17 COMMENTAIRES

  1. Anonyme
    Invité

    Message à tous ceux qui tapent de la C en soirée: Voila où va votre argent. A financer la mort de mec de l’autre côté des océans….

    • Moutmout
      Mer de la Tranquillité
      Routard•••••
      Inscrit le 30/09/2014
      2750 pts

      Bien que je cautionne pas la prise de coke et autres drogues dures, je pense que c’est une façon de voir les chose un peu étriquée. Quelle qu’ait été l’époque et quel que soit le milieu social, il y aura toujours de la consommation de drogues (tabac, alcool en première ligne, mais le cannabis, le LSD, la coke etc aussi). On n’empêchera pas la population de s’en mettre plein le pif si elle le veut. (Regardons ce qu’a causé la prohibition aux États-Unis)
      C’est se voiler la face que de dire l’inverse.
      À un niveau de responsabilité différent on a les dirigeants qui s’offusquent à la moindre évocation d’un encadrement de la consommation, je parle même pas d’une éventuelle légalisation. Pourtant ce serait une solution à potentiellement pas mal de choses (contrôle de la qualité, réduction des maladies causées, apport et contrôle financier, création de métiers, une vraie ouverture d’esprit qui permettrait une sérieuse connaissance des risques, etc, bref, quand on regarde les pays qui ont encadré/légalisé la consommation et/ou la vente, il n’y a pas plus de drogués qu’ici, voire l’inverse. La France, championne d’Europe de la consommation aussi).
      Sans nier que ça poserait certains soucis aussi sûrement, mais à mon propre avis, la balance devrait pencher vers la légalisation.

    • Moutmout
      Mer de la Tranquillité
      Routard•••••
      Inscrit le 30/09/2014
      2750 pts

      Bien que je cautionne pas la prise de coke et autres drogues dures, je pense que c’est une façon de voir les chose un peu étriquée. Quelle qu’ait été l’époque et quel que soit le milieu social, il y aura toujours de la consommation de drogues (tabac, alcool en première ligne, mais le cannabis, le LSD, la coke etc aussi). On n’empêchera pas la population de s’en mettre plein le pif si elle le veut. (Regardons ce qu’a causé la prohibition aux États-Unis)
      C’est se voiler la face que de dire l’inverse.
      À un niveau de responsabilité différent on a les dirigeants qui s’offusquent à la moindre évocation d’un encadrement de la consommation, je parle même pas d’une éventuelle légalisation. Pourtant ce serait une solution à potentiellement pas mal de choses (contrôle de la qualité, réduction des maladies causées, apport et contrôle financier, création de métiers, une vraie ouverture d’esprit qui permettrait une sérieuse connaissance des risques, etc, bref, quand on regarde les pays qui ont encadré/légalisé la consommation et/ou la vente, il n’y a pas plus de drogués qu’ici, voire l’inverse. La France, championne d’Europe de la consommation aussi).
      Sans nier que ça poserait certains soucis aussi sûrement, mais à mon propre avis, la balance devrait pencher vers la légalisation.

    • chibromir
      Invité

      Bien d’accord. Fumez des joints, prenez de l’exta bordel mais si vous vous camez choisissez pas des drogues de connards; La C c’est pour les gens qui ont aucune confiance en eux. La drogue c’est comme tout le reste: si c’est la bonne et que c’est bien fait, c’est top. Mais prenez pas cette merde. Si vous tenez pas en soiree, je sais pas taper une sieste avant de sortir ca marche, et apres hop de la MD si vous voulez.

    • matra
      Invité

      suffit de rendre légal la C, et hop tu taxes et tu ouvres des commerces de Képa de poudre – plus d’autoroutes a balles volantes

  2. Pio
    Invité

    C’est rien du tout comparé à ce qui se passe au Mexique. Faites des recherches sur le cartel CJNG, les mecs ont une armée, des blindés, des drones…ils enlèvent et exécutent des policiers, des juges, des étudiants… ils contrôlent des pans entiers du pays et l’État mexicain est impuissant.

  3. Anonyme
    Invité

    Avortements strictement interdit (fausses couches criminalisées) -> surnatalité par rapport aux capacités économiques/alimentaires -> délinquance et criminalité pour survivre -> organisation mafieuse -> meurtres à tout va

    Finalement, mieux vaut laisser les femmes être les seules détentrices du droit de mener ou non à terme une grossesse. Elles sont les garantes d’une bonne régulation des naissances pour que ceux qui vivent, vivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: