CAF: ces démarches à faire pour gagner 765 euros par mois grâce à ces aides et allocations

Pour soutenir les jeunes couples avec des enfants, la CAF leur attribue des allocations. Voici comment toucher jusqu’à 765 euros d’aides.

© CAF: ces démarches à faire pour gagner 765 euros par mois grâce à ces aides et allocations

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Vivre en France coûte cher, surtout si vous avez des enfants à charge. Les jeunes parents qui n’ont pas beaucoup de ressources éprouvent de plus en plus de difficultés à boucler leurs fins du mois. Pour les aider à s’en sortir, la CAF leur propose différentes aides financières.

En réclamant ces allocations, ces jeunes parents en situation précaire peuvent gagner jusqu’à 765 euros par mois.

Les allocations familiales de la CAF au service des jeunes parents en difficulté

Parmi les aides les plus connues attribuées par la CAF, il y a les allocations familiales.

À lire Compteur Linky: c’est officiel il permet 20 % de baisse sur la facture d’électricité

L’organisme des aides sociales accorde ce coup de pouce financier pour aider les familles en situation précaire. Cela leur permet d’alléger les charges liées aux besoins et à l’éducation de leurs enfants.

La CAF calcule le montant de vos allocations en fonction de la composition de votre foyer et de vos ressources.

Ainsi, plus vous avez d’enfants, plus vous toucherez des aides élevées. De la même manière, les familles aux revenus très modestes recevront plus que celles dont la situation financière ne se révèle pas critique.

Pour une famille avec un enfant, le montant mensuel des allocations familiales s’élève à 132,12 euros. Si vous avez 2 enfants, la CAF vous attribuera 301,79 euros. Les familles avec 3 enfants ont droit à des allocations familiales à la hauteur de 486,12 euros.

À lire CAF: qui va toucher cette aide jusqu’à 2000€ dans ces départements ?

Pour chaque enfant supplémentaire, la CAF accorde un surplus de 53,65 euros par mois.

En plus des allocations familiales, vous pouvez bénéficier de la prestation d’accueil du jeune enfant. La CAF propose cette aide précieuse pour apporter un soutien aux parents lors des premières années de vie de leurs enfants.

Ce coup de pouce financier inclut l’allocation de base, le CLCA et le CMG. Avec ces aides, les jeunes parents peuvent réellement se décharger des dépenses trop lourdes.

Les autres aides que vous pouvez toucher chaque mois pour arrondir vos fins de mois

Mis à part des allocations familiales et la PAJE, la CAF attribue d’autres aides aux jeunes couples qui ont des enfants. Parmi ces coups de pouce financiers, vous avez par exemple les aides au logement.

À lire Cette caissière arnaque son supermarché de 100 000 euros avec cette technique bien rodée

Le montant de ces aides de la CAF dépend des caractéristiques du logement ainsi que de la composition de la famille. Elles ont pour objectif d’offrir aux familles en situation précaire un toit sécurisant.

Les familles les plus démunies peuvent aussi profiter du RSA, attribué sous condition de ressources par la CAF.

Cette aide leur assure un minimum de revenu et profite particulièrement aux ménages dont les difficultés financières se révèlent accrues.

A certaines périodes de l’année, la CAF propose des aides ponctuelles comme l’allocation de rentrée scolaire. Il y a aussi l’allocation de soutien familial ou encore l’allocation journalière de présence parentale.

À lire France Travail: les terribles sanctions pour les chômeurs qui partent en vacances

Ces aides de la CAF se révèlent précieuses lorsque les dépenses se multiplient à des périodes spécifiques de l’année.

En cumulant toutes ces aides de la CAF, les jeunes parents peuvent toucher jusqu’à 765 euros par mois. Une belle somme qui peut réellement faire une grande différence dans leur budget mensuel.

Pour bénéficier de ces allocations, vous pouvez vous rendre sur le site de la CAF afin d’en faire la demande.

Il est aussi possible de faire une simulation sur la plateforme pour savoir comment vous pouvez toucher.

À lire Retraite: cette terrible erreur qui peut vous faire perdre la pension de reversion