Le montant de la hausse des APL, Prime d’activité, RSA au 1er avril

C'est officiel, la semaine prochaine, les allocations versées par la CAF, telles que les APL, la prime d'activité ou le RSA, augmentent.

© Le montant de la hausse des APL, Prime d'activité, RSA au 1er avril

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Vous en rêviez, le gouvernement l’a fait ! À partir du 1ᵉʳ avril, toutes les allocations versées par la Caf comme les APL ou le RSA verront leurs montants augmenter pour le reste de l’année.

Les APL augmentées à partir du 1ᵉʳ avril

Chaque début d’année est généralement marqué par une réévaluation des barèmes de la Caf. Cette année encore, les aides sociales seront revues à la hausse, et les APL en font partie.

Parmi les plus notables figurent les aides personnelles au logement, regroupant l’aide personnalisée au logement (APL). Mais aussi l’allocation logement familiale (ALF) et l’allocation logement social (ALS).

À lire CAF: toutes les aides et allocations annulées à partir d’avril et la solution pour les débloquer

En 2022, près de 5,8 millions de foyers ont donc bénéficié de ces aides, selon un rapport du ministère de la Ville et du Logement. En moyenne, cela correspond à un versement mensuel de 212 euros.

Le montant des APL dépend, quant à lui, de divers critères, tels que les revenus du foyer, sa composition et la zone géographique de résidence. Chaque année, un plafond, appelé R0, détermine les revenus maximum permettant de bénéficier de l’intégralité de l’aide.

Ce seuil se veut réévalué en fonction de l’inflation et a augmenté en 2024. Par exemple, pour toucher le montant maximum, une personne seule doit gagner moins de 5 186 euros par an, tandis qu’un couple sans enfant doit gagner moins de 7 430 euros par an.

Chaque 1ᵉʳ octobre, le montant des allocations se veut réajusté en fonction de l’évolution de l’indice de référence des loyers (IRL) du 2ᵉ trimestre. Les APL sont versées régulièrement et mensuellement, généralement le 5 du mois suivant.

À lire Impôts: cette démarche à faire obligatoirement sous peine d’une amende de 150 euros

Toutes les prestations sociales revues à la hausse

Dans un contexte marqué par la lutte contre l’inflation et la nécessité de préserver le pouvoir d’achat de tous, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé une série de hausses. Et ces dernières sont effectives dès le 1ᵉʳ avril.

Certaines ont d’ores et déjà fait l’objet d’une réévaluation. C’est le cas des pensions de retraite, par exemple, qui a connu une augmentation de 5,2 % dès au 1ᵉʳ janvier 2024.

Mais ce n’est pas tout, car le ministre a également indiqué que les minima sociaux se verraient revalorisés à compter du 1ᵉʳ avril 2024. La prime d’activité va subir une jolie réévaluation.

Cette hausse se voulait mentionnée dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PFLSS) pour 2024. « La forte inflation constatée en 2023 conduit à prévoir une hausse des prestations légales au 1ᵉʳ avril 2024 de 4,6 %, soit 3,9 % en moyenne annuelle », a fait savoir l’Assemblée nationale le 27 septembre 2023.

À lire CAF: les français concernés par cette aide de 635 euros versée prochainement

Actuellement, le montant de base de la prime d’activité s’élève à 595,25 euros par mois. Ce montant varie en fonction des revenus et de la composition du foyer.

APL, RSA, prime d’activité, des aides revalorisées pour tous

En 2024, la prime d’activité se verra revalorisée, avec une augmentation attendue d’environ 4,6 % à partir. Par conséquent, les montants versés à compter de cette date se verront ajustés.

Par exemple, pour un montant moyen actuel de 188 €, il passera à 196,65 €. D’ailleurs, ce n’est pas la seule aide sociale à subir une jolie revalorisation.

Le gouvernement a fait de belles promesses pour les Français. Ainsi, la Prime d’activité, le RSA ou encore les allocations familiales se verront toutes revalorisées pour permettre à tous de surmonter la crise économique.

À lire Ne nettoyer plus votre téléphone portable comme ça vous allez le casser

Le RSA va passer à 635,70 euros par mois pour une personne seule, comparé à 607,75 euros précédemment. Cette revalorisation concerne toutes les aides sociales, y compris les aides au logement comme les APL par exemple.

L’aide adulte handicapé (AAH), et la prime d’activité se veulent aussi concernées. En début d’année, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) avait déjà fait l’objet d’une augmentation. Passant de 961,08 euros bruts par mois à 1 011,06 euros.

Cette augmentation de 4,6 % se veut donc significativement plus élevée que celle de l’année précédente. En effet, en avril 2023, l’État avait augmenté les prestations sociales de seulement 1,6 %.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :