CAF: les nouveaux montants des aides et allocations au 1er avril

À partir d'avril, les cartes sont redistribuées. En effet, toutes les aides de la CAF voient leur montant évoluer et cela vous concerne.

© CAF les nouveaux montants des aides et allocations au 1er avril

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les aides de la CAF seront nombreuses et variées tout au long de l’année. D’ailleurs, si vous l’ignoriez, les cartes sont redistribuées au mois d’avril prochain.

Les aides de la CAF nombreuses sur l’année 2024

Le 29 octobre dernier, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé une nouvelle. Ce dernier a officialisé l’augmentation significative des taux de revalorisation des aides sociales et familiales de la CAF.

Versées à des millions de Français, toutes les allocations vont faire l’objet d’une revalorisation à la hausse. Toutes les aides distribuées par la CAF et la Mutualité sociale agricole (MSA) sont concernées.

À lire Prime d’activité: le montant minimum de l’aide CAF que vous allez toucher en 2024

Cette année, elles bénéficieront d’une hausse de 4,8 % à compter du 1ᵉʳ avril 2024. Une amélioration bienvenue après une augmentation de seulement 1,6 % l’année précédente.

Pour faire face à l’inflation, les principales aides sociales seront ajustées. C’est notamment le RSA, qui garantit un revenu minimum aux personnes et aux familles en difficulté économique.

Depuis le 1ᵉʳ avril 2023, le montant mensuel de base du RSA est de 607,75 euros pour une personne seule. Et de 911,62 euros pour un couple sans enfant ou un parent isolé avec un enfant.

Ces montants devraient donc passer respectivement à 636,92 euros et 955,37 euros par mois à partir du 1ᵉʳ avril 2024. C’est aussi le cas de la prime d’activité.

À lire A quelques jours de son mariage elle découvre que son futur mari est le père de son petit-frère

Une hausse qui est la bienvenue

La prime d’activité CAF destinée à soutenir financièrement les travailleurs modestes, augmentera. Depuis le 1ᵉʳ avril 2023, un célibataire sans enfant peut bénéficier d’un montant maximal de 595,24 euros par mois.

Ce montant devrait donc passer à 623,81 euros à partir de 2024. Et ce n’est pas la seule aide qui va voir son montant augmenter de manière significative.

En effet, l’AAH est l’aide qui va enregistrer la plus forte augmentation. Depuis le printemps 2023, le montant maximal mensuel de l’AAH est de 971,37 euros.

Suite à la revalorisation de 4,8 % décidée par le gouvernement, ce montant dépassera désormais les 1 000 euros. Elle va précisément atteindre 1 017,99 euros au printemps 2024.

À lire CAF: ces aides sociales encore plus facile à toucher avec cette nouveauté

Les allocations familiales de la CAF augmenteront aussi à partir du 1ᵉʳ avril 2024. Les familles avec 2 enfants et des revenus annuels ne dépassant pas 75 804,98 euros toucheront 148,80 euros d’allocations familiales par mois.

Pour les familles avec 3 enfants, le montant affiché sera de 339,43 euros. Les allocations de rentrée scolaire (ARS) évolueront également à compter du mois d’août prochain.

Selon les estimations du gouvernement, elles atteindront 407,76 euros pour un enfant de 6 à 10 ans. Le montant se verra ajusté à 440,21 euros pour un enfant de 11 à 14 ans et 455,46 euros pour un adolescent de 15 à 18 ans.

La CAF, un allié de taille pour les Français

À partir du printemps 2024, le montant de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) augmentera de 142,69 euros par mois à 149,53 euros. Et c’est aussi le cas de la prime à la naissance.

À lire Retraite: la pension à ne pas dépasser pour toucher les chèques vacances

Son montant va dépasser 1 068,33 euros par mois, tandis que la prime à l’adoption atteindra 2 136,65 euros. La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) sera de 449,27 euros en cas d’arrêt total d’activité.

Le montant de cette aide passe à 290,44 euros pour un travail à mi-temps ou moins. En ce qui concerne l’allocation journalière de présence parentale (AJPP), son montant sera de 65,94 euros par jour, avec un complément mensuel de 126,43 euros versé sous certaines conditions.

Vous l’aurez compris, les prestations sociales administrées par la CAF se verront augmentées dès le début du mois d’avril. Dans un contexte économique tendu, marqué par une pression sur le pouvoir d’achat, cette mesure arrive donc à un point nommé.