Permis de conduire: cette erreur que tout le monde fait dans un rond-point peut vous couter très cher

Savez-vous vous insérer dans un rond-point ? Les détenteurs du permis de conduire sont nombreux à se tromper de clignotants.

© Permis de conduire cette erreur que tout le monde fait dans un rond-point peut vous couter très cher

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Avant de passer votre permis de conduire, il est impératif d’avoir le Code de la route. Bien que ce dernier vous apprenne à vous insérer dans un rond-point, bon nombre de conducteurs ne savent pas toujours quel clignotant appliquer pour s’y insérer.

De nombreux changements au permis de conduire

Le permis de conduire subit des changements. Alors qu’auparavant l’âge minimum pour le passer était de 18 ans, cette règle est désormais obsolète.

En effet, selon les nouvelles directives présentées dans le plan jeunesse du gouvernement par Élisabeth Borne, l’âge minimum pour obtenir le permis de conduire se veut abaissé à 17 ans. L’ancienne Première ministre a annoncé cette modification cet été.

À lire A quelques jours de son mariage elle découvre que son futur mari est le père de son petit-frère

Elle a ainsi affirmé que cela serait bénéfique pour les jeunes en apprentissage. Actuellement, un jeune en conduite accompagnée peut passer son permis B à 17 ans, mais ne peut conduire seul qu’à partir de ses 18 ans.

Cette réforme a donc visé à permettre à un plus grand nombre de personnes de conduire. Et ainsi d’accéder ainsi plus facilement au monde du travail.

De plus, le gouvernement a donc élargi l’aide de 500 euros aux élèves des lycées professionnels pour financer leur permis. Cette réforme, prévue pour 2024, se veut accompagnée de la promesse d’une attention particulière à la qualité exigée pour obtenir le permis.

Tout ça, dans le but de favoriser l’autonomie des jeunes conducteurs. Parallèlement, le gouvernement renforce les formations en sécurité routière pour les rendre plus complètes. Les transformant en quelque sorte en préparation au Code de la route.

À lire CAF: ces aides sociales encore plus facile à toucher avec cette nouveauté

Un code de la route qui évolue pour le permis de conduire

Les 1 037 questions du Code de la route ont ainsi été réécrites. Le but se veut simplifier la compréhension alors que le taux de réussite à l’examen du Code de la route a baissé depuis la précédente réforme de 2016.

En passant d’environ 70 % à 56,6 % en 2022. Les images de certaines questions ont d’ailleurs fait l’objet d’un renouvellement. Et les visuels de synthèse qui pouvaient porter à confusion, sont plus lisibles.

Pour faciliter les réponses, les véhicules sur lesquelles porte la question sont « entourés en jaune », a indiqué la Sécurité routière. Le candidat pourra analyser la situation du point de vue d’un cycliste, d’un usager de trottinette électrique, d’un piéton, etc.

En tout, une dizaine de nouvelles questions concernent ainsi les nouvelles mobilités du permis de conduire. Enfin, pour les questions à choix multiples, lorsqu’il y a deux bonnes réponses, la mention « plusieurs bonnes réponses » se veut visible sur l’écran.

À lire Retraite: la pension à ne pas dépasser pour toucher les chèques vacances

En revanche, rien ne change concernant les conditions d’examen. Les questions, réparties entre neuf thématiques (la route, le conducteur, etc.), se veulent toujours sélectionnées au hasard et posées au candidat de manière personnelle.

Pour réussir cette épreuve, il faudra donner la bonne réponse à un minimum de 35 questions sur les 40 posées. La durée de validité du Code de la route reste de cinq ans.

Attentions aux clignotants dans les rond-points

L’approche d’un rond-point peut parfois générer du stress chez de nombreux conducteurs. La nécessité de prendre des décisions rapides demande donc une certaine anticipation.

L’utilisation des clignotants se veut donc primordiale pour aider les autres conducteurs à anticiper les intentions des véhicules. Cependant, malgré son importance, de nombreux conducteurs négligent l’utilisation des clignotants aux abords des rond-points.

À lire CAF: qui va toucher cette aide jusqu’à 800 euros pour partir en vacances ?

D’ailleurs, ceux qui les utilisent commettent souvent des erreurs. Avec le temps, certaines bonnes pratiques apprises lors de l’obtention du permis de conduire peuvent être oubliées.

Cela se traduit donc par une variété de comportements observés autour des rond-points. L’une des erreurs les plus courantes concerne les conducteurs souhaitant continuer tout droit.

En effet, les conducteurs activent fréquemment leur clignotant gauche en entrant dans le rond-point. Mais aussi le clignotant droit en sortant.

Or, selon le Code de la route, un conducteur allant tout droit ne doit pas utiliser son clignotant en entrant dans le rond-point. Il doit seulement activer son clignotant droit une fois passé la première ou la deuxième sortie sur la droite, pour indiquer sa sortie imminente du rond-point.

À lire Vacances d’été: la technique pour se faire rembourser quand il fait trop mauvais

D’ailleurs, sachez que le non-usage des clignotants est une infraction sanctionnée par le Code de la route. Passible d’une amende de 35 euros minorée à 22 euros en cas de paiement rapide et entraînant un retrait de 3 points sur le permis de conduire.