CAF: ces 4 aides peu peuvent vous rapporter gros et beaucoup y ont droit

Chaque mois, des millions de Français bénéficient des prestations sociales de la CAF. Mais, certaines sont moins connues que d'autres.

© CAF: ces 4 aides peu peuvent vous rapporter gros et beaucoup y ont droit

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les aides de la CAF continueront d’être perçues en 2024. D’ailleurs, quatre aides sont souvent méconnues, alors que vous pourriez en bénéficier.

Des aides de la CAF pour tous

En 2024, les aides fournies par la Caisse d’Allocations familiales (CAF) seront toujours aussi nombreuses. Sur le territoire français, elles se voient destinées à soutenir celles ayant au moins deux enfants à charge.

D’ailleurs, sachez que le montant de ces allocations dépend du nombre d’enfants dans le foyer. Outre le Revenu de Solidarité Active (RSA), la CAF propose diverses aides au logement telles que l’Aide Personnalisée au Logement (APL), l’Allocation de Logement Familiale (ALF).

À lire Chèque énergie 2024: toutes les conditions pour profiter du guichet de réclamation en juillet

Ou encore l’Allocation de Logement Sociale (ALS), qui vise, quant à elle, à réduire les charges de logement. La prime d’activité complète les revenus des travailleurs modestes.

Pour tester votre éligibilité, la CAF examine les ressources, la composition familiale et la situation professionnelle. Récemment, un nouveau programme, appelé parcours naissance, a fait l’objet d’un lancement.

Ce dernier offre des services personnalisés aux jeunes parents, encourageant ainsi l’accès aux aides sociales. En parallèle, en 2024, Aurore Bergé a proposé un projet axé sur la parentalité. Il inclut une augmentation des ressources allouées aux CAF.

Des aides peu connues des allocataires

Elle propose aussi une réforme du congé parental pour le rendre plus flexible et une augmentation de la prime de Noël pour les familles monoparentales. Mais aussi une aide spécifique de 600 euros. Pour les femmes victimes de violences conjugales.

À lire Compteur Linky: c’est officiel il permet 20 % de baisse sur la facture d’électricité

En France, où les prestations sociales constituent un réseau dense. Ainsi, la CAF propose une variété d’aides financières pour améliorer la vie quotidienne des citoyens.

Pourtant, parmi cette diversité, certaines aides proposées par la CAF demeurent largement méconnues du grand public. Ces dispositifs, accessibles à tous, peuvent pourtant avoir un impact significatif sur la gestion du budget familial ou personnel.

Cependant, en raison d’un manque d’information ou d’une absence de démarches entreprises, de nombreux droits restent non réclamés. C’est par exemple le cas de la prime d’activité.

Lancée en 2016, cette dernière vise donc à compléter les revenus des salariés et des indépendants qui ont des revenus modestes. Malgré cela, près de 36 % des bénéficiaires potentiels ignorent encore leur éligibilité à cette prime.

À lire CAF: qui va toucher cette aide jusqu’à 2000€ dans ces départements ?

Des aides de la CAF non attribuées

Pour y prétendre, le demandeur doit se voir âgé de 18 ans ou plus. Il doit aussi résider en France et avoir un revenu d’activité inférieur à 1 500 euros nets pour les travailleurs salariés et indépendants.

L’Allocation de soutien familial (ASF) se veut conçue pour aider les parents seuls ou les couples ayant recueilli un orphelin. D’ailleurs, cette allocation offre une aide mensuelle de 109,65 euros par enfant.

La principale condition pour en bénéficier se veut de demeurer dans une situation où l’autre parent ne participe plus aux frais d’éducation de l’enfant. Depuis au moins un mois ou verse une pension alimentaire inférieure au montant de l’ASF.

L’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) permet de couvrir tout ou partie du coût d’une assurance complémentaire santé pendant un an. Son montant varie en fonction de l’âge du bénéficiaire, mais plus de 60 % des personnes éligibles ne sollicitent pas cette aide en raison d’un manque d’information.

À lire Cette caissière arnaque son supermarché de 100 000 euros avec cette technique bien rodée

Il en est de même pour l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Pourtant, elle peut être une aide importante pour les retraités vivant avec des revenus modestes.

Elle offre jusqu’à 803,20 euros par mois pour une personne seule et 1 246,97 euros pour un couple. Pour y être éligible, l’âge minimum requis est de 65 ans, avec des critères spécifiques de ressources.