Cette grosse amende de 450 euros si vous ne respectez pas cette loi sur les animaux

Sachez qu'il y a une loi bien précise à respecter au sujet de certains animaux. En cas de non-respect, vous risquez 450 euros d'amende !

© Cette grosse amende de 450 euros si vous ne respectez pas cette loi sur les animaux

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les animaux de compagnie font clairement le plus grand bonheur de leurs humains. Et pour cause, ils apportent beaucoup de joie au quotidien. En revanche, sachez qu’il y a des règles à respecter au sujet de certains chiens.

Des questions à se poser avant d’adopter des animaux de compagnie

Avoir un chien, un chat ou encore un NAC doit être un acte réfléchi. Et pour cause, c’est une décision qui vous demandera beaucoup d’implications au quotidien. Il est donc important de bien prendre en compte plusieurs paramètres.

Les animaux de compagnie demandent du temps. En effet, si vous avez un chien, il faudra le sortir tous les jours. Et ce, même si vous avez un extérieur. Il faut également les ressources financières nécessaires.

À lire Compteur Linky: c’est officiel il permet 20 % de baisse sur la facture d’électricité

Et pour cause, il faut de l’argent pour nourrir vos animaux, mais aussi pour assurer leurs soins de santé. En plus des vaccins annuels à réaliser, il faut aussi les vermifuger et acheter des antiparasitaires pour les protéger.

Si les chats sont plus indépendants, ils demandent une attention quotidienne. Il faut veiller à bien nettoyer leur litière, à bien les nourrir, mais aussi à assurer leurs soins de santé au quotidien.

Une chose est sûre, il est plus que nécessaire de se poser les bonnes questions avant d’adopter des animaux de compagnie. Il y a une autre chose qu’il faut à tout prix prévoir.

Une réglementation bien précise pour les chiens catégorisés

Si vous avez l’intention de partir en vacances ou en week-end, il faut penser au lieu où vous placerez votre compagnon à quatre pattes. Une pension se situe à côté de chez vous ? Un proche a donné son accord pour le garder ? Partira-t-il en vacances à vos côtés ?

À lire CAF: qui va toucher cette aide jusqu’à 2000€ dans ces départements ?

Des questions très importantes à vous poser. Sachez également qu’il faut s’interroger sur la race de chiens qui est la plus adaptée à votre quotidien. Et pour cause, toutes ne pourront pas correspondre à votre vie.

D’autant plus qu’il y a une chose bien précise à savoir à propos de certaines races. L’assurance de races de chiens « susceptibles d’être dangereuses » est obligatoire. Certaines restent soumises à une législation bien particulière.

Il y a d’ailleurs deux catégories bien distinctes. La première concerne les « chiens d’attaque ». La deuxième, quant à elle s’adresser aux « chiens de garde et de défense ». Si vous êtes propriétaire de ces animaux, vous avez l’obligation de souscrire une assurance.

Le site du Service-public a révélé : « Un contrat d’assurance responsabilité civile est requis pour les chiens de 1ʳᵉ et 2ᵉ catégorie. En l’absence d’assurance, vous encourez une amende d’un montant maximal de 450 euros ».

À lire Cette caissière arnaque son supermarché de 100 000 euros avec cette technique bien rodée

Des lois à respecter

Les propriétaires de ces animaux restent « responsables des dommages matériels et corporels ». Ainsi, ces assurances pourront couvrir les frais de dédommagements. Dans le cas contraire, les détenteurs de ces chiens catégories devront entièrement assumer les dégâts causés.

Sachez d’ailleurs qu’il y a d’autres règles à respecter si vous souhaitez adopter un chien catégorisé.

Il faut être majeur et passer une journée de formation qui atteste que vous pourrez gérer votre animal de compagnie.

Mais ce n’est pas tout. La mairie devra obligatoirement vous livrer un permis de détention. De plus, les animaux catégories devront se soumettre à une évaluation comportementale dans le but d’évaluer leur dangerosité.

À lire France Travail: les terribles sanctions pour les chômeurs qui partent en vacances

Dans les lieux publics, ces chiens devront être tenus en laisse et muselés.

Si vous ne stérilisez pas ou ne castrez pas votre chien appartenant aux « races d’attaque », vous risquez également une amende de 15 000 euros d’amende et six mois de prison.