APL: l’astuce pour toucher les allocations en étant propriétaire

Lorsque vous êtes allocataires de la CAF, vous pouvez bénéficier des APL. Cependant, lorsque vous êtes propriétaire, les choses changent.

© APL l'astuce pour toucher les allocations en étant propriétaire

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les aides de la CAF pour l’année 2024 ne désemplissent pas. Les APL seront toujours versées sur critères, mais les choses sont différentes lorsque vous êtes propriétaires.

Les APL, une aide cruciale pour les Français

En France, plus de 3 millions de personnes bénéficient des APL. Chaque mois, cette allocation se veut dispensée par la Caisse d’Allocations familiales.

Cette assistance individualisée se voit destinée à aider les bénéficiaires à payer leur loyer. Pour en bénéficier, certaines conditions doivent se voir remplies.

À lire CAF: les démarches à suivre en cas de gros soucis sur vos aides ou allocations

Telles que le statut de locataire et la conformité du logement aux critères spécifiés. Les revenus du foyer et la composition de ce dernier se veulent également pris en compte, avec des plafonds à ne pas dépasser pour être éligible.

Les démarches pour obtenir l’APL se voient donc simplifiées et peuvent être effectuées en ligne. Cependant, la CAF a récemment modifié ses règles d’attribution, ce qui pourrait entraîner une diminution, voire une suppression de l’aide pour certains foyers.

Et ce, en fonction de leurs revenus dépassant les seuils établis. Pour éviter de compromettre leur droit à l’APL, il est essentiel que les bénéficiaires vérifient régulièrement leur situation financière.

En effet, la CAF propose une gamme d’outils numériques pour faciliter ces démarches en ligne. Dans le contexte où de nombreux étudiants dépendent de l’APL pour payer leur loyer, la baisse annoncée de cette aide pourrait avoir un impact significatif.

À lire La meilleure technique pour exterminer toutes les punaises de lit présentes chez vous

Une revalorisation de cette aide

Les Français qui souhaitent en bénéficier doivent se tourner vers d’autres dispositifs d’aide. Ces dernières sont ainsi disponibles localement pour compenser cette diminution.

Pour maximiser les chances de recevoir les aides de la CAF, il est crucial de s’informer sur ses droits. En effet, de nombreuses personnes ne font pas appel à ces aides en raison d’un manque de connaissance, on appelle cela un non-recours.

Sachez que le montant des APL ne se veut pas fixé de manière statique en début d’année. Ce dernier dépend de divers facteurs tels que les revenus du ménage, sa composition familiale et sa localisation géographique.

Chaque année, un plafond de revenus, appelé R0, se veut établi pour déterminer l’éligibilité à l’aide. Ce plafond se voit ajusté en fonction de l’inflation, et en 2024, il a été relevé.

À lire CAF: ces 4 aides peu peuvent vous rapporter gros et beaucoup y ont droit

Par exemple, pour bénéficier du montant maximal des APL, une personne seule ne doit pas dépasser un revenu annuel de 5 186 euros. Tandis qu’un couple sans enfant peut gagner jusqu’à 7 430 euros pour être éligible à cette aide.

Cette année, les APL vont augmenter en 2024. À condition que les revenus et la situation familiale du bénéficiaire n’aient pas changé entre 2023 et 2024.

Des APL pour les propriétaires ?

De plus, une nouvelle augmentation pourrait intervenir à la fin de l’année 2024. Cette dernière se verrait basée sur l’indice de référence des loyers (IRL) du deuxième trimestre.

En tant que propriétaire, vous avez la possibilité de bénéficier de l’APL Accession. Il s’agit d’une aide financière destinée aux primo-accédants souhaitant acquérir leur résidence principale.

À lire Banques: très bonne nouvelle ces frais bancaires supprimés

Cette aide vise donc à réduire leurs mensualités de remboursement et se voit versée par la CAF ou la MSA chaque mois. Le montant de l’APL Accession dépend de plusieurs critères, tels que la situation géographique, les revenus, les mensualités.

Mais aussi le patrimoine financier et la composition du foyer, avec une valeur moyenne d’environ 155 € par mois. Il est possible de verser cette aide directement à l’établissement bancaire, réduisant ainsi les mensualités de 20 à 25 %.

Pour être éligible, il faut avoir contracté un prêt aidé par le gouvernement avant le 1ᵉʳ janvier 2020 et acquérir un bien immobilier situé dans une zone spécifique avec des normes de confort. Mais aussi de salubrité et de surface respectées.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :