AAH: la liste de tous les avantages de toucher cette allocation de la CAF

Savez-vous que l'Allocation aux Adultes Handicapés ouvrent droit a de nombreux avantages ? Voici les principaux.

© AAH: la liste de tous les avantages de toucher cette allocation de la CAF

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Si vous êtes en situation de handicap et que vous avez de faibles ressources, l’allocation aux adultes handicapés (AAH) peut vous assurer un revenu minimal pour faire face aux dépenses du quotidien. Mais en plus d’être une source de revenu non-négligeable, l’AAH donne aussi accès à certains avantages sociaux mais aussi fiscaux.

Nous vous expliquons tout dans les lignes de cet article.

Quelles sont les conditions d’attribution de l’AAH ?

L’AAH est une aide financière qui s’adresse à certaines personnes handicapées, à condition qu’elles remplissent certains critères d’incapacité et de revenus. Au total, ce sont 1,2 million de personnes qui bénéficient de cette prestation sociale, dont 270 000 personnes en couple.

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

Pour percevoir l’AAH, vous devez avoir un certain taux d’incapacité. Et, c’est la Commission des Droits pour l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui la détermine.

Ce taux correspond alors à la sévérité de votre handicap et doit être d’au minimum 80 %.

Si votre taux de handicap est compris entre 50 % et 79 %, vous pouvez faire une demande d’AAH, à condition que votre handicap représente une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi qui ne peut se compenser par des aménagements spécifiques comme un poste de travail adapté.

On considère une restriction comme substantielle dès lors que l’on peut l’estimer à au moins un an le jour du dépôt de la demande de l’aide.

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

Elle est substantielle lorsque vous subissez des difficultés pour avoir accès à un emploi, et qu’il n’est pas possible de réaliser des aménagements pour votre poste de travail.

Quelles sont les conditions d’âge et de résidence ?

Pour toucher l’AAH, vous devez avoir au moins 20 ans.

Cependant, vous pouvez aussi la toucher à 16 ans si vous n’êtes plus à la charge de vos parents pour l’attribution des allocations de la CAF.

Pour pouvoir bénéficier de l’AAH, vous devez aussi résider en France de manière permanente. Si vous êtes étranger et que vous n’appartenez pas à l’Union Européenne, vous devez séjourner de manière régulière sur le territoire français.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

L’AAH est attribué sous conditions de ressources. Ainsi, vos ressources annuelles nettes ne doivent dépasser :

– 11. 656,44 € si vous vivez seul
– 21. 098,16 € € si vous vivez en couple
– Que vous soyez seul ou en couple, pour chaque enfant à votre charge, ajoutez 5.828,22 € à ces deux plafonds.

Quel est le montant de l’AAH en 2024 ?

Depuis le 1ᵉʳ avril 2024, le montant maximal de l’AAH est de 1 016,05 € par mois.

Vous pouvez donc prétendre à ce maximum si vous n’avez aucune ressource. Sinon, la somme que la CAF vous attribue varie selon plusieurs facteurs, mais principalement en fonction de vos déclarations trimestrielles.

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF

De manière générale, l’on peut estimer son montant d’AAH de la manière suivante :
Montant de l’AAH = Montant maximum d’AAH – moyenne mensuelle des ressources perçues sur 3 mois.

L’Allocation aux Adultes Handicapés et l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH)

Les personnes qui perçoivent l’AHH ont droit à l’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés (OETH).

En effet, en France, toutes les entreprises qui emploient au minimum 20 salariés, ont l’obligation d’employer des travailleurs handicapés (OETH) dans une proportion d’au moins 6 % de leur effectif.

Les entreprises qui ne respectent pas cette obligation auront alors l’obligation de payer une contribution financière annuelle.  « Cette contribution est versée pour chacun des bénéficiaires de l’obligation qui aurait dû être employé », peut-on lire sur le site du Service public.

À lire Il part faire une randonnée à vélo et finit avec une énorme cloque à la main

Par ailleurs, il est utile de rappeler qu’il est possible de cumuler l’AAH avec une activité professionnelle.

Les autres avantages de l’AAH

Grâce à l’AAH, vous bénéficiez de la carte mobilité inclusion (CMI) avec la mention “invalidité”. Cela vous permet alors de bénéficier de tarifs réduits mais aussi de places assises dans les transports en commun (RATP, SNCF, Air France, etc)

Aussi, si vous êtes bénéficiaire de l’AAH, vous pouvez faire une demande auprès de la Caisse d’Assurance Maladie pour obtenir une attestation qui ouvre droit à une réduction sociale téléphonique.

Cette dernière devra alors en faire une demande auprès de l’opérateur en ligne. Vous bénéficierez ensuite d’une diminution des prix de l’abonnement téléphonique.

À l’instar de beaucoup d’autres allocations que la CAF verse, l’AAH est exonérée de l’impôt sur le revenu. C’est-à-dire que vous n’avez pas à déclarer les montants que vous percevez à l’administration fiscale.