Chèque énergie: très mauvaise nouvelle vous perdrez votre aide si vous n’avez pas fait cette action

Une mauvaise nouvelle attend celles et ceux qui devaient bénéficier du chèque énergie. Et elle concerne énormément de Français...

© Chèque énergie: très mauvaise nouvelle vous perdrez votre aide si vous n'avez pas fait cette action

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le chèque énergie était considéré comme le coup de pouce de l’année. Malheureusement, pour certains Français ayant omis d’entreprendre cette démarche, c’est la douche froide…

Le retour du chèque énergie fait grand bruit

C’est officiel, depuis le 1ᵉʳ avril, le chèque énergie a fait son retour pour l’année 2024. Cette annonce a été officiellement annoncé par le gouvernement il y a quelques mois.

Cette aide financière vise ainsi à aider les citoyens français à faire face à l’augmentation significative de leurs factures d’énergie ces dernières années. En 2023, plusieurs millions de Français ont bénéficié de ce soutien.

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

Et le gouvernement a décidé de maintenir ses engagements en le proposant cette année encore. Emmanuel Macron a donc tenu à intensifier les efforts pour l’année suivante.

Et ce, en raison de l’inflation et de la hausse des prix de l’énergie et du carburant. Ces alourdissements rendent d’ailleurs le chauffage domestique de plus en plus difficile.

Ainsi, le chèque énergie offre une assistance financière aux ménages. Cela leur permet de soutenir leur pouvoir d’achat, notamment face aux lourdes dépenses liées à l’énergie au cours des derniers mois.

Une aide précieuse en cette période difficile

Cette situation a d’ailleurs créé un sérieux déficit financier pour de nombreux Français qui peinent à équilibrer leurs finances. La fin de l’année 2023 a vu l’introduction de diverses aides pour aider les citoyens à faire face à cette crise.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

Bien que controversé, le chèque énergie proposé par le gouvernement continue donc de fournir un soutien financier. Dans le but d’aider les ménages à faire face aux difficultés.

En 2023, le montant du chèque variait entre 48 et 277 euros, permettant aux bénéficiaires de payer leurs factures d’énergie. Ou de financer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement principal.

Une récente modification a donc levé la restriction pour les locataires de logements sociaux. Cela leur a permis permettant de toucher cette aide pour d’autres factures que celles d’électricité.

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, a ainsi proposé un projet de loi pour le budget 2024. Dans le but d’étendre l’utilisation du chèque énergie pour réduire les charges liées au chauffage.

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

En France, en 2024, cette aide bénéficie ainsi à plus de 5 millions de ménages. Avec des montants variant entre 48 et 277 € en fonction de la taille du foyer et du niveau de revenus.

Mauvaise nouvelle concernant le chèque énergie

Le chèque énergie constitue donc l’une des aides financières essentielles pour alléger le fardeau des dépenses énergétiques quotidiennes. Cependant, une étape manquée pourrait compromettre son utilisation efficace.

Cette allocation se veut calculée en tenant compte de plusieurs critères, notamment le revenu fiscal de référence. Et la composition du foyer.

Pourtant, malgré son importance, les chiffres révèlent une réalité préoccupante. Seulement quatre bénéficiaires sur cinq l’ont utilisé en 2023 pour payer leurs dépenses énergétiques.

À lire EuroMillions: ils remportent 166 millions d’euros totalement par hasard

Cette sous-utilisation peut s’expliquer par divers facteurs, surtout le manque d’information sur les modalités d’utilisation. Mais aussi les difficultés administratives rencontrées par certains bénéficiaires.

Alors, pour maximiser l’impact du chèque énergie, il se veut crucial de sensibiliser davantage sur son existence et ses avantages. En 2023, environ 80 % des bénéficiaires ont utilisé leur chèque énergie, selon des données récentes.

Le taux d’utilisation provisoire pour la même année est estimé à 82,2 %. Ce qui indique donc une légère augmentation par rapport aux années précédentes.

En ce qui concerne les utilisations, les bénéficiaires ont donc principalement utilisé leur chèque énergie pour régler les factures de gaz et d’électricité. Une petite partie a également été consacrée au fioul domestique (3,3 %).

À lire Elle se couche chaque soir avec son python et découvre l’horreur grâce à son vétérinaire

Malgré les efforts de sensibilisation, un problème potentiel se profile pour l’année 2024. Près d’un million de personnes pourraient passer à côté de leur chèque énergie en raison d’un simple oubli lors de l’envoi des courriers…