Livret A: la mauvaise nouvelle est tombée pour les 56 millions d’épargnants

Placement préféré des Français, le Livret A pourrait bien perdre la côte en 2024. Et cela concerne son taux d’intérêt.

© Livret A: la mauvaise nouvelle est tombée pour les 56 millions d’épargnants

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Pour la première fois depuis des années, le taux d’intérêt du Livret A se retrouve supérieur à l’inflation. Ce placement se révèle ainsi très intéressant pour les quelque 58 millions de Français qui l’utilisent.

Cependant, la récente décision du gouvernement risque de chambouler toutes vos prévisions.

Le taux d’intérêt du Livret A supérieur à l’inflation actuelle

Des millions et des millions de personnes, en France, utilisent le Livret A pour faire des économies. Ce placement, flexible et pratique, présente de nombreux avantages et constitue la solution d’épargne numéro 1 dans l’Hexagone.

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

En effet, avec le Livret A, vous êtes libre de déposer et de retirer votre argent à tout moment et sans frais. De plus, vous n’avez aucun impôt à payer sur les impôts générés par vos fonds.

Aujourd’hui, le Livret A se révèle encore plus avantageux. Pour cause, son taux d’intérêt se retrouve supérieur à l’inflation.

Le taux du Livret A se situe à 3 % en 2024 tandis que l’inflation est tombée à un peu plus de 2 % les 3 derniers mois. Ainsi, l’argent que vous placez ne perdra pas en valeur.

Cette nouvelle s’annonce comme positive auprès des épargnants.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Surtout pour ceux qui veulent faire du Livret A un placement pour les épargnes à court terme. En effet, si aucune hausse de l’inflation ne survient dans les mois à venir, vous en ressortirez gagnant.

Cependant, le gouvernement vient de prendre une décision qui pourrait tout changer. Et mettre les titulaires du Livret A en très mauvaise position prochainement.

Cette mesure prise par l’Etat risque de pénaliser les épargnants si le contexte économique, en France, change en 2024.

Le gouvernement prend une décision qui vient contrebalancer cette bonne nouvelle

Le taux d’intérêt du Livret A supérieur à l’inflation avantage tous les épargnants qui ont choisi ce placement. Mais le soulagement que cette nouvelle apporte pourrait n’être que de courte durée.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

En effet, le gouvernement a décidé de geler le taux d’intérêt de votre solution d’épargne préférée à 3 %. Et ce, pour tout le reste de l’année. Vous l’aurez compris, aucune revalorisation n’aura lieu sur ce taux en 2024.

Cette décision se révèle avantageuse dans la mesure où le taux d’intérêt du Livret A ne baissera pas. Mais cela signifie aussi qu’il n’augmentera sous aucun prétexte en 2024.

Ainsi, même si l’inflation explose de nouveau, le taux du Livret A restera à 3 %, au grand damne des millions d’épargnants.

Il faut aussi savoir qu’en temps normal, le taux du Livret A se retrouve revalorisé 2 fois par an. Ainsi, en 2024, les épargnants s’attendaient à une augmentation à 4,10 %.

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

Bien évidemment, le gouvernement n’a pas pris en compte ces projections économiques. Et ce, même si le professeur Paul Cassias a tenté de contester le gel du taux d’intérêt en juillet dernier.

Face à cela, de nombreux Français, auparavant fidèles au Livret A se retrouvent en plein dilemme. Ils ont le choix entre continuer à économiser avec le Livret A ou changer de placement.

Si vous voulez vous tourner vers une solution d’épargne plus intéressante, vous pouvez opter pour l’assurance-vie. Cette alternative convient particulièrement aux personnes qui préparent leur retraite.

Vous pouvez aussi choisir d’investir dans une SCPI, un placement au fonctionnement plus complexe, mais qui se révèle beaucoup plus rentable.

À lire Ne faites plus cette erreur avec votre chargeur ça fait exploser votre facture d’électricité