Livret A: cette bonne nouvelle qui attend tous les épargnants au 2e semestre 2024

En fin d'année, le Livret A devrait, une fois de plus, vous rapporter des intérêts intéressants. Les économistes sont formels.

© Livret A: cette bonne nouvelle qui attend tous les épargnants au 2e semestre 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Très prisé pour son rendement intéressant, le Livret A devrait continuer sur sa lancée. En effet, en fin d’année, les intérêts générés seront plus qu’à la hauteur.

Le Livret A, une épargne prisée

Le Livret A reste très prisé malgré la concurrence croissante du LEP. En effet, en 2024, selon les économistes, les Français continuent de lui faire confiance et de plus en plus de personnes en ouvrent un.

D’après la Banque de France, plus de 80 % des Français possèdent un Livret A. Son succès perdure grâce à son taux attractif et à son plafond élevé, permettant de générer des intérêts significatifs.

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

En période d’inflation, le Livret A est perçu comme une option sûre pour protéger ses économies. Après des années de hausse des prix, l’inflation est tombée à 2,9 % selon l’INSEE.

Malgré cette baisse, le taux de rendement du Livret A reste attractif à 3 %, taux qui demeurera stable jusqu’en 2025. Une information communiquée par Bruno Le Maire en personne.

Ce taux de 3 %, en vigueur depuis le 1ᵉʳ août 2023, sera maintenu jusqu’en janvier 2025. Il permettra ainsi de sécuriser et de stabiliser la situation des quelque 55 millions d’épargnants.

Cette décision a suscité des débats, notamment avec le professeur Paul Cassia de l’université Panthéon-Sorbonne. Ce dernier avait contesté cette stabilité et demandé l’annulation de l’arrêté du 28 juillet.

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

Un taux maintenu, les Français

La Banque de France a recommandé de maintenir un taux modéré. Et ce, pour éviter que le Livret A ne nuise à l’activité économique française.

Bien que logique économiquement, cette décision a déçu grand bon nombre d’épargnants. Surtout dans un contexte inflationniste où un rendement plus élevé aurait été bénéfique.

Le maintien du taux à 3 % jusqu’en 2025 modifie significativement le paysage de l’épargne en France. Cependant, avec ses 55 millions de détenteurs, le Livret A reste un pilier de l’épargne et un indicateur de la confiance des Français.

Cela n’empêche pas que de nombreux épargnants pourraient se tourner vers d’autres formes d’investissement qui offrent de meilleurs rendements, malgré des risques plus élevés. Pour ceux qui veulent la sécurité et la prévisibilité, cette situation risque d’être insatisfaisante.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

Cependant, le gouvernement et la Banque de France, en maintenant un taux modeste pour le Livret A, espèrent encourager les dépenses. Mais aussi l’investissement dans l’économie productive, en favorisant la croissance économique nationale.

D’ailleurs, bonne nouvelle, le taux du Livret A va se maintenir jusqu’à la fin de l’année. Même si la rémunération du Livret A est historiquement basse, son taux d’intérêt étant régulièrement ajusté pour s’aligner sur l’inflation.

Le Livret A en hausse jusqu’à 2025

En théorie, une hausse de l’inflation entraîne une augmentation du taux du Livret A et vice versa. Cependant, ce mécanisme impacte le rendement réel net du Livret A.

Ces dernières années, avec un taux d’inflation élevé et un taux d’intérêt du Livret A inférieur, le rendement réel net était négatif. Ce qui voulait dire que la rémunération ne compensait pas la perte de valeur due à la hausse des prix.

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF

Mais, cette stagnation du taux d’intérêt est favorable pour les 55 millions de détenteurs d’un Livret A en France. En effet, depuis quelques mois, l’inflation est tombée sous les 3 %.

En avril, les prix à la consommation n’augmentaient que de 2,2 % sur un an selon l’Insee, ce qui rend le rendement réel net du Livret A positif pour la première fois depuis des années. Ce ralentissement de la hausse des prix devrait se poursuivre au second semestre.

Les taux d’inflation vont rester probablement bien inférieurs à 3 %. Les intérêts du Livret A devraient donc continuer à offrir un rendement supérieur à l’inflation au moins jusqu’au 1ᵉʳ février 2025.