Compteur Linky: un couple de fraudeur arrêté avec 70 000 euros et une voiture de luxe

Les fraudes aux compteurs Linky existent. Récemment, un couple a été arrêté par la police après avoir trafiqué de nombreux boîtiers verts.

© Compteur Linky: un couple de fraudeur arrêté avec 70 000 euros et une voiture de luxe

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Depuis leur mise en circulation sur le territoire, les compteurs Linky ont le vent en poupe. Pourtant, cela n’empêche pas certains malins de les trafiquer. De nombreux cas de fraudes ont fait l’objet d’un enregistrement sur le territoire.

Des compteurs Linky très en vogue

Les compteurs Linky se définissent comme des compteurs électriques intelligents développés par Enedis pour remplacer progressivement les anciens compteurs. Ces boîtiers mesurent la consommation électrique avec précision.

Ils permettent de transmettre automatiquement les données aux fournisseurs d’électricité. Équipés de technologies de communication bidirectionnelle, ils permettent la transmission de données à distance.

À lire Alerte météo: des températures brulantes cet été dans ces régions

D’ailleurs, ils offrent de nombreux avantages tant pour les consommateurs que pour les propriétaires du réseau électrique. En termes de fonctionnalités, les compteurs Linky permettent une mesure précise de la consommation électrique.

Ce qui se traduit par une facturation plus juste en fonction des habitudes réelles des clients. Ils aident également les utilisateurs à mieux comprendre et gérer leur consommation d’énergie en identifiant les appareils les plus énergivores, en ajustant leur comportement en conséquence.

Grâce à leur capacité à communiquer à distance, les compteurs Linky facilitent donc une gestion plus efficace du réseau électrique. Les fournisseurs peuvent accéder en temps réel aux données, ce qui simplifie la détection des pannes.

Mais aussi la planification de la maintenance et l’optimisation de la distribution d’électricité. Pour les gestionnaires du réseau, cela signifie une amélioration de la fiabilité et de la longévité du réseau, grâce à une détection rapide des incidents.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 635 euros sans en faire la demande ?

Enedis rassure sur la protection des données

En facilitant l’intégration des énergies renouvelables et des technologies de stockage d’énergie, les compteurs Linky contribuent à la transition énergétique. Cependant, le déploiement des compteurs Linky a suscité des polémiques.

Notamment concernant la protection de la vie privée et les possibles risques pour la santé liés aux ondes électromagnétiques. Certains Français et groupes de défense des droits ont exprimé des inquiétudes quant à la collecte de données par ces compteurs.

En réponse à ces interrogations grandissantes, Enedis a assuré, en 2023, avoir mis en place des mesures de sécurité et de confidentialité. Et ce, dans le but de protéger les données des utilisateurs.

L’entreprise a assuré que les données de consommation se voyaient collectées de façon anonyme. Elles se voient ainsi traitées conformément aux normes de protection des données.

À lire Compteur Linky: cette décision de Enedis qui va beaucoup vous énerver

En ce qui concerne la fraude, Éric Salomon, directeur clients chez Enedis, a déclaré dans une interview accordée au Parisien le 2 avril 2024 que toutes les tentatives de tromperie se voyaient détectées. Et sanctionnées grâce à la sophistication du système Linky.

Les boîtiers se voient ainsi dotés de plusieurs alarmes automatiques. Des milliers de contrôleurs assermentés, ainsi que 250 agents travaillant avec l’IA, assurent le don fonctionnement de l’appareil. Et détectent les fraudeurs.

Des fraudeurs aux compteurs Linky

Il y a quelques jours, un cas de fraude massive a été révélé au grand jour. Un homme a été accusé d’avoir trafiqué de nombreux compteurs Linky, offrant ses services pour un tarif allant de 250 à 500 euros par installation de dérivation.

Ce système permettait de réduire la consommation d’énergie par dix, ce qui entraînait une baisse significative des factures mensuelles. Âgé de 37 ans et employé chez Veolia, il a comparu devant le tribunal d’Alès le vendredi 7 juin.

À lire CAF: les aides et allocations versées automatiquement, les départements concernés

Selon les informations de La Dépêche, bien que sa femme n’ait pas directement participé à la manipulation des compteurs, elle se voit jugée pour avoir bénéficié des revenus générés par cette fraude.

Les enquêteurs ont saisi 70 000 euros sur leur compte bancaire ainsi qu’une Audi Q7 d’une valeur de 30 000 euros. Les accusés ont tenté de justifier ces ressources par des aides provenant « de diverses associations pour [leur] enfant handicapé ».

Cependant, le parquet les soupçonne d’avoir vécu principalement « sur de l’argent liquide ». Une plainte avait fait l’objet d’un dépôt par Enedis après avoir reçu de nombreuses alertes.

L’enquête a été lancée suite à une plainte d’Enedis. L’entreprise demande maintenant aux bénéficiaires de régulariser leur facture et le tribunal a condamné l’homme à un an de prison avec bracelet électronique et à une amende de 5 000 euros.

À lire Permis de conduire: une suspension courte prévue pour certains automobilistes ?

Son épouse a écopé de trois mois de prison avec sursis et 2 000 euros d’amende. Si l’Audi leur sera restituée, 12 000 euros sur les 70 000 seront confisqués.