Alerte météo: des prévisions catastrophiques la semaine prochaine

Décidément, le beau temps continue de se faire désirer ! Hélas, l'alerte météo est décevante, avec l'annonce de cette grosse perturbation !

© Alerte météo: des prévisions catastrophiques la semaine prochaine

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

C’est un coup dur pour les Français, qui en ont assez de ressentir la pluie et d’entendre les oragesL’alerte météo continue d’être décevante, avec l’annonce de cette grosse perturbation !

Les températures toujours en baisse

Les experts sont unanimes, cet été sera très chaud. Bien plus que celui de l’année dernière… Voilà qui est difficile à croire pour les Français. Car à ce jour, celui-ci continue de se faire désirer.

Les Français sont dépités, parce que les alertes météo continuent de retentir. Les experts annoncent des phases de dépression qui se cumulent. Et des températures qui baissent soudainement.

À lire CAF: qui peut toucher cette prime de 200 euros pour se former à ce métier très demandé ?

Le gris s’impose, et les pluies s’étendent ainsi de la Provence au Languedoc, Massif central et Centre… Au total, il y a eu plus de 14 départements qui ont même été placés en vigilance orange.

L’alerte météo annonce des températures très fraîches pour la saison. Et ce n’est pas tout ! Car cela s’accompagne aussi d’orages ! Les Français ont tout de même pu observer une amélioration ce mercredi 8 mai, et lors de l’Ascension.

En effet, le temps était meilleur sur tout l’Hexagone. Le soleil a enfin débarqué, tout en restant timide dans plusieurs régions. Hélas, cela ne dure pas. Car le soleil ne devra pas s’installer durablement.

En effet, l’alerte météo annonce une période ensoleillée qui égayera le pont de l’Ascension avant de se dégrader. Attendez-vous à un temps maussade dès la semaine prochaine. Il y aura donc un changement brutal de temps.

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Mais alors la question se pose, quand faut-il s’attendre au retour de ces pluies ? Il semblerait que ces perturbations soient bel et bien de retour dès lundi prochain. Ce qui marque donc le commencement d’une dégradation.

Alerte météo : des perturbations encore plus fréquentes

Elle va se généraliser en France avec de fortes pluies. Et avec la chute des températures. Nos confrères d’Econostrum évoquent aussi le « retour du soleil, avec l’arrivée de l’anticyclone des Açores en France ».

« Il devra donc laisser place aux pluies. Mais aussi aux orages. Ils éclateront par l’ouest. » Préparez-vous aussi à un décalage des hautes pressions vers l’est. Et de fortes dépressions avec un air froid en altitude.

Cela va donc permettre aux « gouttes froides » de descendre de l’Atlantique Nord vers la France. Nos confrères expliquent que ce phénomène de « gouttes froides » va donc provoquer des passages pluvieux et orageux.

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

Vous pourriez même ressentir du vent plus fort que d’habitude. Un coup dur pour les Français qui en ont assez de voir un temps aussi mauvais en ce mois de mai.

L’alerte météo indique aussi que les températures vont baisser. Puis, elles vont repasser sous les moyennes saisonnières. Mais attention ! Car il ne fera pas aussi frais que les derniers jours. Parce que la saison avance.

Après les premiers orages de dimanche, il y aura des perturbations météo dans un flux d’ouest. Les pluies et les orages vont donc se succéder tout en épargnant le littoral méditerranéen.

L’alerte météo évoque aussi les cumuls de pluie qui pourraient donc atteindre 30 à 50 mm dans de nombreuses régions. Ainsi que le retour de vents forts, dans le nord-ouest.

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

Alors, vous l’avez compris, il n’est pas encore l’heure de ranger son manteau au fin fond du placard ! Eh oui ! Il faudra le garder pendant des semaines encore. Car le mauvais temps sur la France devra persister durant toute une semaine.

Ce qui pourrait même affecter le week-end de la Pentecôte.