CAF: savoir en quelques secondes si vous pouvez toucher les allocations familiales

Les allocations familiales font partie des aides financières à la famille accordées par la CAF ou la MSA. Comment en bénéficier ?

© CAF: savoir en quelques secondes si vous pouvez toucher les allocations familiales

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Plusieurs moments essentiels d’une vie de famille génèrent souvent des frais importants pour de nombreux parents. Heureusement, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) est là pour verser des aides parentales et vous aider à prendre en charge différentes dépenses.

Parmi toutes les aides, figurent les allocations familiales. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Les allocations familiales sont des sommes versées aux personnes ayant un ou plusieurs enfants à charge

Les allocations familiales figurent dans le Code de la sécurité sociale. Elles visent à aider les familles dans l’entretien et l’éducation des enfants.

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

La Caisse d’Allocations Familiales (CAF), ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA) verse ces aides aux personnes ayant à charge au moins 2 enfants de moins de 20 ans.

Il s’agit d’un versement mensuel, sous conditions. Les conditions de revenus, par exemple, varient en fonction de la composition du foyer. Toutefois, quelles que soient vos ressources, vous percevrez un montant d’allocations familiales.

À titre d’exemple, en métropole, pour une famille de deux enfants aux ressources annuelles inférieures à 74. 966 €, la CAF versera alors 148,52 € par mois.

La CAF ou la MSA vous doivent des allocations familiales à compter du mois qui suit la naissance ou l’accueil d’un 2ᵉ enfant. Ensuite, puis le processus se répète pour le 3ᵉ, le 4ᵉ, et ainsi de suite.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Lorsque, dans le foyer, vous n’avez plus à charge qu’un seul enfant de moins de 20 ans, vos allocations familiales sont alors interrompues à la fin du mois qui précède ce changement de situation.

À noter que la Caisse d’Allocations Familiales attribue aussi cette aux familles qui ont adopté ou lorsqu’on leur confie la garde en vue d’une adoption.

Comment en bénéficier ?

Pour prétendre aux allocations familiales, vous devez alors remplir les conditions suivantes :

– Si vous êtes français, vous devez avoir votre résidence principale en France. Vous devez aussi séjourner en France plus de 6 mois par an, consécutifs ou non.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

Si vous êtes étranger, vous devez aussi avoir votre résidence permanente en France. Et séjourner en France au moins 6 mois par an.  Vous devez, bien-sur, avoir un titre de séjour en cours de validité.

– Si un de vos enfant quitte le territoire pour une durée de plus de 3 mois, même seul, les allocations familiales associées sont supprimées. En revanche, il est possible que la CAF continue à vous les verser dans les situations suivantes :

– Si l’enfant se soigne ou étudie dans un pays frontalier, et rentre régulièrement en France auprès de sa famille
– Ou si l’enfant est à l’étranger dans le but d’apprendre une langue étrangère ou au sein de son cursus professionnel

Quel est le montant des allocations familiales ?

Pour 2024, le montant de vos allocations familiales dépend des revenus nets que vous avez déclarés pour l’année 2022.

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

Selon ces revenus et le nombre d’enfants, vous serez affecté à une tranche qui détermine vos allocations familiales mensuelles.

Par exemple, pour les revenus les plus modestes (tranche 1), le montant est de 148,52 euros par mois pour une famille de 2 enfants. Il sera de 338,80 euros pour 3 enfants, et de 190,29 euros par enfant supplémentaire.

À noter qu’une majoration de 50 % peut s’appliquer pour les enfants de plus de 14 ans (à l’exception de l’aîné si vous n’avez que 2 enfants).

De plus, la CAF peut vous verser une allocation forfaitaire de compensation l’année des 20 ans de votre aîné. Mais seulement si celui-ci reste à votre charge.

À lire Ne faites plus cette erreur avec votre chargeur ça fait exploser votre facture d’électricité

Et aussi, si vous êtes une famille nombreuse (3 enfants ou plus), et si votre enfant ne dépasse pas un plafond de ressources de 1. 082,87 euros par mois.