Les aides de la CAF annulées si vous ne respectez pas cette nouvelle condition

La CAF a dévoilé une nouvelle condition pour que les allocataires de cette aide continuent à percevoir leur allocation sinon c'est fini !

© Les aides de la CAF annulées si vous ne respectez pas cette nouvelle condition

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les règles changent chez la CAF ! L’organisme d’aides sociales vient de dévoiler une nouvelle condition pour continuer à bénéficier du RSA. Voici ce qu’il faut savoir.

CAF : ce qui change en 2024

L’année 2024 va être porteuse de changements pour la CAF. D’abord, les aides et prestations sociales ont vu leur montant augmenter au 1ᵉʳ janvier.

En effet, de nombreuses aides ont eu droit à une revalorisation. Celle-ci a pour but d’aider les foyers aux revenus modestes à faire face à la hausse des prix de consommation.

À lire Retraite Agirc-Arrco: mauvaise nouvelle confirmée pour les virements de juin

Une hausse de 5,3 % a donc été décidée par le gouvernement. D’ailleurs, il n’y a pas que les allocations qui ont eu droit à une augmentation. Les retraites aussi ont augmenté.

Parmi les aides sociales concernées par ce changement, il y a la prime d’activité, l’AAH ou encore le RSA. Au total, plus de 7 millions de foyers français vont pouvoir bénéficier de cette augmentation.

Cependant, ces aides sociales vont connaître une hausse de 4,6 %. Ainsi, pour une personne seule qui touchait 607,75 euros de RSA en 2023, le montant va augmenter à 635,70 euros.

D’un autre côté, un couple sans enfants qui avait droit à 911,62 euros touchera un montant de 953,56 euros en 2024.

À lire Chèque énergie: la date officielle de réclamation si vous ne l’avez pas reçu

Mais il n’y a pas que le montant du RSA qui change en 2024. En effet, désormais il va falloir suivre une nouvelle règle pour continuer à bénéficier de cette aide de la CAF.

La CAF a mis en place cette nouvelle règle afin de limiter les fraudes. Il faut savoir que, tous les ans, ce sont des centaines de milliers d’euros qui sont versés de façon frauduleuse.

La nouvelle règle à suivre

Pour faire face aux fraudes qui sont de plus en plus courantes, la CAF a décidé de prendre les devants. À présent, il faut suivre une nouvelle règle pour continuer à bénéficier de ses aides.

Souvent, les fraudeurs font de fausses déclarations. Ainsi, la CAF se retrouve à leur verser des montants plus importants que ce à quoi ils auraient droit.

À lire Automobilistes: cette priorité trop souvent oubliée qui coute 135 euros d’amende

Pour limiter ce genre de situation, la Caisse d’Allocations Familiales a donc mis en place une nouvelle règle. Dorénavant, les allocataires doivent ajouter le montant net social dans leur déclaration.

Pour le retrouver, rien de plus simple. Il suffit de lire les lignes de votre bulletin de salaire. En effet, une nouvelle mention « montant net social » a vu le jour sur votre fiche de paie.

C’est donc le montant que vous voyez affiché à ce niveau-là que vous devez déclarer à la CAF. Si vous ne le faites pas, l’organisme social peut tout simplement suspendre vos aides sociales.

Sachez que cette nouvelle règle concerne les bénéficiaires du RSA et de la prime d’activité seulement. Soit les salariés. Mais qu’est-ce que c’est que le montant net social ?

À lire RSA: tout savoir pour obtenir cette aide CAF en 2024

Il faut savoir que cette mention est apparue sur les bulletins de salaire le 1ᵉʳ juillet 2023. « Tous les salariés sont concernés par l’affichage du montant net social sur le bulletin de paie. » précise le site du gouvernement.

« Le montant net social est constitué de l’ensemble des sommes brutes correspondant aux rémunérations et revenus de remplacement versés par les employeurs à leurs salariés, diminuées des cotisations et des contributions sociales qui leur sont applicables. » peut-on lire.

C’est donc ce montant qui va permettre à la CAF de déterminer vos droits. Cela va aussi faciliter à l’organisme sa chasse contre les fraudes sociales. Les allocataires, quant à eux, devront faire preuve d’assiduité pour ne pas l’oublier dans leur déclaration.