Un videur gifle une cliente dans une boite de nuit (France)

24

A Marmande, dans le Lot-et-Garonne, un videur a été filmé au moment où il a giflé une cliente dans une boite de nuit. La jeune femme était alcoolisée et ne voulait pas quitter l’établissement à la fin de la soirée.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. Laisser un commentaire

    Un espace de bien-être qui permet de décompresser d’une grosse semaine stressante

  2. Anonyme

    Bon, on ne connaît pas le contexte précis mais le videur a un sérieux manque de professionnalisme (bon, après ça reste un videur…).

    Tu peux très bien gérer la situation face à une nana bourrée sans lui mettre une tarte -_-

33 COMMENTAIRES

  1. Anonyme
    Invité

    Bon, on ne connaît pas le contexte précis mais le videur a un sérieux manque de professionnalisme (bon, après ça reste un videur…).

    Tu peux très bien gérer la situation face à une nana bourrée sans lui mettre une tarte -_-

  2. Jean Mich Much
    Invité

    Que le métier de discthèquaire est devenu un métier ingras. Avoir à faire face à des gens alcolisés, irrespectueux, de mauvaise fois, insistants etc. Et prendre toutes les responsabilités vis à vis d’eux… D’expérience, la force lorsqu’elle est employée sans préjudice, reste le moyen le plus rapide pour que les malotrus reprennent le droit chemin. Mais suite à cette vidéo, qui devient virale, l’établissement se verra certainement imposer une fermeture administrative de 2 semaines. Et tout le monde regrettera les folles nuits des années 80s où se qui se passait en boite restait en boite. Respect aux professionnels de la nuit

    • Anonyme
      Invité

      Wai eh les nostalgiques du c’était mieux avant, je peux t’en ramener quelques uns des cinquantenaire qui t’expliqueront comment ils se mettaient sur la gueule en boite à l’époque.Vous me faites marrer avec vos contes de fée des années be good, que ça soit pour une boite de nuit ou le reste.

    • Anonyme
      Invité

      euh jean Mich, ont n’est pas allez dans les mêmes boites dans les années 80.
      dans certaines, j’ai assisté a des conversations a la machette d’un coté et nerf de bœuf de l’autre (et oui c’était les années 80).
      Lorsqu’on prend des brutes pour ce travail, on a un travail de brute…
      Et bizarrement dans d’autres jamais de soucis avec le videur…

  3. beebop
    Invité

    Tout ne mettant la réaction du videur de côté, je dis : Elles veulent l’égalité homme-femme !? elles l’ont ! Et qu’elles aillent pas pleurer ! parce que nous les hommes, c’est pas une gifle qu’on aurait reçu, mais un bon coup de poing ou coude.

    • Anonyme
      Invité

      Wahhhhhhh, je suis épatée par cette réaction
      Ça me fait penser à une scène à laquelle j’ai assisté. J’accompagnais mon mari, routier. Nous étions sur le parking d’un dépôt et nous voyons une femme demander de l’aide. Elle a fait tomber ses clefs de camion… Pile où il y avait une grosse grille d’évacuation en fonte. Elle ne réussissait pas à la lever. La réponse des routiers homme à qui elle a demandé de l’aide: Tu as voulu un métier d’homme ? Débrouilles toi comme un homme !
      Comme quoi parfois, juste demander à être traité comme un être humain, c’est trop demander…
      Vouloir l’égalité… Est-ce que ça peut justifier tous les abus de pouvoir et les réactions violentes ?

    • anunu
      Invité

      t’oublie se faire gerber dessus payer un verre 6 euro marcher sur des sols degueulasse attraper des maladies au toilettes le seul point positif c’est qu’il y a de la chatte et encore elle peut avoir le sida ou hépatite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: