Météo: les prévisions hallucinantes pour le reste du mois d’avril

Météo France a déjà dévoilé ses prévisions pour cette année. Il se pourrait bien que le mois d'avril soit plus chaud que la normale !

© Météo: les prévisions hallucinantes pour le reste du mois d'avril

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Cela fait plusieurs jours déjà que le printemps a pointé le bout de son nez. Et pour l’instant, les températures et le beau temps se font assez rares ces derniers temps. Météo France a récemment dévoilé les prévisions pour les prochains mois.

Météo France dévoile ses prévisions

Tous les mois, Météo France dévoile ses prévisions pour les mois qui arrivent. Ainsi, les Français ont déjà une vision d’ensemble sur le temps ou encore les températures prévues pour les mois d’avril, mai et juin.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la chaleur risque de faire son retour en France assez tôt cette année. Il se pourrait d’ailleurs que le mois d’avril enregistre des températures anormalement élevées.

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

Sur son site internet, Météo France a déclaré : « Sur une grande partie de l’Europe, la circulation de masses d’air plus chaud que la normale reste privilégiée. Alors que pour les précipitations, aucune tendance ne se dégage ».

En revanche, le site n’a pas fait plus de confidences au sujet des précipitations prévues pour les prochains mois. Les experts ont tout de même des infos concernant les températures pour avril, mai ou juin.

Ainsi, le site a révélé qu’il y avait 50 % de chance pour que les prochains mois enregistrent des températures beaucoup plus chaudes que la normale. Un scénario qui pourrait donc s’avérer très compliqué pour les Français.

« Un scénario plus chaud que la normale est le plus probable »

Météo France a révélé : « Un scénario plus chaud que la normale est le plus probable pour la France. Et plus généralement sur l’Europe de l’Ouest et le Bassin méditerranéen ». Ces zones risquent donc de souffrir de la chaleur.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

Selon les analyses des experts, il y a 25 % de chances que les trois prochains mois enregistrent des températures aux normales de saison. Et 25 % de chances qu’elles soient plus froides que les années précédentes.

Pour l’instant, les experts ne peuvent pas se prononcer avec une véritable certitude. Ils ont souligné : « Ce bulletin ne permet pas de prévoir le détail des conditions météorologiques des prochains mois jour par jour. Ou même semaine par semaine ».

Avant de souligner : « Il s’efforce seulement de déterminer les tendances attendues en moyenne sur le trimestre ». De son côté, le climatologue Christophe Cassou pense avoir une vue d’ensemble pour cet été.

D’après nos confrères du média Le Monde, l’expert a avoué qu’il s’attendait à un « pic climatologique ». La météo devrait prévoir des vagues de chaleur très intenses en France. Et ce, durant les Jeux Olympiques qui vont se dérouler à Paris.

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

Une grosse canicule durant les Jeux Olympiques de Paris ?

À partir du 25 juillet, les chaleurs pourraient devenir étouffantes en France. Dans une interview accordée au Monde, le météorologue a donné des infos. Il a révélé : « Les Jeux commenceront au moment du ‘pic climatologique’, le 25 juillet ».

Avant d’ajouter : « C’est donc le moment de l’année où les vagues de chaleur ont le plus de chance d’être de la plus forte intensité sur la France ». La période pourrait donc devenir très difficile durant les Jeux Olympiques 2024.

Le climatologue a révélé que les vagues de chaleur « ont surtout lieu dans une époque où le réchauffement d’origine humaine, provoqué par l’usage des énergies fossiles, favorise sans équivoque ces phénomènes extrêmes« .

Et d’indiquer que « la probabilité de subir une canicule en 2024 est environ quatre à cinq fois plus grande qu’en 1924. Au moment des derniers JO à Paris ».

À lire EuroMillions: ils remportent 166 millions d’euros totalement par hasard

Il faudra tout de même faire preuve de patience avant d’en savoir plus sur le sujet. Affaire à suivre donc !