Un drone filme le moment où un élan perd ses bois

0

Au Canada, un homme a réussi à filmer le moment où un élan a perdu ses bois à l’aide d’un drone. Un moment rare et majestueux.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. Anonyme

    Tu dois avoir une vie sacrément triste toi non? :/ . Venir répondre à tous les posts aussi rapidement et en essayant de jouer le mec détestable et débile… Tu veux essayer de te trouver un compagnon et d’essayer de vivre vraiment au lieu de perdre ton temps ici? C’est triste je trouve d’en arriver là :(

21 COMMENTAIRES

  1. De mauvaise humeur aujourd'hui
    Invité

    « Un moment rare et majestueux. »

    Sérieux ?
    – Des élans (ou des orignaux j’en sais rien sur la vid) qui perdent leurs bois, ça arrive tous les jours, tout le temps. Un moment rarement filmé, là par contre, j’aurais pas tiqué…
    – Majestueux ? Vraiment ??? La bestiole s’effraye elle-même de la perte de sa palmure osseuse qu’elle se barre fissa et t’appelle ça « majestueux » ? On doit pas avoir la même définition du mot « majestueux »…

    • Cher Frantz...
      Invité

      Cher Frantz,
      Puisque tu sembles ne pas être en accord avec mon modeste commentaire, aurais-tu l’aimable obligeance de m’expliquer en quoi ce moment est « majestueux » ?
      Sans doute suis-je passé à côté de quelque chose, moi qui suis, selon toi, « majestueusement con », mais je suis persuadé que tu auras l’intelligence de me montrer où ce moment est empreint de noblesse, de grandeur, de majesté, de dignité, de solennité (cf définition de majestueux).
      J’attends avec impatience !

  2. Anonyme
    Invité

    Des protubérances peuvent se former sur le front du jeune mâle dès sa première année d’existence. Les bois commencent à pousser au milieu de l’été. Au cours de leur croissance, ils sont tendres et spongieux, irrigués de vaisseaux sanguins et couverts d’une peau veloutée. Ils atteignent leur pleine envergure fin août ou début septembre et deviennent alors durs et osseux. Le velours s’assèche et les mâles le frottent contre des troncs d’arbre pour s’en débarrasser.

    Les plus jeunes orignaux conservent parfois leurs bois jusqu’en avril, mais les plus âgés les perdent généralement en novembre. Chez les jeunes d’un an, les bois sont habituellement de simples dagues. L’année suivante, ils deviennent plus gros et ramifiés, ordinairement en s’aplatissant aux extrémités. Les nouveaux bois qui poussent chaque été tombent à l’automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: