Allocations familiales: les raisons hallucinantes de sa baisse en janvier 2024

En ce début de février, les allocataires qui touchent les allocations familiales ont sûrement remarqué une baisse du montant sur leur compte.

© Allocations familiales les raisons hallucinantes de sa baisse en janvier 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les allocations familiales permettent aux familles nombreuses de compenser une perte financière par le biais d’allocations versées par la CAF. Au mois de janvier, son montant était inférieur aux autres, voici pourquoi.

La nécessité des allocations familiales

Les multiples aides de la CAF permettent aux Français de maintenir un équilibre financier. Ces diverses prestations visent à soutenir ceux qui rencontrent des difficultés économiques.

C’est dans ce contexte que chaque mois, des millions de Français reçoivent ainsi les allocations familiales. Leur montant se veut calculé en fonction de leurs revenus et de leur situation familiale.

À lire Leclerc, Picard, Lidl: ces frites sont les pires de toutes selon 60 Millions de consommateurs

En réponse aux défis économiques actuels, le gouvernement a souhaité augmenter les aides en avril dernier. Notamment les allocations familiales et les aides au logement, toutes augmentées de 2,5 %.

Les conditions pour bénéficier des allocations familiales incluent particulièrement la résidence permanente en France. Mais aussi une présence dans le pays de plus de six mois par an.

De plus, le montant des allocations varie donc en fonction du nombre d’enfants à charge et des ressources du foyer. Par exemple, pour les familles ayant trois enfants, le montant des allocations familiales varie selon les tranches de revenus.

Sachez qu’une majoration possible pour les enfants de 14 ans et plus. L’année dernière, les aides ont subi une jolie hausse. Cette dernière vise ainsi à répondre aux besoins croissants des citoyens face à l’inflation et aux crises économiques.

À lire Toutes les aides financières pour payer son loyer, son permis ou ses études

Une aide revalorisée

Et ce ne sont pas les seules aides à avoir connu une légère hausse. Les allocations familiales, le RSA, la prime d’activité, la Paje, les APL… Toutes ces aides sociales ont fait l’objet d’une augmentation.

Chaque année, au 1ᵉʳ avril, les prestations familiales et sociales ainsi que certains minima sociaux se veulent ajustés. Une première augmentation de 4 % avait été décidée par le gouvernement en août 2022 dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat.

Depuis, l’augmentation des aides sociales est passée à 5,6 %. Certaines prestations sociales ont aussi fait l’objet d’une réévaluation depuis le 1ᵉʳ avril 2023 pour compenser l’inflation, avec des montants actualisés à partir du mois de mai.

Cette réévaluation annuelle des prestations familiales et sociales se base donc sur l’évolution des prix à la consommation hors tabac. Elle tient également compte cette année de la revalorisation exceptionnelle de 4 % des prestations et minima sociaux de juillet 2022.

À lire Le permis de conduire bientot obligatoire pour s’inscrire sur Tinder

Cependant, une nouvelle case sur les bulletins de salaire, le montant net social, est venue complexifier la donne. Selon Le Parisien, cela entraînera, sur l’année 2024, une baisse de la prime d’activité et du RSA pour certains allocataires de la CAF.

Moins d’allocations familiales en janvier 2024

Le lundi 5 février 2024, des millions de Français ont touché des aides sociales de la part de la CAF. Et parmi elles, les allocations familiales.

Pour rappel, ces allocations concernent tous les parents ayant au moins deux enfants de moins de 20 ans. Cependant, ce mois-ci, il est possible que le montant affiché sur votre relevé de compte diffère de celui des mois précédents.

La raison en est simple. Au mois de février, vos nouveaux droits se veulent calculés, non plus sur la base de vos revenus de l’année 2021, mais désormais sur ceux de 2022.

À lire Leroy Merlin: ne faites plus ces 5 choses ça rend fou de rage les vendeurs

« Chaque année, d’août à octobre, la Caf récupère auprès des impôts, vos ressources de l’année N-2 pour le renouvellement de vos droits ou le calcul de vos nouveaux droits. Cette opération prend en compte vos ressources et les nouveaux barèmes applicables aux prestations familiales et sociales. Le versement de vos nouveaux droits a lieu au mois de février », précise la CAF.

Jusqu’en février 2025, ce sont donc vos revenus de 2022 qui sont pris en considération. Si ces derniers ont augmenté ou diminué par rapport à 2021, le montant de vos allocations peut avoir changé.

Si tel est le cas, c’est simplement que vous n’êtes plus dans la même tranche de revenus selon les barèmes établis par la CAF. Par exemple, un couple avec deux enfants se trouvant dans la tranche 1 en 2021 percevait 141,99 euros par mois.

Si en 2022, ce couple dépasse cette limite, il se retrouve ainsi dans la tranche 2. Il touchera désormais 71 euros par mois et en cas de ressources annuelles supérieures à 99 922 euros, ce même couple touchera 35,50 euros.

À lire Ces 3 signes du zodiaque sont les plus honnêtes ils ne savent pas mentir

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :