vous faire verbaliser.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

Sachez que vous ne perdrez pas non plus de points. Néanmoins, cette décision a suscité des inquiétudes parmi les défenseurs de la sécurité routière.

Ces derniers craignent que l’assouplissement des sanctions n’entraîne une augmentation des accidents liés à la vitesse excessive. En France, la sécurité routière est l’affaire de tous. Les conducteurs doivent toujours respecter les limitations de vitesse affichées, et ce, en tout temps et peu importe leur permis de conduire.

L’âge légal pour conduire va se voir amené à changer. Dans les prochains mois, les jeunes conducteurs pourront prendre le volant à partir de l’âge de 17 ans au lieu de 18 ans.

Cela rend donc possible l’accès à la conduite pour les adolescents. Cette réforme a fait l’objet d’une lutte menée de front par Elisabeth Borne, qui se disait prête à tout pour favoriser l’insertion des jeunes dans le monde du travail.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

Les jeunes privilégiés par le gouvernement

Vous l’aurez compris, le permis de conduire sera favorable aux jeunes. L’abaissement de l’âge légal au permis de conduire a fait l’objet d’une annonce officielle dans le Journal officiel.

Cette nouvelle mesure va donner accès aux lycéens de 17 ans de passer l’examen du permis B. Cette réglementation est une étape essentielle, mais seuls les jeunes qui ont suivi une formation en conduite accompagnée peuvent passer leur permis à cet âge.

Puis, ils devront ensuite patienter jusqu’à leurs 18 ans pour conduire seuls. Pour être conforme à cette nouvelle mesure du permis de conduire, les adolescents peuvent commencer leur apprentissage de conduite dès 15 ans en conduite anticipée ou à 16 ans en optant pour la conduite normale.

Cependant, la première condition est la conduite accompagnée d’un adulte au moins durant une période d’un an. Cela va assurer plus d’expérience et de maturité avant de conduire tout seul.

À lire Aides et allocations CAF: gros changement sur les versements

Si cette décision est une énorme progression, ces jeunes conducteurs se disent soumis à certaines restrictions lors du permis de conduire. Une fois le permis entre les mains, il existe ce qu’on appelle des limitations spécifiques de vitesse. La question de l’assurance auto fait toujours débat.