Chèque énergie 2024: mauvaise nouvelle ce sera encore plus dur de le toucher

Le chèque énergie revient en 2024. Et les conditions pour toucher le précieux sésame ont durci pour la nouvelle année.

© Chèque énergie 2024 mauvaise nouvelle ce sera encore plus dur de le toucher

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

C’est le retour du chèque énergie. Dans quelques semaines, des millions de Français vont recevoir le précieux sésame. Mais alors, quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Le chèque énergie est de retour

En 2024, le chèque énergie, qui avait été un allié pour les Français l’année précédente, fait son retour en scène. Mais cette fois avec des conditions spécifiques pour les résidents en HLM.

En effet, ce dispositif gouvernemental vise à soulager les ménages dans le paiement de leurs factures énergétiques. Une nécessité d’autant plus pressante avec l’augmentation constante des prix de l’énergie et d’autres dépenses telles que le carburant.

À lire CAF: toutes les aides et allocations annulées à partir d’avril et la solution pour les débloquer

Cette aide financière a été largement appréciée en 2023, et pour 2024, le gouvernement s’est engagé à l’étendre pour soutenir ceux qui éprouvent des difficultés à boucler leurs fins de mois. L’année dernière, des millions de foyers ont bénéficié du chèque énergie.

Ce dernier a ainsi été distribué automatiquement à 20 % des ménages les plus modestes. Toutefois, une nouvelle réglementation concernant l’utilisation du chèque énergie pour le paiement d’autres services que l’électricité a suscités des critiques.

Il a été jugé injuste notamment par Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Dans le cadre du budget 2024, une proposition de loi vise à corriger cette situation, permettant ainsi au chèque énergie de couvrir également les dépenses liées au chauffage.

Une mesure pour le plus grand nombre

Cette mesure s’inscrit ainsi dans la volonté du gouvernement de continuer à soutenir les Français face à l’augmentation des coûts énergétiques. En effet, depuis 2022, des chèques exceptionnels, ont fait l’objet d’une mise en place.

À lire Impôts: cette démarche à faire obligatoirement sous peine d’une amende de 150 euros

Et ce, pour aider les foyers à faire face à la crise énergétique et à d’autres dépenses. Le chèque énergie, tel que son nom l’indique, se définit comme une mesure d’aide financière mise en place par l’État.

Son objectif se veut donc d’assister les ménages les plus modestes dans le paiement de leurs factures d’énergie. En 2023, le montant du chèque a donc varié entre 48 et 277 euros.

Ce dernier permet ainsi aux bénéficiaires de régler leurs factures d’énergie ou de financer des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale. Ce dispositif permet de régler tout ou partie des factures d’énergie. Avec un montant variant selon les ressources et la composition du foyer.

En effet, le montant du chèque énergie dépend du revenu annuel du foyer et de sa composition. Ainsi, les familles à revenu modeste peuvent recevoir une aide plus substantielle.

À lire CAF: les français concernés par cette aide de 635 euros versée prochainement

Les montants durcis pour 2024 ?

Par exemple, pour un revenu annuel inférieur à 5 600 €, le montant du chèque peut varier de 48 € à 194 €. Pour un revenu compris entre 5 600 € et 6 999 €, le montant peut aller de 63 € à 240 €, et entre 6 700 € et 7 700 €, de 76 € à 277 €.

Cette aide vise à soutenir les familles confrontées à des difficultés pour payer leurs dépenses énergétiques. Elle offre ainsi une assistance précieuse pour maintenir un niveau de confort thermique adéquat.

Pour bénéficier du chèque énergie en 2024, aucune démarche particulière n’est nécessaire, il suffit de remplir les conditions d’éligibilité. Cependant, une récente suppression de la taxe d’habitation a impacté environ un million de personnes éligibles.

Ce dispositif devrait être opérationnel vers la mi-mai afin de garantir que tous les bénéficiaires potentiels puissent recevoir leur chèque énergie. Quant à son utilisation, le chèque énergie offre plusieurs possibilités.

À lire Ne nettoyer plus votre téléphone portable comme ça vous allez le casser

Il peut se voir utilisé pour couvrir une partie des frais de chauffage inclus dans le loyer pour les résidents de logements conventionnés APL. De plus, il peut servir à financer des travaux d’isolation pour réduire la consommation énergétique du foyer.

Ou encore offrir des avantages auprès des fournisseurs d’électricité et de gaz, comme l’exonération des frais de mise en service lors d’un déménagement. En résumé, le chèque énergie représente une ressource importante pour les ménages français. Pour faire face à leurs dépenses énergétiques et il sera bientôt disponible.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :