Leclerc: il achète des pommes de terre et fait une découverte très énervante

Un client achète des pommes de terre chez Leclerc et fait une découverte qui le laissera bouche bée et le marquera à vie !

© Leclerc: il achète des pommes de terre et fait une découverte très énervante

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Une découverte étonnante ! Un client Leclerc partage son désarroi après avoir acheté des pommes de terre. L’enseigne lui répond.

Un client choqué

Depuis plusieurs mois, l’inflation rythme le quotidien des Français. De nombreux produits alimentaires ont d’ailleurs vu leur prix exploser.

Dans les rayons des supermarchés, les consommateurs sont donc à la recherche des meilleures offres. Chez Leclerc, ils peuvent parfois profiter de promotion intéressante sur leurs produits préférés.

À lire CAF: qui peut toucher cette prime de 200 euros pour se former à ce métier très demandé ?

En effet, les clients de Leclerc bénéficient de tarifs réduits comparés à d’autres enseignes plus chères. Mais le supermarché qui s’est fait connaître grâce à ses produits de qualité et ses prix abordable est aujourd’hui au cœur d’un scandale.

En effet, un client insatisfait a partagé son désarroi après avoir acheté des pommes de terre chez Leclerc. Ce dernier a d’ailleurs partagé son histoire sur les réseaux sociaux. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes.

Il faut savoir que le supermarché Leclerc propose de grands rayons destinés aux fruits et légumes frais. Les clients peuvent donc acheter des produits de saison, de bonne qualité et à prix raisonnable.

Ce client a donc acheté 5 kilos de pommes de terre chez Leclerc. Mais en arrivant chez lui, il va faire une découverte qui va le choquer ! En réalité, il n’a eu que 3,5 kilos de pommes de terre et non les 5 promis.

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Il a d’ailleurs partagé la photo de ses achats sur les réseaux sociaux. De nombreuses personnes ont alors accusé Leclerc de pratiquer la shrinkflation ! Mais qu’est-ce que c’est ? Voici ce qu’il faut savoir.

Leclerc réagit

Lorsque ce client de Leclerc a partagé sa découverte, de nombreuses personnes ont parlé de shrinkflation. Il s’agit d’une stratégie mise en place par les enseignes pour maintenir le prix d’un produit en baissant sa quantité.

Ainsi, pour le même prix payé, les consommateurs se retrouvent avec moins de produits ! Les internautes soupçonnent donc Leclerc d’avoir utilisé ce procédé.

Cette pratique trompeuse devient alors coûteuse pour les consommateurs. C’est le cas de ce client qui pensait acheter 5 kilos de pommes de terre et qui s’est retrouvé avec 3,5 kilos seulement ! Tout en payant le même prix.

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

Il faut savoir que le supermarché Leclerc est loin d’être le seul à se laisser aller à cette pratique. En effet, de nombreuses marques vendent leurs produits au même prix alors qu’il y a moins de quantité.

D’ailleurs, Elisabeth Borne avait lancé une lutte contre pratique trompeuse. De nombreux dispositifs de contrôle dans les enseignes comme Carrefour ou encore Intermarché ont alors été mis en place.

« Nous allons interdire [la shrinkflation]. Dès novembre, tous les produits concernés par des changements de quantité devront le signaler sur les étiquettes pour ne plus tromper les consommateurs » avait déclaré la ministre.

Suite à ces accusations l’enseigne n’a pas manqué de réagir. Leclerc a demandé les coordonnées de l’acheteur pour régler cette affaire directement avec lui.

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

Cependant, le supermarché tient à mener des investigations de son côté pour voir son degré d’implication. Certains internautes ont expliqué qu’il fallait toujours passer à la pesée avant l’achat pour éviter toute déception.

D’autres estiment que le supermarché devrait faire preuve de plus de transparence envers ses clients. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas eu de suite à cette histoire. Mais il est certain que le client sera désormais plus vigilant lorsqu’il fera ses courses dans cette enseigne. Affaire à suivre.