CAF: les nouvelles dates de versements des aides et allocations en mai

La hausse de 4,6% des aides de la CAF va enfin s’appliquer sur le compte bancaire de ses bénéficiaires. Voici tous les détails !

© CAF: les nouvelles dates de versements des aides et allocations en mai

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Pour cette année 2024, les aides de la CAF ont fait l’objet d’une importante hausse de 4,6 %. Cette hausse, entrée en vigueur depuis le 1ᵉʳ avril 2024, vise à contrer le taux d’inflation historique de l’année précédente.

En effet, annoncée pour entrer en vigueur le 1ᵉʳ avril, son application effective ne se fera qu’à compter du 6 mai 2024.

Pour les bénéficiaires, aucune action spécifique n’est nécessaire pour bénéficier de cette hausse qui s’appliquera de manière automatique.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Le versement des aides de la CAF

Comme l’indiquent les ligne de son site, La caisse d’Allocations familiales verse les allocations aux établissements bancaires le 5 de chaque mois. Si le 5 tombe un samedi ou un dimanche, la CAF effectue le paiement le jour ouvré (hors week-end et jours fériés) le plus proche.

Pour les bénéficiaires de ces prestations de la CAF, les virements du mois de mai connaîtront un léger retard. En effet, le 5 du mois tombera durant le week-end.

Par conséquent, la Caisse d’allocations familiales (CAF) appliquera ses versements au cours du premier jour ouvré qui suit. Et ce sera donc le lundi 6 mai, soit un décalage de 24 heures.

C’est donc à cette date que l’organisme versera ses aides à tous les bénéficiaires.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

Néanmoins, le versement effectif sur le compte des bénéficiaires varie en fonction de chaque établissement bancaire. Votre compte peut recevoir ce règlement jusqu’à 3 jours après.

Comme l’indiquent les colonnes de MoneyVox, cette hausse de 4,6 %, qui se base sur la hausse des prix, pourrait ne pas être reconduite l’année prochaine.

En effet, Thomas Cazenave, ministre délégué chargé des Comptes publics, a récemment évoqué la possibilité de ne pas ajuster certaines prestations au taux d’inflation en 2025.

Les aides financières concernées par cette hausse de 4,6 %

Voici les aides de la CAF en question et leurs nouveaux montants :

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

– Revenu de Solidarité Active (RSA) : la CAF versera 635 euros par mois.
– Prime d’activité : le montant forfaitaire est de de 622,63 euros.
– Aide universelle d’urgence pour les victimes de violences conjugales : la CAF versera alors 251,04 euros.
– AAH – Allocation aux Adultes Handicapés : Cette aide, qui a passé le cap symbolique des 1.000 euros, grimpera à 1. 016,05. euros.

– ASS – Allocation de Solidarité Spécifique : 570,30 euros (pour un mois de 30 jours).
– AJAP Allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie  : 63,34 euros (montant journalier).
– AEEH – Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé : la CAF versera alors 149,26 euros par mois.
– ARS – Allocation de rentrée scolaire  : La CAF versera 452 euros dans le courant du mois d’août.
– AJPP – Allocation Journalière de Présence Parentale : 64,54 euros par jour.

– Cette hausse concerne aussi les Allocations familiales, à partir du 2ᵉ enfant à charge. En effet, la CAF verse cette aide automatiquement dès le deuxième enfant, peu importe les ressources de la famille.

Mais son montant varie selon celles-ci et le nombre d’enfants. Ainsi, pour deux enfants, l’aide est jusqu’ici de 141,99 maximum jusqu’à 74. 966 euros de ressources, et à 35,50 euros pour les foyers avec plus de 99. 922 euros de ressources.

À lire Ne faites plus cette erreur avec votre chargeur ça fait exploser votre facture d’électricité

Dans le premier cas, l’aide grimpera alors à 148,52 euros et à 39,23 euros dans le second cas.

Les montants peuvent varier selon la situation individuelle de chaque bénéficiaire

Ce sont donc autant d’aides, qui face au coût de la vie, ont connu cette hausse non négligeable.