Votre dernier ami sur Facebook ou Instagram ne vous veut pas que du bien

L'Etat met les bouchées doubles pour lutter contre la fraude sociale. Un agent du fisc va même vous espionner sur Facebook ou Instagram !

© Votre dernier ami sur Facebook ou Instagram ne vous veut pas que du bien

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les fonctionnaires du fisc et des douanes ont décidé d’être stratèges ! Ils auront bientôt la possibilité de créer de faux profils sur les réseaux, pour vous espionner sur Instagram, Facebook ou TikTok.

Des solutions pour lutter contre la fraude

Face à la fraude sociale en hausse, l’Etat a décidé de déployer les grands moyens pour lutter contre ce fléau. En 2022, il y a eu 48 692 fraudes. Soit une hausse de 11,6 % sur un an. Trop, c’en est trop ! L’Etat a donc décidé de lutter contre cela.

Gabriel Attal veut en voir la fin ! « Pour toucher le minimum vieillesse. Ou les allocs familiales, il faut donc passer six mois en France, pour toucher les APL, il faut passer huit mois en France, pour toucher le RSA, il faut passer neuf mois en France ».

À lire CAF: tout savoir pour toucher cette aide jusqu’à 1119 euros les Français concernés

De son côté, Emmanuel Macron demande à ce que les allocataires de la CAF fassent entre 15 à 20 heures d’activité.  Cela aurait pour but de faciliter l’insertion. « C’est pour ça qu’il faut très vite engager pour aller chercher celles et ceux qui sont au RSA.

« Et, donc les aider à revenir vers l’emploi et les responsabiliser. Il faut des droits et des devoirs renforcés pour les bénéficiaires du RSA».

Les dommages liés à la fraude sociale coûtent cher. Ils se chiffrent à plusieurs millions d’euros. La CAF va donc mettre en place un système de surveillance auprès des allocataires. Elle utilise ainsi les contrôles automatisés et sur pièce.

Et ce n’est pas tout ! Car la fraude fiscale est aussi très courante. Alors des agents du fisc et des douanes ont eu une drôle d’idée… Celle d’utiliser des identités fictives pour vous ajouter sur les réseaux sociaux (Facebook, TikTok, Instagram).

À lire Facture d’énergie: très mauvaise nouvelle pour tous ceux qui se chauffent et cuisinent au gaz

Le but est donc d’enquêter et de traquer les fraudeurs en ligne, sur Facebook ou Instagram. Pour cela, ils se créent de faux profils sur les réseaux.  C’est donc un nouveau dispositif introduit par la loi de finances 2024.

De l’espionnage sur Facebook ou Instagram

C’est donc un projet qui a été adopté en décembre dernier. Pour les enquêteurs du ministère de l’Économie et des douanes, il s’agit d’une nouvelle arme. Nos confrères de Journal du Geek en ont dit plus :

« Les enquêtes devront être déjà en cours pour des raisons telles qu’un défaut ou retard de déclaration en cas de découverte d’une activité occulte, d’une construction ou aménagement sans autorisation (abri de jardin, piscine…) ».

« Ou la mise à disposition de biens ou de sommes d’argent ayant trait à une activité illicite. Sont aussi évoqués, les insuffisances de déclaration délibérées, liées à un abus de droit ou à des manœuvres frauduleuses ».

À lire CAF: qui peut toucher cette allocation jusqu’à 940 euros en 2024 comme 800 000 Français ?

Les agents du fisc créeront donc de faux profils sur Facebook ou Instagram. Le but est de trouver de nouveaux éléments pour leur dossier. Et ce n’est pas tout ! Car ils pourront aussi entamer la discussion en créant de faux profils.

Les agents sur Facebook et Insta « ayant au moins le grade de contrôleur des finances publiques et spécialement habilités ». Ils pourront choisir le pseudo de leur choix.

Ils vont aussi se faire passer pour des acheteurs qui sont prêts à régler des transactions qui n’ont pas été déclarées. Autrement dit, des ‘décla’ au black’ ! Et ce n’est pas tout !

Car cette mesure sur Facebook vise aussi à détecter les profs qui offrent des cours payants sans déclaration. Sachez que ce n’est pas une première ! Parce que cela existe depuis des années, sur Leboncoin ou encore Vinted…

À lire Leclerc: ils tombent en panne après avoir fait le plein d’essence les raisons hallucinantes

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :