Barbara Pompili ne veut pas qu’on l’appelle « Madame le ministre » et le fait savoir à un député

49

Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, a été interpelé par le député Julien Aubert en utilisant la formulation « Madame le ministre ». Une non-féminisation de sa fonction qui a passablement excédé Barbara Pompili. Sauf qu’elle a elle-même été reprise à l’ordre puisqu’il s’agit de la bonne formule selon la langue française.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. TDS
    France
    Routard•••••
    Inscrit le 03/03/2018
    1799 pts

    Elle aurait ensuite répondu, « mais heuuuu ….. c’est lui k’a commencé »

    Pour ensuite ajouter  » c’est celui qui dit qui y’est »

  2. DN A toujours raison

    Un niveau de débilité qui va tellement loin… Dire que ces personnes sont censés être intelligentes et pourtant s’abaissent a des choses tellement futiles qui ne font en rien avancé les débats…

43 COMMENTAIRES

  1. DN A toujours raison
    Invité

    Un niveau de débilité qui va tellement loin… Dire que ces personnes sont censés être intelligentes et pourtant s’abaissent a des choses tellement futiles qui ne font en rien avancé les débats…

    • Rabju
      Invité

      Madame là ministre c est pas compliqué non plus …..
      Après ce qui saoule c est cette salle mentalité woke qui agace tout le monde …..
      Ne pas tout confondre même si son intervention est trop musclée

  2. Ano
    Invité

    Sérieusement, le monde des adultes n’est pas évolué.
    Aussi bien le mec s’amuse à la faire ch*er; la réaction de la ministre, qui surfe sur le féminisme actuel, est niveau des enfants à la cours de récré…

  3. Anonyme
    Invité

    Il est totalement dépassé de nos jour de maintenir le masculin devant la fonction d’une femme ministre de surcroit.
    Et même si ça reste légal (parce que les hommes aux pouvoirs ne veulent rien lâcher), il s’agit quand même d’une provocation volontaire à l’encontre de la ministre, provocation qui méritait un avertissement.

    • Endy
      Invité

      « parce que les hommes aux pouvoirs ne veulent rien lâcher »

      J’ai de plus en plus l’impression que les femmes sont comme les hommes d’il y a plus de 50 ans en arrière.

      Il n’y a pas de « camp » homme VS femme. On est tous dans le même camp, et ce n’est pas parce que, par habitude de la langue, quelqu’un dit « Madame » puis « le ministre », qu’il faut en faire toute une histoire…

    • Anonyme
      Invité

      La technique est bien rodée. Des responsables politiques, des intellectuels, des journalistes, obsédés par les questions identitaires, saturent depuis des années le débat public. Dans leur guérilla idéologique, ceux que l’historien des idées Daniel Lindenberg appelait les « nouveaux réactionnaires » et que le journaliste Sébastien Fontenelle a rebaptisés aujourd’hui les « empoisonneurs » imposent leurs mots et façonnent par petites touches métapolitiques nos univers mentaux.

    • Anonyme
      Invité

      L’immigration, les sans-papiers, les musulmans – souvent les musulmanes –, le burkini, le hallal à la cantine, les piscines, la polygamie, la laïcité pervertie, la « théorie du genre », encore et toujours l’islam, le séparatisme, « l’islamo-gauchisme », et aujourd’hui, la « cancel culture » et le « wokisme », ou le « woke », font diversion avec une redoutable efficacité.

    • Anonyme
      Invité

      Totalement d’accord. La république est un système qui a fait son temps. Zemmour ne propose rien d’autre que le programme du RPR en 1985. Il ne changera rien car il ne suffit pas de changer la tête de l’état, c’est toute les structures étatiques qui ont été subvertis et je ne vois pas comment résoudre cet immense merdier sans violence.

    • anonyme
      Invité

      j’ai bien compris qu’ils nous bassinent les oreilles avec ça en période d’éléction mais le problème est bien la des gens qu’on a fait venir et laisser tomber ce qui créer de la haine et qui n’est pas prêt de s’arranger par de belles paroles.

  4. Mouais
    Invité

    Attention Madame LA tout ce que vous voulez….

    Vous avez été élue par UN vote dans UN bureau de vote grâce à UN parti…..

    Par contre on dit bien UNE connerie, UNE stupidité et UNE perte de temps et UNE perte d’énergie.

    Ok j’ai forcé la chose mais elle aussi

    • Anonyme
      Invité

      Le niveau de la hollandie, de la sarkozie, de la chiraquie ou de la mitterandie était quasiment le même. Ca fait tellement longtemps que c’est comme ça que je ne crois plus du tout en la république, ni aux élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: