Les APL supprimées sur vous ne respectez pas cette condition précise

Les APL permettent aux foyers modestes d’alléger leurs loyers. Pour bénéficier de cette aide, il faut respecter des conditions de revenus.

© Les APL supprimées sur vous ne respectez pas cette condition précise

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le gouvernement attribue l’APL aux ménages qui ont de faibles ressources pour les aider à payer leurs loyers. Cette aide financière s’adresse aussi bien aux personnes seules qu’aux couples, à condition de remplir les critères d’éligibilité.

Pour s’assurer que l’APL revienne bien aux ménages qui en ont besoin, des conditions de revenus s’imposent. Si vous dépassez les seuils fixés, vous ne pourrez pas toucher cette aide précieuse tous les mois.

Les critères d’éligibilité pour recevoir ce coup de pouce financier

L’aide personnelle au logement ou APL constitue un soutien financier attribué aux ménages qui ont des revenus modestes. Grâce à cette aide, ils peuvent réduire leurs loyers, mais également leurs redevances ou leurs mensualités d’emprunt.

À lire Compteur Linky: c’est officiel il permet 20 % de baisse sur la facture d’électricité

L’Etat verse l’APL aux personnes éligibles, quelle que soit leur situation familiale. Ainsi, vous pouvez bénéficier de l’aide que vous soyez célibataire, marié ou encore pacsé, avec ou sans enfants.

L’objectif de l’APL étant de soutenir au mieux les Français qui ont du mal à couvrir les dépenses liées à leurs loyers.

Le premier critère à prendre en compte pour toucher l’APL relève de la nature du logement. L’aide concerne uniquement votre résidence principale.

Cela signifie que vous ne pouvez pas la demander pour une maison que vous louez occasionnellement.

À lire CAF: qui va toucher cette aide jusqu’à 2000€ dans ces départements ?

Pour les couples qui veulent recevoir l’APL, il faut faire une déclaration commune des revenus auprès de la CAF.

Notez aussi que les couples qui ne sont pas mariés doivent aussi avoir la même résidence. Dans le cas contraire, ils seront considérés comme en situation de concubinage et ne recevront pas l’aide.

Les plafonds de revenus à ne pas dépasser pour toucher l’APL

Comme l’APL se destine aux familles en situation de précarité, il faut respecter des conditions de ressources pour la toucher. Si vous dépassez les plafonds de revenus fixés, vous perdrez alors votre droit à l’APL.

Le plafond de revenus diffère pour les personnes seules et les couples. Pour les personnes célibataires et sans enfants, le montant à ne pas dépasser s’élève à 7 090 euros.

À lire Cette caissière arnaque son supermarché de 100 000 euros avec cette technique bien rodée

Le plafond de ressources pour recevoir l’APL dépend du nombre d’enfants à charge pour les couples.

Si vous avez 1 enfant, vous ne devez pas dépasser les 8 456 euros par mois. Un couple avec 2 enfants doit avoir des revenus inférieurs à 8 646 euros.

Le plafond de revenus pour toucher l’APL se situe à 8 977 euros pour 3 enfants et à 9 311 euros pour 4. Avec 5 enfants à charge, vous ne devez pas excéder les 9 646 euros. Enfin, une famille avec 6 enfants doit percevoir des revenus de moins de 9 975 euros.

Concernant le montant de l’APL, il se révèle variable en fonction de la situation de chaque bénéficiaire. Le calcul de la somme versée dépend de la situation géographique du logement, des revenus des allocataires et de la composition familiale.

À lire France Travail: les terribles sanctions pour les chômeurs qui partent en vacances

Le montant de votre aide se calcule également selon le patrimoine dont vous disposez et un plafond de loyer est fixé.

Si un couple sans enfants réside, par exemple, dans la zone A, il touchera 385,09 euros. Le montant de l’APL augmente à 435,24 euros avec 1 enfant, puis à 498,29 euros avec 2 enfants.

Si votre situation vous rend éligible, vous recevrez alors votre aide à partir du 5 de chaque mois.